• ➤ Pédocriminalité : la cavale d’une mère avec sa fille ! L'histoire de Catherine et Roxane

    Pour protéger sa fille des viols que son ex-mari lui faisait subir depuis l'âge de 3 ans, Catherine a pris la fuite et s'est lancée dans une cavale en raison du statu quo des instances judiciaires françaises...

    ➤ Pédocriminalité : la cavale d’une mère avec sa fille ! L'histoire de Catherine et RoxaneRappelons ici qu'en 2003, le rapporteur de l’ONU Juan Miguel Petit s’est inquiété du manque de rigueur de la France en matière de traitement des dossiers de pédocriminalité (un rapport qui a été présenté devant la 59è session de la commission des droits de l’homme de l’ONU). Ce rapport officiel préconisait qu’un organe indépendant mène de toute urgence une enquête sur les carences de la justice à l’égard des enfants victimes de sévices sexuels et des personnes essayant de les protéger (...) Étant donné le nombre de cas laissant apparaître un grave déni de justice pour les enfants victimes de sévices sexuels et les personnes qui tentent de les protéger, il serait bon qu’un organe indépendant, de préférence la Commission nationale consultative des droits de l’homme, mène de toute urgence une enquête sur la situation actuelle (...) Le Rapporteur spécial a évoqué les énormes difficultés auxquelles sont confrontées les personnes, en particulier les mères, qui portent plainte contre ceux qu’elles soupçonnent d’abuser de leurs enfants sachant qu’elles s’exposent à des mesures éventuelles pour accusations fallacieuses, mesures qui dans certains cas, peuvent conduire à la perte de la garde de leur(s) enfant(s). Certaines de ces mères utilisent les voies de recours légales jusqu’à ce qu’elles n’aient plus les moyens de payer les frais d’assistance juridique ; il leur reste alors seulement le choix entre continuer de remettre l’enfant à celui qui, selon elles, abuse d’elle ou de lui, ou de chercher refuge avec l’enfant à l’étranger. Il semblerait même que certains juges et avocats, conscients des faiblesses du système judiciaire, ont conseillé officieusement à certains parents d’agir de la sorte. Ces parents s’exposent à des poursuites pénales pour de tels actes en France et, souvent, dans le pays où ils se rendent."

    L'histoire de Catherine et de sa fille Roxane :

    Source : "Dans les yeux d'Olivier - Au nom des miens"

     Dénonciation de l'inquisition pédocriminelle - Stan Maillaud & Janett Seemann

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer


  • Commentaires

    1
    Raphaël
    Jeudi 31 Août à 16:31

    Bonjour, 

     

    Je connais une affaire similaire mais qui semble un peu plus glauque...

    C* 5 ans déclare un jour à sa grand-mère, puis à sa mère puis aux adultes qu'elle croise que son papa "met son gros zizi dans le trou de ses fesses et que ça lui fait mal".

    Horrifiée la mère porte plainte. 3 jour après le proc classe sans suite. 

    Quand la maman réalise que Mr a le bras trrrrès long (Franc-Mac au GO), elle décide de montrer sa fillette à une éuqie spécialisée. Des conclusions s'imposent: la fillette est sodomisée régulièrement. 

    Un signalement est alors fait. 

    Mais étrangement, c'est la mère qui a dénoncé les faits et pas le géniteur désigné par la fillette qui est placée en garde-à-vue. Elle est vite accusée de SAP et de manipulation. 

    Après la garde-à-vue, la mère s'enfuit avec sa fillette et ne donne plus jamais de nouvelle d'elle, à quiconque, alors qu'elle était entourée d'amis et avait une famille aimante. 

    Cette mère courage était ingénieure à l'armée où elle exerçait un poste dans lequel elle s'épanouissait. Elle venait de refaire entièrement la maison qu'elle occupait (magnifique villa avec vue sur la mer). Elle y avait investi pas mal d'économies...

    Elle a fait un trait sur sa vie sociale et familiale pour protéger C*. 

    Mr remue ciel et terre pour les retrouver et récupérer C*. 

    Finalement, au bout de 5 ou 6 ans, en octobre 2016, ce sera la grand-mère de C* qui sera condamnée à 2 ans de prison dont 18 mois pour complicité de soustraction de la fillette. (aucune preuve, et pour cause: elle n'a pas aidé sa fille à prendre la tengeante). La tante de la fillette a pris autant ou presque...

    On est en attente du procès en appel à Aix en Provence. 

    Je ne sais pas si l'avocat de la défense me lit, mais je lui suggère de montrer cette vidéo aux juges afin qu'ils comprennent de ce qui adviendra de C* si Mr la récupère... à écouter à 3"50 : "Je veux en faire une femme"... 

    http://www.dailymotion.com/video/x2lodvc

    Des histoires comme celles de Roxane et Catherine ne sont pas rares en France. Quand on réalise le déni de justice (98% des plaintes pour abus sexuels sur enfants classées sans suite), on comprend ces mamans qui prennent la fuite et coupent avec le reste du monde pour protéger leurs enfants. Quelle autre solution efficace mettre en place? Je crains qu'il n'y en ait pas d'autre. 

     

     

     

     

      • Jeudi 31 Août à 16:42

        La maman toujours en cavale, le père quand à lui blanchi et reconnu victime par la justice : http://archives.varmatin.com/carqueiranne/video-camille-enlevee-par-sa-mere-a-carqueiranne-le-pere-calomnie.2101878.html

      • Raphaël
        Mardi 5 Septembre à 09:39

        Hello Alexandre,

        Blanchi par ses potes frangins du Grand Orient, c'est pas vraiment du blanchiment, c'est plutôt un déni de justice vis à vis de la fillette et sa maman. Y' a ce que dit la justice corrompue et y'a la vérité des faits. 

        La fillette m'a dit très clairement: "Mon papa met son gros zizi dans le trou de mes fesses et ça me fait mal", je n'ai aucune raison de douter de ses paroles. 

        Le père est franc-maçon, Grand Orient, dans une loge de Toulon mais aussi de Bussy Saint Georges (77). A ce sujet, il faudrait que je puisse entrer en contact avec le webmaster de ce site :-)

        Bref, dans cette affaire, la seule solution que la maman a eu pour protéger sa fillette, c'est TOUT abandonner et partir le plus loin possible pour s'y cacher. Tu peux croire ce que disent les journaux, je ne vais pas chercher à te convaincre. Par contre explique-moi ce qu'il veut dire le môssieur quand il dit qu'il veut faire de sa fille de 9ans une femme? (à 3"50 de la vidéo)? Parce que ça, il l'avait déjà sorti lors d'une médiation au début du divorce. Il avait dit que son projet pour sa fille c'était d'en faire une femme cosmique. 

        Si tu montres cette vidéo http://www.dailymotion.com/video/x2lodvc à des pros du psychisme (comme je l'ai fait), ils te diront vite que le gars ment, qu'il est froid et présente les traits d'un psychopathe. 

        Je ne te demande donc pas de "me" croire, mais simplement de faire "analyser" le discours du bonhomme par une personne compétente. 

        Environ 150000 enfants sont violés chaque année. Seulement 20% parlent. 6150 plaintes annuelles environ. 98% classées sans suite... On laisse faire ou on se bouge pour faire changer cela?

         

      • Mardi 5 Septembre à 10:23

        Bonjour,

        j'ai posté un lien sur l'affaire plus haut en précisant simplement l'état actuel des choses de façon neutre, vous comprendrez aisément pourquoi. Les gens suffisamment avisés concernant ce type d'affaires sauront à quoi s'en tenir rien qu'en lisant cet article et en visionnant la vidéo.

        Bien à vous

        PS : une "femme cosmique", cela rappelle le père de Maude Julien (lui aussi franc-maçon) qui voulait faire d'elle une "Déesse" (à coups d'électrochocs et autres saloperies !) ➤ Maude Julien

    2
    _667_
    Samedi 2 Septembre à 07:24

    https://www.youtube.com/watch?v=yjlZneXQH1E

    3
    gr
    Dimanche 3 Septembre à 12:15

    @Alexandre

    Il semble que ça soit la règle en "justice", c'est l'inversion, pas que dans le domaine de la pédophilie, on fait croire que les coupables ne sont pas reconnus comme des victimes, alors qu'ils n'en sont pas ! Même des voisins qui empêchent les aides ménagères, infirmières et même pompiers d'aller chez un handicapé qui en a besoin ont été "reconnus" comme victimes par la "justice" qu'on essaie de les empêcher de nuire à ce handicapé (entre autres). Ce sont les pires des harceleurs, menaçant, dangereux, ennuyeux, etc, et pourtant ce sont encore leurs pauvres victimes les coupables. La "justice" en france est un leurre, une mascarade organisée par les harceleurs eux mêmes qui se font sans cesse passer pour les victimes (ils prétextent que c'est pas interdit, mais ça veut dire que ce qu'ils font est mal, puisque ce qui est interdit en fait c'est le bien).

    Cette psy parle des pervers dans ces vidéos très intéressantes et descriptives, elle ne parlent pas directement de ces affaires mais de la perversions dans les couples mais on retrouve ça partout : https://www.youtube.com/channel/UCb7wV4tDZ5Krr-eqPV42plg

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :