• ➤ Agnès Soral s'exprime sur le caractère totalement dépravé des VIP...

    Extrait de l'émission "Tout et son contraire" avec Philippe Vandel (France Info - 26/05/2015)

    S'agit-il là d'un culte Frankiste ? Arthur Mandel écrit à propos des rites sexuels Frankistes : "Les rites religieux des Frankistes consistaient en chansons et en danses extatiques accompagnées de claquements de mains sauvages, mais avec une participation féminine et se terminant en rite orgiaque. Le rituel commençait habituellement ainsi : Frank s'agenouillait et fixait deux chandelles allumées à un banc de bois, enfonçait entre celles-ci un clou dans le bois et brandissait une croix dans toutes les directions, s'exclamant : "Forsa damus para verti seibul grandi asserverti ! » (en ladino, le dialecte espagnol des juifs sépharades : "Donne-nous la force de te voir, le grand bonheur de te servir !"). Puis les lumières étaient éteintes et le pandémonium se déchaînait. Les hommes et les femmes se dévêtaient entièrement "pour parvenir à la vérité dans sa nudité" et copulaient pêle-mêle, le chef s'en abstenant seul, au milieu de tout cela." ("Le Messie Militant ou la Fuite du Ghetto: Histoire de Jacob Frank et du mouvement frankiste" - Arthur Mandel, 1989, p.61)
    Nous retrouvons là les pratiques de débauche des religions antiques dites "des Mystères", comme par exemple le culte de Bacchus, un culte phallique lié à la fertilité.


  • Commentaires

    1
    Jeudi 29 Octobre 2015 à 10:14
    Elle dit , "t'étais là" au journaliste !!!
    2
    Laurent Franssen
    Vendredi 30 Octobre 2015 à 20:11

    Illustre quasi-inconnue voir vrai-inconnue pour beaucoup qui n'a rien à dire.

      • nico
        Mercredi 31 Août 2016 à 02:57

        Merci de ta participation Laurent !

    3
    Lucilie
    Lundi 13 Novembre à 20:42

    Elle évoque Moebius, elle semble faire référence à la secte Iso-Zen qui avait pignon sur rue à l'époque et était vu comme quelque chose de très léger par nos amis people, en dépit des règles improbables et de la présence permanente de mineurs... Voir le témoignagne d'Isabelle Sebagh dans L'Adepte.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :