•  ☞ Consulter la quatrième de couverture et le sommaire du livre

    __ _______________________ __

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

  • Depuis novembre dernier l'infâme "Pizzagate" ne cesse de faire parler de lui. Un présumé réseau pédocriminel élitiste de Washington DC révélé par une enquête citoyenne poussée que les médias commerciaux n'ont cessés de tenter de décrédibiliser... sans jamais parler des éléments réellement dérangeants découverts par les enquêteurs.

    Le journaliste américain de CBS News, Ben Swann, vient de mettre les pieds dans le plat en exposant durant cinq minutes l'enquête du Pizzagate. Un travail journalistique objectif et neutre, Ben Swann arrivant à la conclusion qui coule de source : 

    "Pourquoi n'y a-t-il pas eu une enquête officielle sur tout ça ?"

    Résultat, le courageux journaliste se retrouve acculé par les autres médias qui tentent de le ridiculiser et le décrédibiliser... On nomme cela la guerre de l'information. CBS 46 ayant même supprimé la vidéo de son site.

    Voici l'épisode incriminé par la bien-pensance :

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer


    votre commentaire
  • ➤ "Les cobayes de la CIA" - MK-Ultra sur rtbf.be (Janvier 2017)Nos voisins belges de la rtbf (radio télévision belge francophone) viennent de diffuser un documentaire exposant les programmes occultes de contrôle mental de la CIA ; aujourd'hui connus sous le nom de Bluebird, Artichoke, MK-Delta ou MK-Ultra. Merci à Olivier Pighetti, réalisateur de l'excellent "Un Village empoisonné par la CIA ? Pont Saint-Esprit 1951", dont voici en introduction un entretien radiophonique concernant son nouveau documentaire :

    "Les cobayes de la CIA"

     

    Les cobayes de la CIA est un film historique, accusateur, et documenté sur la face occulte de ce qui s'est passé dans les années 50, 60 et 70 aux Etats-Unis. Sous prétexte de recherches sur le cerveau humain, des dizaines de milliers de personnes vont servir de cobayes non volontaires et devenir des rats de laboratoires au service d'un programme de recherche top secret de la CIA. Ces cobayes étaient recrutés parmi les indigents, les déshérités, dans les prisons, les hôpitaux, les casernes et même les orphelinats. But de la manoeuvre : effacer la mémoire, trouver un moyen pour avouer un ennemi, fabriquer une machine humaine prête à tuer contre son gré. Avec un cynisme froid et une volonté sans limite, dans une ambiance de guerre froide, les Américains ont tout tenté pour trouver " l'arme parfaite " qui permettrait d'asservir des individus ou des populations entières. Cette course à l'arme idéale a ainsi mené à des manipulations les plus folles et les plus terrifiantes afin de s'assurer la suprématie sur les autres pays du monde.

    À l'aide d'images d'archives fortes, de témoignages de survivants, de documents secrets déclassifié ou encore d'interviews de membres retraités de la CIA ou de l'armée, le documentaire montre d'une façon rigoureuse comment la CIA a mis en place une politique de la terreur, en se servant avant tout du LSD, qui semblait la drogue la plus " prometteuse ", mais aussi des électrochocs, des lobotomies, de l'hypnose... Tout citoyen pouvait un jour se retrouver " cobaye " non volontaire de la CIA. Ce documentaire démontre l'implication forte des services américains pour infiltrer, financer et recruter des chimistes qui étaient pour la plupart de brillants éléments la société civile. Il montre enfin comment les hommes de la CIA et de l'armée ont pu agir sans aucune considération pour la vie d'autrui.

    "Les cobayes de la CIA"

     

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer


    2 commentaires
  • ➤ Extrait du livre "L'Amérique en pleine Transe-Formation" - Cathy O'Brien & Mark PhillipsExtrait du chapitre 4 intitulé "La vérité et sa conséquence : Justice nous est refusée et c'est nous qu'on poursuit"   ➤ Cathy O'Brien - © Éd. Nouvelle Terre

    Notre arrivée tant attendue au terminal de l’aéroport international de Seattle présageait un nouveau commencement. Cathy semblait être véritablement optimiste quant au fait que Kelly aurait peut-être enfin la chance de guérir bientôt. Je me sentais personnellement bien moins optimiste qu’elle. Mes propres expériences passées et mes "sources sur place" m’avaient appris que les médecins psychiatres du secteur privé de notre pays étaient peu au fait des recherches secrètes du gouvernement américain sur le contrôle de l’esprit. Les seules informations sur le contrôle de l’esprit auxquelles ces médecins avaient accès provenaient des commentaires hystériques que leur livraient leurs patients dérangés. L’hystérie en tant que symptôme de désinformation est dans ce cas hautement contagieuse, et se retrouve de ce fait partout dans les milieux psychiatriques professionnels : la peur et le déni chronique faisaient que la plupart des praticiens affichaient vis-à-vis de moi, de leurs pairs et de leurs patients, toutes les caractéristiques du "syndrome de l’autruche".

    Nous étions en 1990, au début de la dernière décennie de ce siècle et de ce millénaire, et la plupart des médecins psychiatres en restaient au stade du déni quant à l’existence du contrôle de l’esprit. La psychiatrie en tant que science a à peine cent ans d’existence – une discipline qui en est véritablement à ses balbutiements par rapport à d’autres pratiques reconnues de soins.

    Le jeune âge de cette science de la santé mentale et le fait qu’elle s’enracine dans les théories archaïques et mystiques de Freud et de Jung – auxquelles s’ajoute l’inaccessibilité d’informations contrôlées par le gouvernement à propos de ses recherches –, font que le terme "santé mentale" relève pour médecins et patients du pléonasme. Des patients souffrant de troubles dissociatifs que j’ai interrogés font fréquemment référence à cette profession en tant qu’"enfer mental", et à leur soignant bien intentionné en tant que "le violeur". Malheureusement pour toutes les parties concernées, ces cruelles étiquettes sont, dans la plupart des exemples rapportés, conformes à la qualité des soins apportés. Même si je soutiens fermement, en théorie, les pratiques de soins existantes de la psychiatrie qui pourraient être utilisées dans le traitement de victimes du contrôle de l’esprit, je ne vois pas bien comment ces applications pourraient correspondre aux besoins des patients sans une radicale transformation de notre National Security Act {"loi" (N.d.T.)}.

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Lire la suite...


    4 commentaires
  • Dans la série # Un peu d'art, voici cette semaine les portraits de Alex Garant :

     

    ➤ Un peu d'art #4 - Alex Garant

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • ➤ Esteban Santiago est-il victime de contrôle mental de type MK-Ultra ? Une fusillade meurtrière a éclaté vendredi dernier à l'aéroport Fort Lauderdale, en Floride. Le bilan est de cinq morts et huit blessés.

    Le meurtrier de 26 ans qui se nomme Esteban Santiago est un ancien membre de la Garde Nationale de Porto Rico et de l'Alaska. L'homme avait quitté l'armée il y a quelques mois et souffrait de troubles psychologiques.

    D'avril 2010 à février 2011, il est allé combattre en Irak, et selon ses proches il était une personne "différente" à son retour aux États-Unis. Il a d'ailleurs été conduit en psychiatrie à sa demande, déclarant "entendre des voix" lui demandant de rejoindre Daesh. CBS rapporte qu'il a affirmé aux autorités avoir été forcé de travailler pour l'État Islamique et que la CIA l'obligeait à visionner des vidéos de l'E.I.. Son frères Bryan a soutenu qu'Esteban avait toujours été "pro-Amérique" et il avait d'ailleurs reçu plusieurs médailles pour "bonne conduite".

    Après avoir froidement épuisé ses munitions sur des civils, plutôt que de tenter de s'enfuir, l'homme s'est calmement allongé au sol pour attendre la police...

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer


    2 commentaires
  • Muriel Salmona s'exprime sur les raisons d'allonger les délais de prescription au micro de François Gapihan.

    Enregistrer

    Enregistrer


    votre commentaire
  • ➤ Archive : DondeVamos sur radio Afro-Insolent avec Kémi Séba DondeVamos alias Céri est une journaliste indépendante française (presse écrite et web) qui enquête sur les dossiers de pédocriminalité depuis de nombreuses années. Elle a ouvert un blog en 2007, qui s'est très vite spécialisé sur la question des enfants et des réseaux de l'horreur, le problème étant d'une telle ampleur... En novembre 2012, elle était l'invitée, parmi d'autres, de Kémi Séba sur radio Afro-Insolent pour parler de l'ultime sujet tabou : les réseaux pédos...

    Émission intégrale (entièrement consacrée à la pédocriminalité)

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique