•  ☞ Consulter la quatrième de couverture et le sommaire du livre

    __ _______________________ __

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer


  • 3 commentaires

  • 4 commentaires
  • Invité sur le plateau de France 5, le journaliste Karl Zéro a saisi l'occasion pour mettre sur la table du petit salon mondain de C à vous la thèse du réseau dans l'affaire Dutroux, un triste secret de polichinelle...

    Source : https://www.youtube.com/watch?v=rbFkYCO0e0I

    Document Wikileaks contenant les procès verbaux / auditions

    https://reopendutroux.blogs.fr/sommaire.html


    2 commentaires
  • ➤ Dissociation et Décorporation dans la Mystique KabbalisteLes nombreux témoignages d'abus rituels rapportent une volonté des agresseurs à provoquer une peur et des douleurs extrêmes chez les petites victimes. Ces pratiques ignobles, au premier abord totalement incompréhensibles pour le profane, ne prennent du sens que lorsque l'on s'intéresse à l'aspect ésotérique de ce type de rituels pédocriminels. Les agresseurs visent à dissocier l'enfant, à brutalement provoquer chez lui une sortie astrale et la connexion à d'autres dimensions ; le viol spirituel contre-initiatique.

    Dans son livre "Religion: An Anthropological View" (Religion: une vue anthropologique), Anthony Wallace décrit un "processus d'apprentissage rituel" qui fonctionne essentiellement avec ce qu'il nomme la "loi de la dissociation". Il écrit que ces pratiques visant à induire un état spirituel extatique en manipulant directement et crûment le fonctionnement physiologique de l'humain se retrouve dans tous les systèmes religieux (antiques et primitifs).

    Voici quelques extraits du livre intitulé "Kabbalah - A Neurocognitive Approach to Mystical Experiences" (une approche neurocognitive des expériences mystiques), illustrant comment la dissociation, la sortie hors du corps (ex-stasis ; l'extase ou l'illumination) est un point essentiel dans la mystique kabbaliste ; sachant bien que cette gnose est au cœur des sociétés secrètes fraternelles de type maçonnique, nous commençons à comprendre pourquoi autant de survivants rapportent l'existence d'initiations traumatiques imposées à de jeunes enfants. En faire des membres à part entière du culte luciférien, pour cela c'est dès la petite enfance que la programmation doit se faire... Le livre Kabbalah n'aborde pas les techniques à proprement parlé permettant d'atteindre les profonds états dissociés visant la sortie astrale (passer de l'autre côté du miroir). La méthode la plus directe et la plus radicale sur un sujet non consentant comme un enfant, étant le traumatisme extrême, pouvant même provoquer une EMI (expérience de mort imminente), ce que certains groupes occultes nomment cérémonie de la résurrection.

    Les rituels traumatiques extrêmes servent à provoquer cette "illumination" : la transcendance du corps physique par le biais du phénomène dissociatif. Le cœur de la perversion satanique consiste à arracher l'âme de la victime pour vampiriser son énergie et contrôler son esprit. Ce ne sont pas les rituels en eux-mêmes qui comptent vraiment mais plutôt leurs effets à des niveaux qui dépassent le monde matériel.....

    Dans ce livre, nous étudions la phénoménologie, la neurologie et les mécanismes cognitifs sous-jacents des expériences mystiques extatiques telles que décrites dans les écrits des mystiques provenant des grandes tendances de la Kabbale juive : kabbale Prophétique, Kabbale Lourianique, la Sabbataïsme et l'Hassidisme. (...)

    Les mystiques extatiques de diverses traditions et époques ont utilisé les états corporels altérés afin de développer les concepts d'esprit et de conscience. Cela se traduit par le terme "ex-stasis", pouvant être compris littéralement comme une "expérience hors du corps". Certaines écoles mystiques juives extatiques, dont beaucoup étaient dirigées par d'éminents kabbalistes, ont consacré leurs efforts au développement et à la mise en pratique de techniques cognitives visant à induire des expériences hors du corps afin d'élargir les concepts de l'esprit, de l'incarnation et du monde mental. (...)

    Lire la suite...


    8 commentaires
  • La galerie du Lapin Blanc vous présente les sculptures en bois du japonais Yoshitoshi Kanemaki :

    ➤ Un peu d'art #13 : Oshitoshi Kanemaki

    Lire la suite...


    2 commentaires
  • ➤ Le Dr Randall Noblitt sur les origines du contrôle mental : rituels initiatiques traumatiquesJames Randall Noblitt est un professeur de psychologie à la California School of Professional Psychology (CSPP) à l'Alliant International University de Los Angeles. Ses travaux publiés comprennent Cult and Ritual Abuse : son histoire, l'anthropologie et les récentes découvertes en Amérique contemporaine" et "Ritual Abuse in The Twenty-First Century : Considérations psychologiques, judiciaires, sociales et politiques". Il a aussi contribué en tant que auteur à "Angela Brown-Miller's Violence" et "Abuse in Society : comprendre une crise mondiale". Noblitt est titulaire d'un doctorat en psychologie clinique de l'Université du Nord Texas (UNT).

    Voici un extrait audio d'une conférence intitulée Cult Abuse, Trauma & Dissociation donnée à Dallas au Texas en 1995, Noblitt parle des origines du contrôle mental basé sur les traumatismes, c'est à dire les rituels traumatiques "initiatiques" visant à provoquer les états dissociatifs que ce soit chez un adulte ou un enfant...

    Lecture MK - Les origines des rituels traumatiques et du contrôle mental

    Comprendre les sociétés secrètes modernes à la lumière des cultes à Mystères

    Transcription :

    Certains d'entre vous se demandent peut-être à ce stade :

    "Le contrôle mental, d'accord, mais qu'est-ce que cela a avoir avec les sectes ?"

    Puisque ces mots sont associés dans cette conférence, je me demande combien de personnes pensent qu'il existe des groupes, des sectes, peu importe, qui pratiquent, disons de l'occultisme nuisible, du satanisme... pas de la sorcellerie à la façon Wicca, mais de l'occultisme plus profond... Combien de personnes réfléchissent à cela ?

    Certains d'entre vous se demandent peut-être : Quel lien existe-t-il entre les sectes, la sorcellerie, le satanisme, etc, et le contrôle mental (MK), qui est exposé ici par certains experts sur le sujet.

    C'est un point important et j'espère que si nous prenons conscience d'une chose lors de ces conférences, c'est bien qu'il existe un lien... En réalité, c'est une vieille histoire, c'est une histoire de traumatisme, une histoire d'esclavage...

    Lire la suite...


    16 commentaires
  • ➤ La pédocriminalité organisée dans les médias - Michael SalterMichael Salter, in Pontel, H. (Ed.) Oxford Research Encyclopaedia of Criminology and Criminal Justice (2016).

    Traduction par Jean-Pierre Salmona - Source : mémoiretraumatique.org

    La pédocriminalité organisée désigne des violences sexuelles coordonnées sur plusieurs enfants par plusieurs agresseurs. Elle s’est avéré être une forme particulièrement controversée de violences sexuelles. Les premières informations faisant état de pédocriminalité organisée dans les années 1980 ont suscité surprise et incrédulité, suivies d'une réaction violente, les journalistes et les universitaires affirmant que ces allégations de pédocriminalité organisée étaient le produit d'une « panique morale » et de « faux souvenirs ». Dans les médias, des enquêtes sur les violences sexuelles en réseau ont été présentées tout au long des années 90 comme la preuve que l'inquiétude du public à l'égard des violences sexuelles sur les enfants avait déclenché une « chasse aux sorcières » dans laquelle même les allégations les plus scandaleuses étaient considérées comme crédibles. Bien que cet argument ait été avancé par des journalistes et des universitaires, il a d'abord été développé dans les médias de masse, où la culture de la production d'informations promouvait une vision particulièrement sceptique face aux allégations de violences sexuelles. Le fait de parler de « chasse aux sorcières » relatives aux violences sexuelles s'inscrivait dans une réaction plus générale contre le féminisme et la protection des enfants, remettant en question la prévalence et la gravité des violences sexuelles. Les journalistes et les rédacteurs en chef ont joué un rôle particulièrement actif dans la construction de la perception par la société de la pédocriminalité organisée, comme synonyme d'allégations fausses et exagérées.

    Lire la suite...


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique