•  ☞ Consulter la quatrième de couverture et le sommaire du livre

    __ _______________________ __

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

  • Le père de la théorie des "faux souvenirs", Ralph Underwager a joué un rôle crucial dans l'affaire "Mr Bubbles" en Australie, où des enfants ont été victimes de violences sexuelles ritualisées au sein de l'école maternelle SeaBeach de Sydney.

    Voici une archive de l'émission 60 Minutes "Witness for Mr Bubbles" diffusée le 05/08/1990

    ➤ Pour en finir avec la théorie des "faux souvenirs"

    ➤ Cas similaire lors du procès Outreau à Rennes avec le pseudo expert Hubert Van Gijseghem

    Extrait du livre MK :

    Ralph Underwager, ex directeur de l’Institute for Psychological Therapies du Minesota (USA), était régulièrement appelé à témoigner dans les tribunaux où il attaquait systématiquement la crédibilité des personnes faisant des accusations d’abus sexuels. En 1993, il est venu témoigner en France, à Aix en Provence, pour défendre les membres de la secte "La Famille" (ex Enfants de Dieu) mis en examen pour "proxénétisme aggravé, violence volontaire sur mineurs, séquestration et corruption de mineurs". Les 22 membres de la secte ont tous été acquittés en partie grâce à Underwager.

    C’est Ralph Underwager qui est le fondateur officiel de la False Memory Syndrome Fondation, la FMSF (fondation pour le syndrome des faux souvenirs). Cette fondation, qui n’a rien d’une organisation scientifique compétente en matière de psychiatrie, est régulièrement appelée à la rescousse dans les dossiers de pédocriminalité impliquant des mémoires traumatiques, notamment liées aux abus rituels sataniques. Lorsque Underwager et d’autres membres fondateurs de la FMSF ont été eux-mêmes mis sous le coup d’accusations de pédophilie, Underwager a rapidement été poussé à la démission pour être remplacé par Pamela Freyd, se disant elle-même victime des fausses accusations d’abus sexuels que sa fille, Jennifer J. Frey, porte contre elle et son mari. Sa fille, professeur de psychologie à l’Université d’Oregon a publiquement accusé ses parents lors d’une conférence intitulé "Controversies around Recovered Memories of Incest et Ritualistic Abuse" (controverse autour des mémoires retrouvées d’inceste et d’abus rituels). Une conférence donnée en août 1993 à Ann Arbor dans le Michigan (USA). La mère s’est alors tournée vers le psychiatre Harold Lief (membre du conseil d’administration de la FMSF) pour poser un diagnostic sur les "troubles" de sa fille : selon ce psychiatre, les couples hétérosexuels ne violent pas leurs enfants et les mémoires refoulées dans les cas d’abus sexuels n’existent pas, l’affaire est close...

    En 1995, lors d’une conférence de thérapeutes regroupés dans la "Society for the Investigation, Treatment and Prevention of Ritual and Cult Abuse" (société pour l’étude, le traitement et la prévention des abus rituels et sectaires), Walter Bowart (l’auteur du livre "Operation Mind Control") a déclaré que la FMSF, tous ces gens qui travaillent à faire passer les mémoires traumatiques, dissociatives, pour de "faux souvenirs", était une création de la CIA visant à discréditer et désinformer le milieu de la santé mentale, et qu’elle servait principalement à faire taire les victimes des expériences gouvernementales de contrôle mental.


    votre commentaire
  • En avril 1997, le magazine Paris Match N°2497 publiait l’interview du journaliste Bruno Fouchereau par Michel Peyrard .

    Il s’agit là de l’affaire Alliance Kripten. Il serait aujourd’hui impensable de lire de telles choses dans un média mainstream tant les rédactions ont été verrouillées et le sujet blackboulé... Les quelques journalistes actuels ayant encore une once d'intégrité, terrorisés à l'idée d'être catalogués par leurs confrères bienveillants de "complotistes".... Voici quelques extraits plutôt explicites en matière de loges lucifériennes et de sorciers-comploteurs !

    Transcription par Pedopolis

    ☞ Franc-Maçonnerie et Schizophrénie : Comprendre les arcanes du pouvoir

    ☞ MK - Le Livre


    votre commentaire
  • ➤ Lorsqu’une Loge Maçonnique sert de QG pour organiser des meurtres - Affaire Dini & PasqualiL'affaire qui a éclaté l'année dernière prend une tournure particulièrement inattendue dans le paysage médiatique mainstream... En effet, c'est d'abord l'hebdomadaire Marianne qui a révélé les connexions maçonniques dans cette sordide affaire de tentative d'assassinat sur Marie-Hélène Dini. Marianne nous explique que l'opération a été orchestrée au sein même d'une loge maçonnique des Hauts-de-Seine. L'enquête est remontée jusqu'au meurtre de Laurent Pasquali, assassiné par la même clique de barbouzes des loges. Digne d'un obscur blog complotiste de la Fachosphère, le Parisien titrait étonnamment ce 3 février : Laurent Pasquali, pilote « boute-en-train » et première victime du réseau franc-maçon de tueurs.

    On y apprend qu'un certain Daniel B. (ancien commandant de la Direction centrale du renseignement intérieur : DCRI) a affirmé :

    faire partie d'un groupuscule de francs-maçons reconvertis dans l'exécution de contrats...

    Mr Darmanin a-t-il le pouvoir de dissoudre ces associations de malfaiteurs (pour ne pas dire groupuscules d'assassins) ?

    Sur ce coup-là c'est Marianne qui a frappé fort en mentionnant le facteur maçonnique du dossier... Combien d'autres affaires de ce genre totalement passées sous silence ?! N'était-ce pas cette odeur nauséabonde d'affaires putrides auxquelles se référait François Léotard ? "un monde occulte, caché et ignoré des médias"


    votre commentaire
  • ➤ Marilyn Manson accusé de contrôle mental, torture & viols - Lui-même victime dissociée ?Ashley Walters accuse Marilyn Manson d'avoir utilisé des techniques de contrôle mental et de torture pour la contrôler...

    La photographe Ashley Walters s'est jointe à Evan Rachel Woods pour dénoncer des allégations de sévices et violences perpétrés par le rockeur Marilyn Manson, de son vrai nom Brian Warner. Sur son compte Instagram officiel, Ashley a publié une déclaration en quatre parties dans laquelle elle accuse Marilyn Manson d'utiliser des techniques de contrôle de l'esprit et de torture pour la mettre sous son contrôle. Elle a expliqué comment elle a rencontré Manson et est venue travailler pour lui en tant qu'assistante après l'avoir contacté en 2010. Elle décrit ensuite son vécu auprès de Marilyn Manson et comment il l'a isolée de ses amis et des membres de sa famille, puis a utilisé une méthode de manipulation extrême pour la contrôler. Elle a décrit Marilyn Manson comme présentant un trouble du comportement "horrible et dérangé". Les allégations sont très similaires à celles faites par d’autres femmes au cours de la dernière décennie, y compris les allégations d’Evan Rachel Wood….

    Je l’ai vu infliger cette violence psychologique à tous ceux qu’il employait, à tous ceux avec qui il sortait. Il dictait les périmètres de notre vie. Les comportements horribles et dérangés et les scénarios insensés finissaient par se normaliser. Il était extrêmement intéressé par le contrôle de l'esprit, les tactiques de torture [c.-à-d. différentes fréquences sonores qui changeraient votre humeur ou vous donneraient la nausée], mais aussi par les dispositifs d'espionnage pour recueillir des informations à des fins de chantage et de manipulation. https://celebrityinsider.org/ashley-walters-accuses-marilyn-manson-of-using-mind-control-and-torture-tactics-to-control-her-473565/

    L'artiste Gabriella affirme que Marilyn Manson s'est tranché les mains pour conclure un pacte de sang, l'a ligotée et l'a violée.

    ➤ Marilyn Manson accusé de contrôle mental, torture & viols - Lui-même victime dissociée ?Une artiste connue sous le nom de Gabriella, s'est jointe à d'autres femmes, dont l'actrice Evan Rachel Wood, le 1er février 2021, pour rendre publiques des allégations de sévices sexuels contre Marilyn Manson. C'est sur la plateforme Instagram que Gabriella a communiqué en déclarant qu'elle avait rencontré Marilyn Manson dans les coulisses de l'un de ses concerts en 2015. Ses accusations rejoignent celles de la mannequin Sarah McNeilly qui affirmait que Manson l'avait "bombardé d'amour" (love bombing : technique sectaire) avant d'adopter par la suite un comportement totalement dépravé et terrorisant. Selon les déclarations de Gabriella, Manson l'a rapidement courtisée, lui a donné de la drogue et, lors de leur deuxième rencontre, a cassé un verre de vin puis s'est coupé les mains pour qu'ils concluent tous les deux un pacte de sang. Elle a ensuite décrit leur relation amoureuse de six mois comme une relation où Manson exerçait un contrôle sur elle par des techniques de manipulation, d'intimidation, de peur et de violence sexuelle. Elle a affirmé que Manson l'avait ligotée et violée à plusieurs reprises. Quand elle finissait en larmes, il déclarait que c'était pour lui un symbole de son amour. En plus des déclarations publiques de Gabriella et Evan Rachel Wood, trois autres femmes ont témoigné publiquement le 1er février 2021, affirmant qu’elles avaient elles aussi été maltraitées par Marilyn Manson. Il s'agit de Ashley Walters, Ashley Lindsay Morgan et Sarah McNeilly. https://celebrityinsider.org/artist-gabriella-says-marilyn-manson-sliced-their-hands-to-make-a-blood-pact-tied-her-up-and-raped-her-473619/

    La mannequin Sarah McNeilly accuse Marilyn Manson de l'avoir "bombardée d'amour" puis ensuite torturée et terrorisée.

    ➤ Marilyn Manson accusé de contrôle mental, torture & viols - Lui-même victime dissociée ?La mannequin Sarah McNeilly a fait connaître ses accusations contre Marilyn Manson sur les réseaux sociaux. Se tournant vers son compte Instagram le 1er février 2021, Sarah McNeilly a rejoint Evan Rachel Wood, Ashley Walters, Ashley Lindsay Morgan et l'artiste Gabriella en partageant ses propres rencontres avec Manson. Comme beaucoup d'autres, elle a déclaré que Marilyn Manson l'avait tout d'abord "bombardé d'amour", puis après avoir gagné sa confiance, il a rapidement révélé son côté obscur. On ne sait pas pourquoi les femmes ont choisi le 1er février 2021 pour rendre publiques leurs allégations et on ne sait pas encore si l'une de ces femmes a parlé à la police (...) À présent, Sarah McNeilly a ajouté sa voix aux allégations des autres femmes, car elles déclarent collectivement qu’elles veulent que Brian Warner cesse d’abuser des femmes. L’histoire de Sarah est similaire à celles des autres femmes car prétendant avoir été punie pour "un mauvais comportement". Selon Ashley Lindsay Morgan, Marilyn Manson la punissait en la mettant dehors avec peu ou pas de vêtements. Ashley Walters a décrit des punitions comme de la détention en otage chez lui avec le refus de la laisser partir. Cela coïncide avec les allégations de Sarah McNeilly selon lesquelles Marilyn Manson l'enfermait dans une pièce quand il sentait qu'elle était "mauvaise". https://celebrityinsider.org/model-sarah-mcneilly-says-marilyn-manson-love-bombed-her-then-tortured-and-terrorized-her-473609/

     À l'heure où la parole se libère quant aux sombres coulisses du monde des zélites... il n'est pas question ici de dédouaner les bourreaux en leur trouvant des excuses, mais plutôt de mettre en perspective tout un système récurrent de perpétuation des violences. Quelle a été l'enfance de cet individu à la fois tourmenté et bourreau ?  En 2003 dans l'émission "Tout le monde en parle" de Thierry Ardisson, l'obscur chanteur Marilyn Manson raconte comment enfant, il a découvert la sexualité dans la cave de son grand-père...

    Il décrit que dans cette cave se trouvaient des lingeries féminines, des godemichets "enduits de vaseline" selon ses propres termes, et des photos zoophiles... Marilyn Manson conclu sur son grand-père en déclarant : "Voyez-vous, quand j'étais gamin, mon grand-père me paraissait monstrueux... mais en grandissant, je me suis rendu compte que mon grand-père était... bah je suis comme lui, donc il est pas si mal que ça."

    Pourquoi donc son grand-père lui paraissait-il monstrueux ? Pourquoi est-il devenu par la suite comme lui ?

    L’homme, très probablement passé à la moulinette psychique dans sa petite enfance, nous décrit ses états dissociés dans son morceau intitulé "Disassociative"... où il se décrit :

    « flottant dans la peur, tel un astronaute mort dans l’espace…. et ne pouvant jamais sortir de là… »

    - Triste réalité des esclaves Monarch -

     


    votre commentaire
  • Marlène Schiappa attend avec fermeté les conclusions d'une mission qu'elle a elle-même commandé sur les nouveaux groupes sectaires à tendance complotiste... Que les pires sectes pédocriminelles se rassurent : elles ne sont pas sur la liste !

    Vidéo censurée par Youtube pour d'obscures raisons de "harcèlement et cyberintimidation",

    qui participe ainsi activement à la Loi du Silence

    Franc-maçonnerie et Schizophrénie  Dr Jekyll & Mr Hyde

     


    2 commentaires
  • ➤ Extrait du livre "Finding Freedom" à propos des groupes Maçonniques pratiquant sévices rituels/MKFinding Freedom:

    Helping Survivors of Ritual Abuse and Mind Control to Heal

    L'ouvrage de 600 pages sortie en octobre 2020 est une étude approfondie sur les abus rituels et le contrôle mental basé sur les traumatismes (états dissociatifs, TDI) ; se focalisant particulièrement sur l'aspect spirituel du processus de guérison des victimes/survivants. https://www.amazon.fr/Finding-Freedom-Helping-Survivors-Control

    Voici un extrait du Chapitre 3 (p.35-36) décrivant les différents types de groupes occultes/sectaires pratiquant les protocoles d'abus rituels et de contrôle mental. Il est notamment question de la Franc-maçonnerie et groupes para-maçonniques.

    _________________

    - Ces groupes, qui incluent la Franc-maçonnerie et les Shriners, ont un "côté sombre" dans lequel les membres des hauts degrés sont impliqués dans des activités occultes (incluant les rituels de torture et mise à mort d'enfants) et un "côté lumineux" dans lequel les membres s'engagent à servir les nécessiteux (par exemple les Shriners et leurs hôpitaux donnant un accès gratuit à des soins médicaux pour les enfants gravement malades). * La Maçonnerie a deux faces dont l'une ignore l'existence de l'autre, ce qui peut-être traduit par "les gentils ne connaissent pas les méchants, mais les méchants connaissent les gentils".

    L'adhésion à ces sociétés secrètes est généralement ouverte au public (sur recommandation et cooptation) pour les degrés les plus bas non impliqués dans les activités occultes noires. Ces niveaux inférieurs, auxquels appartiennent la plupart des membres, sont principalement impliqués dans de bonnes activités. C'est ici que l'on trouve les mises en scène ritualisées (rites initiatiques pour accéder aux degrés supérieurs comme en Franc-maçonnerie), où les membres sont costumés et prononcent verbalement leurs serments de fidélité. À ce stade il n'y a pas véritablement de victimes, pas d'effusion de sang, tortures et autres activités sexuelles déviantes.

    Les niveaux supérieurs, les degrés les plus élevés de ces groupes, sont généralement uniquement ouverts et accessibles à la descendance des hauts-membres de ces sociétés secrètes, qui sera rituellement abusées et soumise au contrôle mental pendant l'enfance. Les 'réunions' lors desquelles les enfants sont rituellement torturés et soumis au contrôle mental sont généralement réservées aux membres les plus élevés de ces sociétés secrètes. Les membres des degrés inférieurs n'ont aucune idée de l'agenda malsain et occulte qui leur est caché, tout comme ils ignorent les pratiques rituelles sanglantes, le trafic et la torture d'enfants, etc. Les membres des niveaux les plus élevés, les degrés les plus occultes, appartiennent également bien souvent à d'autres sociétés secrètes locales ou nationales. Dans les grandes villes où les Maçons (ou autres 'clubs') ont une importante influence sociale et politique, les membres des hauts degrés occultes seront également membres d'autres sociétés secrètes à un niveau international.

    Le niveau de sophistication de la programmation et du contrôle mental utilisé sur les enfants dans ces groupes dépendra généralement du type d'affiliation qu'il a avec d'autres sociétés secrètes de niveau local, national ou international. Par exemple, dans une certaine localité l'enfant maltraité par des francs-maçons pourra être programmé principalement par les techniques de torture physique utilisées par les covens locaux de satanistes ou sorciers ; mais dans une ville à quelques centaines de kilomètres de là, les méthodes employées pourront être bien plus sophistiquées : réalité virtuelle, techniques renforcées de drogues hypnotiques, etc. Les survivants rapportent également des connexions entre ces 'clubs' occultes initiatiques et le contrôle mental de type gouvernemental et militaire. De plus, les survivants ont rapporté que ces 'clubs' interagissent avec les réseaux pédocriminels en partageant les victimes. Les violeurs étant à la fois liés au 'club' et au réseau pédocriminel.   

    Franc-maçonnerie et Schizophrénie  Dr Jekyll & Mr Hyde


    votre commentaire

  • 3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique