• ➤ Conférence: "Mind-Control hors de contrôle" - Cathy O'Brien & Mark Phillips (31/10/1996)

    ➤ Conférence: "Mind-Control hors de contrôle" - Cathy O'Brien & Mark Phillips (31/10/1996)Cathy O’Brien raconte comment, d’abord incestée par son père (sa mère étant complice) et par ses oncles depuis son plus jeune âge, elle sera ensuite "vendue" par celui-ci au gouvernement américain.

    Elle et sa fille Kelly, qui viendra au monde en 1980, deviendront ainsi des esclaves du projet "Monarque", une branche de l’opération "MK-Ultra" de la CIA consacrée aux recherches sur le contrôle de l’esprit.

    Conditionnée à tout oublier et programmée sur une base trauma-tique, Cathy O’Brien servira indifféremment d’esclave sexuelle à diverses grandes figures politiques de plusieurs pays — dont des sénateurs, gouverneurs et Présidents des É.-U., de courrier diplomatique très spécial, d’intermédiaire et de "mule" dans le trafic de la cocaïne et autres drogues organisé par la CIA......

     

      Part 1: Mark Phillips


     Part 2: Cathy O'Brien

     Part 3: Questions & Réponses

     

    L'intégrale :

     

    Cathy O'Brien & Mark Phillips: "L'Amérique en pleine Transe-Formation"

     

    TRANSCRIPTION :

     

    1ère partie : Mark Phillips

    Merci à John et merci à tout le forum Granada. Vous tous représentez ce que j'espère voir un jour arriver dans ce pays, mais aussi dans le monde entier. Vous avez déjà entendu de nombreuses personnes par le passé vous ayant éclairé sur de nombreux sujets. Celui de ce soir - qui est très approprié pour Halloween - est probablement la pire histoire que vous n'aurez jamais entendu. J'ai passé beaucoup de temps à essayer de me convaincre que tout cela ne pouvait pas être vrai. Mais malheureusement, l'évidence est que cela ne concerne pas seulement l'histoire de Cathy O'Brien. Il est à noter que le sénateur John DeCamp de l'affaire "Franklin" au Nebraska, a validé et soutient tout ce que vous allez entendre ce soir… En plus de cela, il y a une grande quantité d'informations qui a émergé au cours de ces trois dernières années. Des informations qui viennent de personnes ayant été directement confrontées au sujet. Non seulement des thérapeutes, mais aussi des généraux, des colonels de différentes branches de l'armée, ainsi que des membres du renseignement qui nous ont fourni des tonnes de documentations. Cela non seulement pour soutenir Cathy, mais aussi pour les centaines d'autres dans le même cas… L'affaire de Cathy O'Brien n'est pas unique, j'aurais aimé qu'elle le soit car si c'était le cas, je ne serais pas devant vous ce soir. En effet, cela voudrait dire alors que ce problème n'est pas répandu, malheureusement, ce n'est pas le cas. Ce qui est arrivé à Cathy O'Brien est quelque chose qui se passe partout dans le monde. Cela se passe dans des garderies, dans des familles… et pas spécialement chez des "sauvages" des Appalaches totalement incultes et sans éducation qui pratiqueraient l'inceste depuis des lustres (rires)… Cela se pratique dans un effort coordonné du milieu des renseignements, encore une fois à un niveau mondial.

    Mon rôle dans tout cela est relativement simple, mais néanmoins complexe. Je vais vous en faire un petit exposé ce soir… Je vais aussi prendre quelques minutes pour vous donner des informations sur le MK-Ultra (…) Je ne peux pas, tout comme Cathy, aborder d'autres cas de victimes, si ce n'est les plus évidents comme celui de Timothy Mc Veight. Mais nous n'avons pas étudié ce témoignage, nous n'avons pas de preuves, nous n'avons que les aveux de Mr Mc Veight ainsi que quelques autres informations soutenant ce dossier là.
    Nous avons passé 5 ans 1/2 à donner des conférences devant des autorités de police et des thérapeutes. C'est cela qui nous protège aujourd'hui. Nous avons également déniché autant d'informations que nous avons pu sur d'autres survivants, mais aussi des informations provenant du système d'application des lois, ou devrais-je dire provenant de personnes coopératives : des libres penseurs, tout comme vous. Ils savaient que quelque chose clochait dans le système, mais ils ne comprenaient pas de quoi il s'agissait exactement.
    Je vais vous donner quelques informations sur moi-même afin que vous compreniez mon parcours avec Cathy. Mais notre principale préoccupation, la chose sur laquelle nous nous focalisons, est bien sûr de diffuser ces informations à la population de ce pays et de tous les autres pays qui sont touchés, la question restant de savoir lesquels ne le sont pas ?... Cela concerne aussi la fille de Cathy O'Brien : Kelly, qui s'est retrouvée dans diverses institutions psychiatriques depuis l'âge de 8 ans, juste après que je les ai secouru. Elle est toujours "internée" à l'heure actuelle. Je ne sais pas combien d'entre vous peuvent s'imaginer ce que c'est d'être une enfant qui a été élevée dans des instituts psychiatriques… Mais je peux vous assurer que ce n'est pas beau à voir, même si Kelly n'y est pas maltraitée comme elle a pu l'être avant d'y entrer…

    Le contrôle mental n'est pas quelque chose de nouveau, cela a des milliers d'années. C'est inscrit dans le "Livre des Morts Égyptiens" sous ces termes : "La formule exacte pour le contrôle mental basé sur le traumatisme". Adolf Hitler s'est particulièrement intéressé au contrôle mental, il avait confié cela à son bras droit : Henrich Himmler. Les recherches se sont dirigées en particuliers sur des familles d'Europe du Nord qui pratiquent systématiquement les abus sexuels, physiques et psychologiques sur leurs enfants de génération en génération. Ceux d'entre nous qui lisent la Bible et en comprennent son interprétation à propos des "péchés du père", comprendront ce que signifie les transgénérationnels (ndlr: les familles lucifériennes/sataniques). Dans le cas de ces familles, les abus transgénérationnels qui débutent dès la naissance, impliquent de terribles abus sexuels, physiques et psychologiques par des parents sur leurs enfants, ou par d'autres personnes qui s'occupent d'eux. Adolf Hitler savait que les gens qui sont victimes de telles violences deviennent très "réceptifs" pour du contrôle mental. Ils développent également des aptitudes incroyables, comme par exemple une acuité visuelle sur-développée. Maintenant, je sais qu'il ne faut pas être un génie - pardonnez le jeu de mots - pour comprendre comment nous pouvons utiliser une personne avec de telles facultés… C'est ce que l'on appelle les Forces Spéciales. Les individus formant ces "Forces Spéciales" (ndlr: domaine militaire) sont suivis très attentivement.

    Maintenant revenons à l'époque où je travaillais pour le ministère de la Défense dans un projet connu sous le nom de MK-Ultra. Il s'agissait exactement du projet que Hitler et Himmler avaient débuté avec ces enfants maltraités dans les familles transgénérationnelles. À cette époque, je n'ai rien vu de ce que Cathy O'Brien m'a rapporté par la suite, je n'ai constaté aucuns abus. Ce que j'ai vu dans le système carcéral et dans les hôpitaux psychiatriques étaient des personnes qui avaient une chance de pouvoir récupérer par la suite leur vie et leur esprit. Il s'agissait pour moi de choses positives et bienveillantes et je croyais sincèrement que ce programme MK-Ultra pourrait finir par réduire nos populations carcérales et psychiatriques. Cela en raison du fait que j'assistais à de véritables réhabilitations sans aucune utilisation de traumatismes. J'ai prêté le serment de garder le secret sur les choses dont j'ai été le témoin, de l'équipement qui a été développé, et je peux vous assurer que de 1967 à 1973, lorsque j'étais impliqué dans ces recherches comme sous-traitant pour le département de la Défense, j'ai alors vu qu'il y avait une avance technologique de 25 ou 30 ans, des choses encore totalement inconnues sur cette planète (…) J'ai été engagé pour ce travail après des mois et des mois d'examens psychologiques afin de vérifier ma capacité à garder le secret ; puis on m'a donné un laissé-passé du ministère de la Défense. Je connaissais les études de Himmler sous la direction d'Adolf Hitler, je savais que ce dernier avait voulu former des personnes "très sérieuses" pour stratégiquement les placer afin de contrôler différentes régions dans ce qu'il appelait, et Georges Bush appelle également : le Nouvel Ordre Mondial. Vous voyez, Bush n'a pas été le premier à fantasmer sur cette idée terrifiante de gouvernement totalitaire, asservissant le monde entier grâce au contrôle mental…
    La manipulation mentale prend beaucoup de formes. Vous tous ici dans cette salle ne tombez pas dans cet énorme piège qui est le contrôle et la manipulation de l'information, et je remercie encore le forum Granada de mous permettre de nous exprimer ici, car nous avons besoin de votre soutient. Ce livre (Transe-Formation of America) n'est quasiment pas distribué en librairie et les quelques libraires qui le distribuent traitent directement avec nous, cela afin de préserver l'intégralité du contenu et éviter toute censure. Au départ, ce livre a été édité par nos propres moyens.
    Aujourd'hui nous avons une opportunité devant nous en raison du fait que beaucoup de gens que Cathy a mentionné dans le livre ont été mis en examen pour diverses raisons ; confrontés à des accusations, certains ont même fui leur pays ou démissionné de leur poste à hautes responsabilités. Cela pour la simple raison qu'ils ne pouvaient plus couvrir la corruption… La corruption dont nous allons parler ici va bien au-delà de ce que vous connaissez (...)

    Cathy O'Brien est certainement une personne remarquable, mais je peux vous assurer que le pronostic de rétablissement de quelqu'un qui s'est fait extrêmement maltraité avant l'âge de 5 ans, avant que le cerveau ne soit complètement formé, son niveau de récupération / guérison est très bon. Ces personnes peuvent mener une vie normale et équilibrée, même si elles ont vécu une période de vie avec d'horribles abus. C'est la chose qui m'a le plus surpris. Aujourd'hui il y a beaucoup de survivants à différents stades de guérison et Cathy est la seule à avoir témoigné en écrivant un livre. Tout ceci a été validé et nous n'avons pas été enfermés. J'aimerais que tout le monde dans cette salle comprenne que ni Cathy ni moi ne sommes suicidaires. Nous rentrons juste de l'Arkansas, Cathy et moi y avons été invité pour passer quatre jours avec des enquêteurs car ils avaient relevé un chapitre du livre qu'ils étaient en mesure de valider. Je leur ai alors dit : "Transmettez tout ceci à la presse !", ils m'ont répondu qu'ils ne pouvaient pas faire ça… Mais ce sont des gens que je considère comme des amis, de vous et de moi… Maintenant, s'il y a des agents de la CIA dans cette salle de conférence, vous n'avez pas à lever la main (rires) mais je voudrais que vous veniez me voir directement en tête à tête. En particulier si vous essayez de nuire à ce que nous faisons. Parce que ce projet qu'avait développé Adolf Hitler, nous l'avons à notre tour développé grâce à l'opération Paperclip qui a consisté à exfiltrer des scientifiques nazis et fascistes de l'Europe vers l'Amérique après la seconde guerre mondiale. Ils ont ainsi infiltré nos universités, nos plus grandes entreprises, la NASA, je dirais même plutôt que c'est eux qui ont développé la NASA… Cette infiltration s'est faite à tous les niveaux de notre société avec toute cette m**** : de la pédo-pornographie, des rituels de sang ainsi que des croyances ignobles impliquant des sacrifices humains… tout ce qui peut traumatiser l'esprit humain.
    J'ai approché certains chercheurs qui disent bien que c'est Satan qui est derrière cela… Je tiens à vous dire qu'il y a aussi des gens en chair et en os derrière tout cela ! J'ai travaillé pour une compagnie aérienne qui était impliquée là-dedans. Je n'avais aucune idée de la raison pour laquelle j'avais été recruté par la Capital International Airways. C'était en raison du fait que j'étais capable de garder le silence. La plupart des agents ignorent pour qui ils travaillent réellement. Il y a en a plus de 86 000 dans ce pays, maintenant divisez ce nombre par 50 (ndlr: le nombre d'États aux USA) et vous verrez à quoi on a affaire (ndlr: en moyenne 1720 agents par état). Ce pays grouille de "Big Brother"… Le KGB (Russie) n'a jamais eu autant d'agents opératifs de haut niveau que nous en avons actuellement dans notre pays. Le livre de Georges Orwell "1984" était en effet une sombre prophétie devenue réalité.
    Beaucoup de gens disent : "Nous devons stopper ce Nouvel Ordre Mondial en nous prenant en charge", mais c'est déjà là, nous sommes en plein dedans. Maintenant essayons de comprendre qui sont les acteurs et quels sont leurs outils !

    Le contrôle mental basé sur des traumatismes répétitifs pour véritablement créer un être humain totalement robotisé, est un de ces outils. "Heureusement", cela nécessite beaucoup d'horribles traumas pour arriver à un tel niveau d'esclavage. Cela requiert d'autres moyens que de simplement appuyer sur un bouton où une console (ndlr: rien n'est moins sûr à l'heure actuelle). Aujourd'hui, il existe du matériel disponible dont nous ne pouvons pas nous protéger. Le plus étonnant, c'est que ces appareils sont accessibles à tous le monde. Je ne comprend pas très bien la philosophie qu'il y a derrière la construction de tels générateurs. Il existe un appareil nommé MDD1 qui utilise un système à double bobine pulsant des ondes électro-magnétiques qui agissent sur notre cortex cérébral en stoppant la pensée logique. Vous ne pourriez même plus contrôler vos chéquiers si ces trucs étaient allumés, ni même penser à les éteindre… pas plus que Cathy O'Brien n'aurait pensé à s'enfuir de son calvaire. Cela n'est pas le syndrome de la femme battue, ça n'a rien à voir avec une dépendance économique, cela relève d'un contrôle mental robotique et il existe des tonnes de documents sur là-dessus. "L'Amérique en pleine Transe-Formation" est l'autobiographie de Cathy, j'y ai écris la première partie pour introduire le sujet. Ce que contient ce livre est ce qu'elle a vécu et nous pouvons le prouver. Lorsqu'il a été imprimé, nous avions plus de 27 000 documents répartis dans 5 classeurs. Nous avons aujourd'hui trois tonnes de paperasse sur le sujet ! (...)

    Je sais aujourd'hui pourquoi les services de renseignements ne voulaient pas de moi comme officier. Je sais maintenant pourquoi je n'étais pas au courant de certains choses… dont je suis malheureusement au courant à présent… Parce que je pense avoir dénoncé certaines choses. Il existe de nos jours beaucoup de lanceurs d'alerte (…) Je peux vous assurer que cela irait à l'encontre de Dieu et de ce que je suis, si je ne me levais pas ici pour parler et vous présenter Cathy O'Brien afin qu'elle puisse témoigner de son histoire. (applaudissements)

    Cathy et moi sommes très émus de voir le nombre de personnes qui auraient fait la même chose que nous. Des gens nous disent spontanément : "Nous apprécions beaucoup ce que vous faites", ou encore : "C'est difficile à croire, mais je vais lire ça ainsi que tous les documents annexes." S'il vous plaît, faites le ! Lisez les références à la fin du livre, vous aurez quelques ouvrages écris par des médecins, des officiers des renseignements, et de bien d'autres professionnels qui présentent des choses en lien avec ce que Cathy a connu.
    En 1977, le Congrès Américain a admis officiellement l'existence du programme MK-Ultra, et c'est une bonne chose car je n'aurais pas une once de crédibilité si ce projet n'avait pas été révélé publiquement. S'il n'avait pas été déclassifié, je ne pourrais même pas prononcer son nom de code ici devant vous.
    En 1977, le Congrès s'est également penché sur le cas du Dr. Ewen Cameron, le fondateur de l'Association de Psychiatrie Américaine, un lobby de Washington, contrôlant ce que font les psychiatres pour nos têtes lorsque nous avons des troubles… La psychiatrie est la plus jeune des sciences de médecine et c'est la plus primitive de toutes (applaudissements). Il y a peut-être des psychiatres dans cette salle, ces thérapeutes sauront exactement de quoi je parle parce que les informations qu'ils reçoivent de leur lobby est soigneusement examinée / filtrée… Les informations sur la réhabilitation des victimes de contrôle mental est rare. Il a fallu des efforts incroyables à quelques thérapeutes intègres qui étaient poursuivi en justice parce qu'ils ne voulaient pas violer les droits civils de leurs patients (secret médical).

    La situation de Cathy et moi était très différente car je ne suis ni médecin ni psychiatre, donc je n'avais aucune autorisation pour pratiquer ni aucune license pour ma protection. Lorsque je l'ai secouru le huit février 1988, elle ne connaissait pas son nom, son âge, ni même où elle était… J'avais déjà vu ce genre de choses avec des individus impliqués dans l'espionnage, et j'ai donc immédiatement pensé que Cathy était une taupe. Elle était habillée comme une prostituée, elle marchait comme une prostituée, mais elle parlait comme une personne qui dirigerait une chorale chrétienne… Un contraste extrême que je n'arrivais pas à comprendre. Cela jusqu'à ce que je reçoive suffisamment d'informations de certaines personnes liées aux renseignements de ce pays, mais aussi de l'étranger.
    J'étais désespéré de trouver enfin un traitement approprié qui pourrait aboutir à libérer Cathy O'Brien pour la seconde fois de sa vie… la première fois ayant été à l'heure de sa naissance et ça s'est arrêté là. Cathy O'Brien a été victime du plus affreux système de violence connu par l'homme. C'est le type de contrôle mental que Adolf Hitler pensait pouvoir utiliser sur certaines personnes afin de les placer à de grands postes de pouvoir, en ayant des fils invisibles pour faire le marionnettiste sur leurs esprits, leurs actes et leurs paroles. Je ne sais pas si nous avons actuellement des politiciens de ce genre, parce qu'il semble que vous n'ayez pas à les mettre sous contrôle mental. En effet, ils font tout ce que les membres corrompus du Congrès leur disent de faire. J'ai connu plusieurs membres du Congrès, ils n'ont pas à être soumis à du chantage sexuel, ils n'ont pas à être séduit par l'argent ou par la drogue… Ils sont simplement corrompus… Vous voyez, un psychopathe est quelqu'un de très sociable, ce sont des leaders, des meneurs… Malheureusement ces psychopathes n'ont pas de conscience, c'est à dire aucune expression de l'âme. Ils ne considèrent pas la douleur des autres, si ce n'est lorsqu'elle leur procure du plaisir.

    MK-Ultra a été construit avec de nombreux sous-projets, notamment pour développer le parfait soldat, ou le parfait espion. Ce que l'on m'a dit, c'est que cela couvrait notre sécurité nationale plus qu'aucun soldat, ni aucun diplomate ne pourrait jamais le faire. Personne ne m'a dit qu'on les utilisait (ndlr: les esclaves MK) pour du trafic de drogue et de la prostitution. Personne ne m'a dit que nous les utilisions pour faire de l'élevage, c'est à dire fournir des enfants à des cheikhs, à des dirigeants de ce monde… Personne ne m'a dit que nous les utilisions pour faire du blanchiment d'argent.

    Lorsque j'ai secouru Cathy et sa fille, cela m'a prit une année pour récupérer mentalement Cathy, cela grâce à beaucoup d'aide et à beaucoup d'amour. Les thérapeutes n'apportent pas tout cela, ils ne peuvent pas aimer leurs patients, ils ne peuvent pas les maintenir loin du téléphone, des journaux, de la télévision, etc. Les patients finissent alors souvent par rechuter car ils sont très influençables. Ils voient un publicité pour du poulet frit et ils peuvent même jusqu'à en sentir l'odeur… En tant qu'ancien publicitaire, j'ai rêvé d'être capable de produire de telles publicités. J'ai travaillé très dur pour arriver à ce que quelqu'un me dise : "Voici une bonne pub", mais personne n'a jamais bavé en regardant mes productions. J'utilisais pourtant du subliminal, j'ai utilisé une forme de neuro-linguistique. Ceux qui ne connaissent pas ce sujet devraient s'y intéresser. Tony Robbins est un défenseur de la neuro-linguistique, il l'a enseigné à Georges Bush et à Bill Clinton. Ce n'est pas un mauvais gars ce Tony Robbins, c'est un homme d'affaire intelligent et tout homme d'affaire intelligent connaît la valeur de la neuro-linguistique. Il s'agit du langage de l'inconscient, enfin pour moi il s'agit plutôt du subconscient.

    Le langage du subconscient contient des codes, des clés et des déclencheurs. Des clés qui ont servis pour débloquer toutes les portes de l'esprit de Cathy, qui étaient spécifiquement liées aux abus qu'elle avait subi. J'ai alors accédé à des informations telles que des numéros de comptes bancaires. Les personnes qui travaillent sur le MK-Ultra savent très bien qu'une déprogrammation n'est rien d'autre qu'un piratage… Tout comme je peux pirater un ordinateur, je peux pirater le disque dur d'un cerveau humain. C'est ce boulot de hacker qui m'a fourni des informations incroyables comme des numéros de comptes bancaires. Plutôt que d'aller piller ces comptes en banque et d'avoir ensuite à aller me cacher dans le luxe pour le reste de ma vie, je les ai transmis au FBI. Non pas parce que je savais qu'il s'agissait ou non d'argent sale, mais parce que je ne voulais pas y laisser ma peau. J'ai fourni aux autorités tout ce qui est dans ce livre, cela sur une période de trois ou quatre ans : à tous les états fédéraux ainsi qu'aux services chargés de faire appliquer les lois, qui sont directement impliqués dans cette affaire. J'ai aussi fourni les noms de plus d'un millier d'organismes et de personnes. Je voulais que tout cela soit présenté devant le Congrès comme cela s'était fait en 1977 lorsque l'épouse d'un membre du cabinet canadien s'est retrouvée internée dans un hôpital psychiatrique de Montréal où le Dr. Ewen Cameron pratiquait (ndlr: Velma Orlikow, femme du politicien canadien David Orlikow)… Elle en est sortie réduite à l'état de légume… Ce membre du cabinet dont je ne me souvient plus du nom a alors tout fait pour essayer de comprendre ce qui était arrivé à sa femme. Ils lui avaient fait subir des électrochocs et autres horribles tortures en parallèle avec des drogues et de l'hypnose. Malheureusement, beaucoup d'autres personnes ont subi les expériences du Dr. Ewen Cameron… Certaines ont bien récupéré et je suis en contact avec deux d'entre elles. Ces personnes sont très fonctionnelles et l'une d'entre elles va faire la même chose que nous dans un avenir très proche. Je ne sais pas combien ont pu pleinement récupérer aussi bien que Cathy dans ce pays, parce qu'aucun thérapeute ne peut se consacrer seize ou dix-huit heures par jour, sept jours sur sept à un patient, tout en violant les droits civils qu'il a pour le sortir légalement… Peuvent-ils légalement faire sortir leur patient des griffes de leur(s) maître(s), les sortir légalement de cet esclavage et accéder aux répertoires (ndlr: informations contenues dans la programmation) ? Dans un de ces répertoires (de Cathy), il y avait le numéro de téléphone personnel de Bill Clinton. Il s'agissait d'un deal de cocaïne de 20 000 $ avec Dick Thornburgh… et la liste longue !

    Il s'agit là d'un petit groupe, un gang… Si vous prenez la totalité de la population des États-Unis, il s'agit d'une fraction très minime, ce sont ces bandits qui nous contrôlent tous… Ils sont tellement minoritaires qu'on se demande bien comment peuvent-ils faire tout cela (ndlr: en lien direct avec une force d'ordre surnaturelle). On se demande également comment Clinton fait-il pour survivre à toutes les attaques contre lui. Comment Georges Bush a-t-il survécu aux attaques contre lui ? Et bien il n'a pas survécu, il a quitté le Bureau, mais cela n'a rien changé. Celui qui l'a remplacé a fait exactement ce que Bush voulait, comme appliquer l'ALÉNA (Accord de Libre-Échange Nord Américain) et l'Accord général sur les tarifs douaniers et le commerce (AGETAC).
    Nous faisons partie de ce système et il y a plusieurs manières de le changer, un certain nombre de gens font des efforts très positifs dans ce sens… Mais c'est leur boulot, mon boulot à moi et Cathy est de se tenir devant des assemblées citoyennes comme ici devant vous. Nous voulons être sûr que l'information que vous allez recevoir vous interpellera suffisamment pour que vous alliez ensuite la diffuser autour de vous, mais aussi que vous allez étudier le sujet pour en parler encore et encore : c'est tout ce que nous souhaitons. Je suis absolument persuadé que les informations contenues dans ce livre pourront atteindre les yeux de ceux qui peuvent voir. Tout comme cette vidéo filmée ici lors de cette conférence saura atteindre ceux qui peuvent encore entendre et voir la vérité. Ceci afin que les gens se lèvent et commencent à demander pourquoi Shiran-Shiran avait le même psychiatre que Lee Harvey Oswald ou Timothy Mc Veight. Ce psychiatre (ndlr: Louis Jolyon West, décédé en 1999) est très populaire, il exerçait à l'UCLA (Université de Californie à Los Angeles). Il a aussi été la première personne à m'appeler sur mon numéro de téléphone personnel, un numéro sur liste rouge et sous un faux nom ! Jusque dans la brousse, là-bas en Alaska après que j'ai secouru Cathy et sa fille.
    Je n'avais alors pas assez de connections pour que des gens puissent m'informer sur ce que je ne devais pas faire par moi-même ; et à cette époque il était hors de question pour moi d'entendre ce genre de choses… J'ai souffert d'un stress post-traumatique car j'ai été totalement chamboulé d'entendre ce que me racontaient Cathy et sa fille Kelly… Ensuite j'ai montré ces informations à des membres du renseignement et autres agents fédéraux qui ont validé tout cela, merci à eux.

    Maintenant j'aimerais vous présenter Cathy O'Brien, la personne qui a restauré ma spiritualité. Je n'étais pas un mauvais bougre, mais j'avais besoin d'un coup de pouce. Je suis fier d'être à ses côtés depuis maintenant plus de huit ans.

     


    2ème partie : Cathy O'Brien

    Je voudrais remercier chacun d'entre vous pour votre accueil de ce soir, venus découvrir un outil utilisé en secret pour annoncer ce que Adolf Hitler et Georges Bush nomment : le Nouvel Ordre Mondial. Je veux parler du contrôle mental…

    J'ai apprécié de pouvoir discuter en début de soirée avec certains d'entre vous, des personnes qui déclarent avoir subi personnellement du contrôle mental ou qu'ont subi certains de leurs proches. Le contrôle mental est très répandu dans ce pays et dans le monde entier.
    Ces criminels qui sont aux commandes de notre pays fonctionnent avec cette philosophie : "Connaissance secrète = Pouvoir". Bon nombre de secrets gouvernementaux et de réputations personnelles reposaient sur la croyance que je ne pourrais pas être déprogrammée pour me souvenir de choses que j'étais censée oublier. Ils ont eu tort… Car aussi intelligents que soient ces responsables, leur raisonnement est entravé par leur propre immoralité. Ils ne possèdent aucune sagesse, ils ne pensent pas en profondeur et ils ne prennent jamais en compte la force de l'esprit humain. Ils n'ont jamais envisagé ce qu'il se passerait si un homme bienveillant comme Mark Phillips prenait connaissance de leurs secrets et s'en servait pour restaurer l'esprit plutôt que pour le contrôler.
    Je sais que j'ai eu énormément de chance d'avoir survécu après avoir été victime du contrôle mental MK-Ultra utilisé par la CIA, la Maison Blanche et le Pentagone : la programmation basée sur les traumatismes.

    Maintenant que j'ai repris possession de mes moyens et finalement de mon libre arbitre : je témoigne. Je parle de tout ce dont j'ai été témoin, tout ce que j'ai vu et entendu. Tout ce que j'ai enregistré photographiquement dans les coulisses de cette tentative de Nouvel Ordre Mondial.
    En dénonçant leurs secrets, leur pouvoir s'érode (applaudissements).
    Je m'exprime aussi au nom des nombreuses victimes du contrôle mental et survivants qui ne peuvent pas penser par elles-mêmes afin de dire ce qu'elles savent et ce qu'elles ont enduré.
    Je m'exprime au nom de ma fille Kelly qui a aujourd'hui seize ans, c'est une véritable prisonnière politique. Elle se trouve actuellement dans l'état du Tennessee où une demande de réhabilitation lui a été refusée en raison de l'influence politique de ses bourreaux. Elle compte sur Mark et moi pour faire passer le message à sa place. Dans l'intérêt de Kelly et du vôtre, Mark et moi n'avons pas ménagé nos efforts concernant les faits et les vérités consignés dans notre livre qui a été publié à compte d'auteur, donc non censuré. Vous y trouverez donc des faits que avez le droit et la nécessité de connaître.

    Ces réalités nous ont été longtemps dissimulées sous couvert de la prétendue "Sécurité Nationale". C'est ce même prétexte de sécurité nationale qui nous a empêché que justice soit rendue malgré toutes les preuves et documents qui sont en notre possession. Nous avons plus de 27 000 documents et preuves : des témoignages de membres du gouvernement, des dossiers médicaux, bien plus que nécessaire pour n'importe quelle procédure judiciaire légale dans ce pays y compris au Congrès. Mais ce prétexte de sécurité nationale nous a bloqué l'accès pour obtenir justice. Il est temps que la vérité triomphe. Il est temps que ces vérités soient mises en lumière au nom de l'humanité.

    J'aimerais commencer en définissant le contrôle mental à travers mon expérience. Je réalise que ce que j'ai vécu a été extrême, mais aussi que cet absolu contrôle robotique que j'ai enduré est plus limité que le type de contrôle mental global qui prolifère dans la société.
    Le contrôle mental a plusieurs niveaux, comme sur une échelle… On trouve à un certain niveau le contrôle robotique total et à un autre niveau du contrôle mental comme l'occultisme qui prolifère également dans ce pays, ou encore le programme "Global Education 2000" par lequel les enfants perdent leur liberté de penser et leur capacité d'analyse critique. Il existe tellement de niveaux différents de la société qui sont touchés par le contrôle mental qu'il devient impératif que toutes ces informations soient diffusées.
    Mon vécu de victime peut certainement s'appliquer à toutes les facettes du contrôle mental et de la manipulation mentale (…) C'est un sujet qui nous concerne tous, et d'un coup le Nouvel Ordre Mondial, dans son intégralité, prend tout son sens. L'érosion des valeurs constitutionnelles, l'érosion de la moralité de ce pays, deviennent soudainement plus clairs lorsque nous prenons conscience de cette question du contrôle mental global.

    Je suis née en 1957 à Muskegon dans le Michigan, dans une famille pratiquant l'inceste depuis des générations. Ce qui veut dire que mon père a subi lui-même des abus sexuels dans son enfance, que ma mère a subi également ces choses là, et qu'ils me l'ont fait subir à leur tour… Mon père m'a sexuellement abusé aussi loin que je m'en souvienne. Je l'ai souvent entendu dire qu'il avait commencé à remplacer le téton de ma mère par son pénis alors que je n'étais qu'un nourrisson.
    Je vous dis ceci pour que vous puissiez comprendre que ma sexualité a été déglinguée dès la toute petite enfance. Cela a été rangé dans une zone de mon cerveau qui ressemble beaucoup à celle de la survie, comme de manger et boire… Je vous dis cela afin que vous soyez mieux armés pour comprendre ce qui se passe dans la société et pour appeler les choses par leur nom.
    Mark et moi citons des noms dans notre livre, non pas pour pouvoir dire que j'étais à la Maison Blanche avec untel ou untel, je n'évoque pas toute la partie glamour. Mais c'est pour que vous sachiez qui est le problème et où il se trouve.
    Les abus sexuels que j'ai enduré étaient si horribles que j'ai développé un trouble dissociatif de l'identité, on nommait cela habituellement le trouble de la personnalité multiple. Je suis contente qu'ils aient changé le terme en trouble dissociatif de l'identité parce que cela décrit bien mieux le cloisonnement qui se produit lorsqu'une personne endure un trauma trop horrible pour pouvoir l'appréhender.
    Même si je ne pouvais pas comprendre que ce que mon père me faisait était quelque chose de mal, la douleur et la suffocation lors de ses sévices étaient si insupportables que j'ai développé un trouble dissociatif de l'identité. Cela était impossible à comprendre, il n'y avait aucun endroit dans mon esprit pour pouvoir gérer une telle horreur. J'ai ainsi compartimenté automatiquement mon cerveau, des petites zones séparées par des barrières amnésiques servant à cloisonner les souvenirs des sévices afin que le reste de mon esprit puisse continuer à fonctionner normalement, comme si rien n'était arrivé… Lorsque je voyais mon père à table lors du dîner, je ne me souvenais pas des abus sexuels. Mais dès lors qu'il déboutonnait son pantalon, une partie de moi, la partie de mon cerveau qui savait comment gérer ces horribles sévices se réveillait, c'était comme si une jonction neuronale s'ouvrait pour que cette partie de mon esprit puisse subir mon père encore et encore selon la nécessité… J'avais certainement beaucoup d'expériences dans ce "compartiment cérébral" qui gérait les abus de mon père, mais je n'avais pas toute l'étendue des perceptions, j'avais une perception très limitée, une vision très limitée des choses. C'est pourquoi je suis heureuse qu'on ne parle plus en terme de personnalités concernant ce trouble.

    J'ai construit un autre compartiment dans ma tête afin de supporter les abus de ma mère. Ses abus étaient avant tout psychologiques. Elle même souffrait d'un trouble dissociatif de l'identité et je ne la tiens pas responsable de ses actes comme je le fais pour mon père, qui lui était pleinement conscient de ce qu'il faisait. Ma mère, malgré son incapacité à se contrôler, détruisait tous les vestiges d'estime de soi que j'aurais pu encore avoir. Sa maltraitance était si horrible que j'ai créé un autre compartiment dans mon esprit juste pour gérer les interactions malsaines que j'avais avec elle. J'ai également développé un autre compartiment pour gérer la pédo-pornographie à laquelle mon père me soumettait. En effet, il gagnait sa vie en déterrant des vers de terre pour la pêche, car il n'avait fréquenté que l'école primaire, il augmentait donc les revenus de la famille en produisant de la pédo-pornographie. Des productions qu'il distribuait ensuite dans le réseau de la mafia locale du Michigan.

    À l'époque, il y avait une faction criminelle de notre gouvernement qui ciblait les enfants tels que moi pour du contrôle mental. Cela en raison de cette compartimentation de la mémoire qui est quelque chose qu'ils estimaient idéal pour garder des secrets gouvernementaux. Après tout, si je ne pouvais pas me souvenir, comment aurai-je pu en parler ? De plus, les gens qui souffrent d'un trouble dissociatif de l'identité développent une mémoire photographique derrière ces barrières amnésiques. En effet le cerveau possède un mécanisme de défense qui lui fait enregistrer les événements liés au trauma d'une manière extrêmement précise et détaillée. Pour vous donner un exemple, les nombreuses personnes parmi vous assez âgées pour se souvenir de l'assassinat de John F. Kennedy se rappelleront exactement où ils se trouvaient et ce qu'ils faisaient à ce moment précis. Ce fut un événement qui a traumatisé la nation entière et cela illustre la manière dont l'esprit enregistre photographiquement les événements entourant le trauma. Donc derrières ces barrières amnésiques, j'avais une mémoire photographique que le gouvernement estimait parfaite pour une programmation. Je pourrais ainsi délivrer et recevoir des messages de dirigeants, ou dans mon cas également des barons de la drogue impliqués dans le financement des caisses noires du Nouvel Ordre Mondial. Me programmer les intéressait dans le but que je puisse transmettre des messages verbalement. Lorsque je délivrais ces messages, je transmettais exactement mot pour mot ce que l'on m'avait dit, utilisant les inflexions de voix de mes tortionnaires, sans aucune compréhension consciente de ce que je racontais. Je n'étais qu'un magnétophone, répétant comme un perroquet ce que l'on avait enregistré dans ma mémoire.
    Un autre aspect qui intéressait le gouvernement était que mes troubles dissociatifs m'enlevaient toute notion de temps. Cela en raison du fait que je naviguais de compartiment en compartiment dans mon cerveau sans me souvenir de ce qu'il s'était passé auparavant. J'étais donc incapable de garder une trace du temps et sa notion m'étais absolument étrangère. Ne sachant pas ce que je faisais précédemment, bizarrement je n'avais pas la notion de fatigue, j'en faisais pourtant bien de trop… Une personne qui souffre d'un trouble dissociatif de l'identité possède une grande endurance physique, c'est comme une force surhumaine avec cette capacité de continuer indéfiniment. Les personnes avec ce trouble développent aussi une acuité visuelle beaucoup plus pointue que la moyenne. C'est pourquoi on les voit très souvent avec de grands yeux écarquillés, elles intègrent plus d'éléments de leur environnement qu'une personne normale. Cela en fait forcément des tireurs d'élite parfaits pour des opérations commando ou pour les services de renseignements. Le gouvernement était donc très intéressé pour développer le contrôle mental.

    J'étais donc une élue, une candidate de premier choix pour du contrôle mental en raison des abus sexuels subi à répétition. Ma sexualité avait été exaltée, je servais donc d'esclave sexuelle et je recevais également des messages de dirigeants du gouvernement. Cette faction criminelle de notre gouvernement, tellement intéressée par les personnes avec un trouble dissociatif de l'identité, savait bien que chaque enfant soumis à la pédo-pornographie avait dû endurer des traumas si horribles qu'il souffrait obligatoirement de ce trouble. Ce groupe criminel gouvernemental se consacrait donc à ce réseau pédo-pornographique pour pouvoir identifier et cibler des enfants comme moi pouvant servir dans leurs projets. À cette époque, l'homme politique lié à cette mafia locale du Michigan, le politicien qui protégeait ce réseau de pornographie, était Gérald Ford. C'est ce même Gérald Ford qui a été élu président des États-Unis… Je ne l'ai jamais perçu comme un homme politique, je le percevais comme un violeur de plus, du même type que mon père. Car Gerald Ford m'a aussi violé lorsque j'étais enfant et tout au long de la période où j'étais sous contrôle mental, jusqu'à ce que Mark vienne à la rescousse de moi et de ma fille en 1988.
    Gerald Ford n'est pas un pédophile en soi, il est ce que j'appelle un "essayeur sexuel". Il tentera n'importe quoi, n'importe quel âge, n'importe quand et n'importe où… jusqu'à ce qu'il ait pris le contrôle. Cela parce qu'il avait une perversion du pouvoir en plus d'avoir cet intérêt pour le contrôle mental.
    Ce fût Gérald Ford qui vint à la maison pour expliquer à mon père comment m'éduquer selon le projet s'accordant aux directives gouvernementales. En effet, mon père s'était fait attrapé à envoyer de la pédo-pornographie par la poste, il a donc été contacté pour lui faire savoir que si il me vendait pour ce projet, il acquerrait une immunité juridique… Depuis ce jour, mon père n'a eu aucun ennuis avec la justice, cela grâce à la fameuse "Sécurité Nationale".
    Mon père a évidemment pensé que cette idée était "merveilleuse" et il m'a immédiatement vendue au projet. Il pensait que le gouvernement fermait les yeux sur les abus d'enfants… tout comme je le pense aussi. Mon père continua d'élever ses cinq autres enfants en vue de ce projet, nous étions sept en tout. Les autres attendent toujours leur liberté à l'heure où je vous parle…
    Une fois l'accord de mon père pour me vendre au projet, je fus régulièrement emmenée à Mackimac Island, au Michigan. C'est un refuge politique où se situe la demeure du gouverneur du Michigan. C'est une sorte de Bohemian Grove (club occulte) où les hommes politiques se rencontraient et discutaient du Nouvel Ordre Mondial et de contrôle mental : le contrôle mental des masses, le contrôle mental dans le système scolaire, comment utiliser l'occultisme comme trauma de base, etc…
    L'un de mes agresseurs sexuels de l'époque était le premier ministre du Canada : Pierre Trudeau. Pierre Trudeau est de confession jésuite, aujourd'hui ils sont le bras armé du Vatican. Il existe une faction criminelle au sein de ces jésuites. Je ne dis certainement pas que tous les catholiques sont mauvais, pas plus que tous les agents de la CIA seraient mauvais ou encore tous nos politiciens. Il y a du bon et du mauvais dans tout. Mais néanmoins, Pierre Trudeau représentait cette faction criminelle des jésuites catholiques qui souhaitaient le contrôle mental des masses pour devenir l'Église Mondiale dans ce Nouvel Ordre Mondial. L'argent que rapportait cette église finançait les contrôleurs du Nouvel Ordre Mondial.
    Un autre de mes agresseurs sexuels était le sénateur du Michigan de l'époque et plus tard député : Guy Vander Jagt. C'est ce même Guy Vander Jagt qui resta à la tête du Comité National Républicain et qui installa Georges Bush dans le bureau présidentiel.

    Ce fût à Mackimac Island, alors âgée de 13 ans, que je fus confiée à un sénateur qui est devenu mon propriétaire dans ce projet de contrôle mental. Ce sénateur américain était Robert C. Byrd.
    Le sénateur Byrd est un démocrate de l'ouest de la Virginie, et de nouveau vous remarquerez que je révèle tous les noms quels que soient les partis politiques. Ce sont autant des démocrates que des républicains qui sont impliqués dans ces choses là. Cela ne concerne pas les partis, mais plutôt qui est pour un Nouvel Ordre Mondial et qui ne l'est pas…
    Le sénateur Byrd était en fonction et il l'est toujours aujourd'hui. Il a dirigé notre Comité Sénatorial des Crédits. Ce qui signifie que c'est lui qui tenait les cordons de la bourse de notre pays et c'est lui qui décidait de l'endroit où l'argent serait dépensé. Je sais, en ayant été témoin dans les coulisses, que le sénateur Byrd envoyait l'argent là où il profiterait aux contrôleurs du Nouvel Ordre Mondial.
    Mon père qui m'a vendu pour ce projet, a par exemple bénéficié d'un contrat lucratif avec l'armée pour la fabrication d'arbres à cames destinés aux véhicules militaires. C'est ainsi que mon géniteur devint extrêmement riche... pour quelqu'un n'ayant jamais dépassé l'école primaire…
    C'est le Sénateur Byrd, devenu mon propriétaire, qui allait alors décider de où j'irais et quand j'irais ; des opérations que je devrais effectuer durant l'administration Reagan et Bush ; ainsi que les endroits où je serais emmenée pour les programmations MK spécifiques. Le sénateur Byrd dirigeait toutes ma vie.

    C'est à cette époque que j'ai fait ma première Communion à l'église St François d'Assise de Muskegon. Après cette première Communion, j'ai aussi enduré un rituel nommé le "rite de maintien du silence". Ce rituel a été mené par le député Vander Jagt et le recteur du notre église, le père Don... un occulte rituel de sang. C'était si horrible, c'est cette inversion de la messe catholique qui a embrouillé mon esprit car lorsqu'une personne fonctionne à un niveau subconscient, elle est si traumatisée que la conscience ne trouve aucun endroit pour affronter ce qu'elle endure. Le subconscient n'a aucun moyen de discerner, de remettre en question et d'avoir un raisonnement comme le fait le mental conscient habituel. Et cette inversion de la messe catholique en la détournant vers de l'occultisme a totalement chamboulée mon esprit. C'était absolument infecte… Ce rituel de sang était si horrible que mon esprit a immédiatement accepté la manipulation mentale qu'ils mont fait subir : un langage hypnotique, une programmation neurolinguistique, du contrôle mental… Cela a alors changé la manière dont fonctionnait jusqu'à maintenant mon cerveau. Rappelez-vous, cette partie de mon cerveau dont je vous ai parlé, une zone qui se déclenchait pour gérer la maltraitance perpétuelle de mon père… Lors de ce rituel ils ont modifié cela, de sorte qu'ils pouvaient maintenant décider de quand, où et comment ce compartiment particulier de mon cerveau serait ouvert et accessible. Ils ont remplacé le mécanisme déclencheur par des codes hypnotiques : des clés et des déclencheurs, des signes de main. Il y a aussi certaines tonalités qui peuvent ouvrir ces jonctions neuronales et permettre l'accès aux mémoires compartimentées. Ils ont alors remanié tout cela.

    Suite à ce rite du "maintien du silence", c'est également devenu silencieux dans ma tête... Car jusque là, j'entendais ma propre voix argumenter sans cesse dans un sens ou dans l'autre, avec toutes ces différentes perceptions venant des multiples compartiments, avant que je puisse formuler une décision sur quoique ce soit. Je me souviens qu'avant ce rituel, j'avais encore mes propres idées, j'avais l'espoir qu'il existe un endroit au monde où les gens ne s'infligent pas de sévices. J'avais l'espoir d'avoir dix enfants qui seraient au moins dix enfants sur cette terre à ne pas se faire maltraiter… J'avais espoir en ces choses, mais avec ce rituel, j'ai perdu ma capacité de penser librement. J'avais même perdu ma capacité à espérer. J'avais entièrement perdu mon libre arbitre. Ce rituel a réduit au silence ce débat qui surgissait constamment dans ma tête et tout ce que j'entendais à la place, à ce moment là, c'était les voix de mes bourreaux me dirigeant, me disant exactement ce que j'étais supposée faire. Je ne pouvais que suivre robotiquement ces instructions pour les exécuter.

    Quand je fus prête pour les études secondaires, le sénateur Byrd ordonna que je sois envoyée au collège catholique central de Muskegon. À cette époque là, il y avait beaucoup d'informations disant que les catholiques étudiaient depuis longtemps les effets du trauma sur l'esprit humain. Ils les avaient étudié et conservaient depuis très longtemps des archives sur ces choses, notamment depuis l'inquisition espagnole. Cette information rejoint les recherches sur Hitler et Himmler que la CIA avait entreprise et sur laquelle elle progressait. Le recoupement des informations qui émergeaient était très significatif.
    Le collège de Muskegon était un endroit où ces informations étaient rassemblées. C'est à Muskegon que les bases et la structure même du Global Education 2000 fut mise en oeuvre. Il existe de nombreux noms différents pour ce programme qui est mis en place dans notre système scolaire et que le gouvernement fait suivre à la lettre aux enfants et adolescents. Global Education 2000 a été conçu pour augmenter les capacités d'apprentissage de nos jeunes tout en diminuant leur capacité d'analyse critique. Ils acceptent ainsi immédiatement tout ce qu'on leur dit sans poser de questions et en gobant simplement toutes les informations qu'ils reçoivent.

    Au collège, j'ai eu tout de suite des A, j'étais très douée parce que j'enregistrais photographiquement les cours. J'ai également subi des rituels occultes dans la chapelle de ce collège, comme beaucoup d'autres élèves, j'étais loin d'être la seule. D'ailleurs, à l'époque je pensais vraiment que tous le monde était impliqué dans ce genre de maltraitance. Tout mon environnement en était saturé… Cet occultisme, ces traumatismes, créaient un enregistrement photographique de tout ce que j'étudiais au collège. Je n'avais bien sûr aucune capacité pour analyser cela d'une manière critique ou pour m'en servir d'une manière créative, mais toutes les données restaient parfaitement stockées dans ma tête.
    C'est pendant que j'étais au collège que Gérald Ford a prit ses fonctions de président. J'avais été conditionnée pendant cette période à penser que je "n'avais aucun endroit pour m'échapper, ni aucun endroit pour me cacher". C'est une phrase spécifique qui sert à mettre dans la tête des victimes de contrôle mental qu'il n'existe absolument nulle part où s'enfuir et nulle part où se cacher : "nous gardons systématiquement un oeil sur toi". C'est bien entendu ce que je me disais, vers qui aurais-je pu me tourner ? Ni vers mes parents, ni vers mon église, pas plus que vers mon école ou vers les hommes politiques locaux… Je ne pouvais même plus me tourner vers le présidents des États-Unis ! Je me sentais vraiment prisonnière, ce qui est exactement ce qu'ils veulent pour un contrôle total de l'esprit. Depuis, j'ai bien sûr découvert tout autre chose et Mark m'a appris avec sagesse, pendant ma déprogrammation, que j'avais bien un endroit où fuir : droit sur eux !… et que je n'avais pas besoin de me cacher. Manifestement ce sont eux qui se cachent, ils dissimulent toutes leurs exactions en se servant de la Sécurité Nationale comme couverture.

    Après la fin de mes études au collège, le sénateur Byrd ordonna que je sois envoyée à Nashville dans le Tennessee. À l'époque, Nashville était fortement impliquée dans le contrôle mental par l'intermédiaire de l'industrie de la musique country, mais surtout par la prolifération de la cocaïne de la CIA au sein du milieu de la country. Cela battait déjà son plein et la corruption politique au Tennessee atteignait des sommets. L'industrie country fournissait une couverture pour que des esclaves sous contrôle mental comme moi, soient promenés à travers tout le pays pour leur faire distribuer et livrer les arrivages de grosses quantités de cocaïne en provenance de la CIA.
    Mon expérience me fait dire que ce que la CIA nomme la soi-disant "lutte anti-drogue", n'est rien de plus qu'une élimination de ses rivaux, ceci afin de s'emparer de l'industrie mondiale de la drogue (applaudissements). Ils mènent leur "guerre anti-drogue" à tous les coins de rue et aujourd'hui nos rues sont devenues un véritable bain de sang.

    L'industrie de la country fournissant une couverture pour le trafique de la cocaïne, le sénateur Byrd voulait donc que j'entre dans ce milieu. Parallèlement à cela, Byrd se prenait pour une sorte d'artiste et il jouait de temps en temps du violon au Grand Ole Opry. La première fois que je fus envoyée à Nashville, il jouait justement ce soir là dans cette grande salle de concert. À ses côtés (ou plutôt derrière lui), il y avait un musicien nommé Wayne Cox… qui me raconta plus tard que jouer de la musique aux côtés de Byrd n'était pas seulement de l'accompagnement musical, mais qu'il le faisait aussi au plan politique. Ce soir là après le show, j'ai subi de nouveau un rituel occulte. L'occultisme est fréquemment utilisé comme base de trauma pour le contrôle mental. Qui peut comprendre ce genre de trauma ? Des rituels de sang absolument horribles, c'est une base parfaite pour les traumatismes nécessaires au contrôle mental visant le compartimentation de la mémoire. J'ai été témoin d'une scène où Wayne Cox a assassiné un SDF à la gare de Nashville, un endroit qui était à l'abandon à cette époque là et qui était squatté par des sans-abris. Il lui a tiré une balle juste entre les deux yeux et lui a coupé les deux mains. Cela était le modus operandi de Cox pour les meurtres. Après ce rituel de sang, cet horrible traumatisme, il a été décidé que Cox deviendrait mon premier "maître", "superviseur", dans le contrôle mentale MK-Ultra. En tant que "maître" et "superviseur", Wayne Cox suivrait les directives et instructions du sénateur Byrd. Surtout il me ferait subir d'autres traumas, en nombres suffisants pour satisfaire aux nombreux compartiments que le sénateur Byrd voulait créer dans mon cerveau pour une programmation MK. Ceci afin que je puisse ensuite effectuer diverses opérations durant l'administration Reagan/Bush.

    Par la suite, j'ai donc enduré de nombreux rituels occultes. À cette époque, Wayne Cox travaillait directement sous les ordres du sénateur de Louisianne, J. Bennett Johnston. Cox m'emmena chez lui à Chatham, en Louisianne. Bennett Johnston s'occupait alors d'opérations de contrôle mental en lien avec une bande de mercenaires. Ces mercenaires faisaient des allers et retours en Amérique du Sud, le trafique d'armes était très actif. Mais surtout, lorsque les avions larguaient ces gars en Amérique du Sud, ils revenaient bourrés de cocaïne, drogue qui était ensuite distribuée dans nos rues. Wayne Cox déclenchait le fonctionnement MK de ces mercenaires en leur montrant la main coupée d'une de ses victimes, ce qui les replongeait dans le trauma d'un rituel qu'ils avaient déjà subi, les faisant accéder à un compartiment spécifique de leur cerveau. Il leur disait également que Bennett Johnston voulait qu'ils "tendent la main", il leur donnait ensuite les instructions que les gars suivaient à la lettre. Donc Bennett Johnston était également impliqué là-dedans…

    En 1978, il a été convenu que j'avais subi suffisamment de traumas pour effectuer un premier test, ça allait être ma première opération. Une grosse quantité de cocaïne était arrivée par avion et je devais la livrer dans l'état voisin, en Arkansas. À ce moment-là, le trafic de drogue autour de Bill Clinton battait son plein. Il était alors gouverneur de l'Arkansas. J'ai donc livré cette cocaïne dans un aéroport à Ouachita Forest que j'ai depuis identifié comme l'aéroport de Mena. J'ai aussi transmis des informations et une petite quantité de cocaïne, venant du stock personnel de Bennett Johnston, à Bill Clinton. Je lui ai remis le paquet et il sniffa aussitôt deux lignes de coke… ce n'était pas la première fois que je voyais Bill Clinton consommer de la cocaïne. Mes expériences sexuelles avec Bill Clinton furent très limitées, même si j'étais esclave sexuelle. D'après mon expérience, Bill Clinton est bisexuel, plutôt fortement orienté vers l'homosexualité. Je l'ai surtout vu impliqué dans des activités homosexuelles. J'ai eu beaucoup plus d'expériences avec Hilary Clinton. Hilary est également bisexuelle, avec un fort penchant vers l'homosexualité. C'est elle qui accédait à ma programmation sexuelle pour satisfaire ses perversions.

    Toujours à cette époque, Bennett Johnston me soumis à d'autres manipulations mentales qui impliquaient non pas de l'occultisme mais le thème des extra-terrestres. Ces gars qui manipulaient mon esprit et qui me programmaient pour du MK, de véritables criminels aux commandes de notre pays, prétendaient être des dieux, des démons, des extra-terrestres… Cela dans le but que je me sente totalement impuissante, que j'intègre le fait qu'ils étaient toujours là derrière moi pour me nuire. Et cela fonctionnait très bien à cette époque là...
    Bennett Johnston m'affirmait qu'il était un extra-terrestre. Il m'a raconté qu'il avait participé à "l'Expérience de Philadelphie" et que lorsque le navire avait disparu, il était revenu en vaisseau spatial... Cela rejoint le thème du "miroir air/eau" fréquemment utilisé par la NASA, c'est un renversement/inversion. Parce que, encore une fois, le subconscient n'a aucune capacité de raisonnement. Bennett Johnston m'a alors montré, sur le site de la General Dynamics, un engin furtif "top secret". C'était un truc triangulaire qui n'était dans aucun livre scolaire, dont personne ne parlait, qu'on ne voyait pas dans les journaux, mais qui était pourtant là, suspendu en l'air devant mes yeux… C'était encore un de ces systèmes de l'armée classé top secret. Pour moi à cette époque, ça m'avait tout l'air d'un vaisseau spatial ! Je n'avais jamais rien vu de tel. De ce fait, tout ce que faisait Bennett Johnston était alors pour moi en lien avec les extra-terrestres. Il était donc facile de me faire accepter l'idée que tout ce qui se passait était en fait perpétré par des aliens. Je ne dis pas que les extra-terrestres n'existent pas, cela serait stupide de ma part, mais ce que je veux dire, c'est que ce sont des gens qui prétendent réellement être des E.T.. Si il y a une réalité concernant une influence extra-planétaire, nous devons éclaircir la désinformation et la manipulation des esprits que pratique notre gouvernement.
    Je sais de source sûre que leur plan est que nous nous sentions tous impuissants… car sous une soi-disant domination extra-terrestre et que notre "Independence Day" se prépare… Alors méfiez-vous de cela ! Comprenez bien que ces criminels nous confisquent l'information et la technologie sous couverture de "Sécurité Nationale". Ils ont au moins 25 ans d'avance technologique sur nous tous ! Pouvez-vous imaginer ce qu'ils possèdent aujourd'hui ? Qu'est-il arrivé durant les 25 dernières années ? Le four à micro-ondes, l'informatique, mais eux continuent de leur côté les progrès et ils ont beaucoup d'avance. Donc lorsqu'ils disent "Ça vient des extra-terrestres !", en nous montrant une incroyable technologie, ne tombez pas dans ce piège de vous sentir totalement impuissant. La superstition commence là où s'arrête la connaissance, et nous avons été isolés de cette connaissance depuis longtemps. Les gens ont toujours eu diverses croyances et je suis sûre que chacun d'entre vous avez des systèmes de croyance différents. Quel que soit votre système de croyance, il est impératif que vous sachiez que ces criminels sont des humains, ils sont parmi nous pour nous nuire. Ils doivent être tenus pour responsables de leurs actes et de leurs crimes contre l'humanité. (applaudissements)

    En 1980, lorsque ma fille Kelly est née. Elle est arrivée dans ce programme MK-Ultra à un stade technologique beaucoup plus sophistiqué que celui auquel j'ai été soumise. En plus des traumatismes, elle a subi des "harmoniques" (système de programmation MK) sur des sites de la NASA, cela dès sa naissance, avant même que son cerveau ait une chance de se construire.
    Aussitôt que Kelly est née, le sénateur Byrd sachant que j'avais été suffisamment traumatisée, a ordonné que nous soyons transférées toutes les deux vers Nashville pour effectuer des opérations sous l'administration Reagan. Dans cette industrie de la musique country, nous avons alors été remises à notre deuxième "maître", "superviseur", son nom est Alex Houston. Alex Houston était un (artiste) ventriloque, spécialiste en hypnose et baignant dans le milieu de la musique country. Il effectuait surtout des opérations criminelles pour la CIA servant à financer des programmes classifiés. Cela concernait la distribution de grandes quantités de cocaïne à travers les États-Unis et le Canada. À cette époque, il travaillait pour me fournir une couverture afin que je puisse voyager hors du pays, au Canada, au Mexique et aux Caraïbes, pour des opérations criminelles. Mon "superviseur" (Houston) m'a amené dans diverses installations militaires et de la NASA pour de la programmation MK, pour des opérations spécifiques auxquelles j'ai été forcée de participer (…) Elles impliquaient des dirigeants comme le président du Mexique de l'époque, De la Madrid, ainsi que l'ex-président Salinas.

    En 1984, il a été créé une base de la CIA à Lampe dans le Missouri, un centre pour traumas travaillant spécifiquement sur les expériences de mort imminente (NDE). Ce site est nommé "Swiss Villa Amphiteater". Ils utilisent l'industrie musicale country pour gérer de grandes quantités de cocaïne et pour ensuite la redistribuer. Lampe au Missouri se trouve juste en face de l'Arkansas, c'est en lien étroit avec les opérations de trafic de coke de Bill Clinton… en plein essor à cette époque là. Il est aussi intéressant de noter que ce trafic situé à Lampe était l'endroit où l'industrie country avait été adroitement relocalisée, juste là à Branson, de sorte à se rapprocher du trafic de Clinton.
    Lampe était aussi l'endroit où j'ai entendu discuter Georges Bush et Bill Clinton… De mon point de vue, ils avaient clairement l'air d'être des amis, il n'y avait alors plus de conflit politique entre eux. Tout cela n'est qu'un écran de fumée pour illusionner le public. En effet, ils n'adhèrent pas à ces "conflits politiques" parce qu'ils ont exactement le même agenda, qui est la construction de ce Nouvel Ordre Mondial.
    À l'époque, j'ai entendu Georges Bush dire à Bill Clinton que lorsque les américains deviendront désabusés par les républicains les menant au Nouvel Ordre Mondial, c'est Bill Clinton, le démocrate, qui sera mis dans le bureau présidentiel. Tout cela a été décidé dès 1984 ! Et même bien avant cela ! En 1984, ils discutaient déjà de ces choses comme d'un fait absolu. Dans cette discussion, il a également été abordé les préparations pour l'ALENA (Accord de Libre Échange Nord Américain). Au moment où Georges Bush est devenu président, Salinas devenait président du Mexique, et ensemble ils allaient mettre en place l'ALENA. Cela a été le début du contrôle pour un Nouvel Ordre Mondial.
    J'ai été obligée de participer à la création de cette ALENA criminelle. L'ouverture de la frontière mexicaine de Juarez au libre échange. Le libre échange de drogue, le libre échange de nos enfants… Les racines criminelles de l'ALENA sont absolument épouvantables… Il est intéressant de noter que ces mouvements politiques sont déjà décidés à l'avance.

    Une fois déprogrammée, j'ai été complètement déconcertée lorsque j'ai réalisé que les gens n'avaient aucune conscience de tout cela… C'était tellement évident pour moi... Je n'arrivais pas à réaliser que la population n'était pas au courant de la situation et qu'elle s'était faite tromper par un écran de fumée, sans jamais avoir cherché à savoir ce qu'il se passait réellement en coulisse, derrière le voile.
    Mais je peux comprendre que les gens honnêtes et sincères ne pensent pas de cette façon là, ils n'ont pas un esprit criminel et leur conscience n'est pas dirigée vers ce genre de choses. Tout comme ces gars là (criminels élitistes) sont eux-mêmes limités dans leurs pensées par leur immoralité, les honnêtes gens sont en quelque sorte aveuglés face à ce genre d'activités criminelles extrêmes… Jusqu'à ce que leurs yeux s'ouvrent à la vérité.

    Les personnes qui ont participé à ces activités criminelles étaient sous les ordres de Georges Bush. Je ne prétends pas tout savoir et je ne prétends pas que Georges Bush était au sommet de tout cela, mais il était le plus haut placé que j'ai connu à cette époque (…) Bush père était respecté de part ses grandes connaissances relatives à la construction du Nouvel Ordre Mondial. Voyez son passé : Georges Bush a d'abord commencé avec l'ONU, puis il se mit à la tête de notre CIA. Ensuite il dirigea indirectement notre pays pendant trois administrations : la présidence Reagan, sa propre présidence puis la présidence Clinton. En effet, Reagan et Clinton répondent tous les deux de Bush père. Le président mexicain De la Madrid répond lui aussi de Bush père (…) Le Roi Fadh d'Arabie Saoudite suivait également les ordres de Georges Bush, tout comme l'a fait le premier ministre du Canada, Brian Mulroney.

    En 1983, j'ai entendu Ronald Reagan et Brian Mulroney discuter à propos du Nouvel Ordre Mondial. En effet, le sénateur Byrd a agit en tant que proxénète en me prostituant à Reagan lors de ma présence à un cocktail à la Maison Blanche.
    Ronald Reagan nous a certainement tous merveilleusement bien enfumé. Pour ceux d'entre vous qui ne veulent pas croire qu'il est impliqué dans ces choses là, il vous l'a pourtant bien dit qu'il était un acteur ! (rires) Et il a fait un très bon travail, sur une longue période. C'était son rôle, c'est qu'il était supposé faire.
    J'ai entendu Reagan dire à Mulroney qu'il croyait que la seule manière pour obtenir la paix mondiale était par le contrôle mental de la masse… Je sais par expérience qu'il n'y a aucune paix dans l'esprit sous contrôle mental. Comment pourrait-il y avoir une paix mondiale sans que les gens aient une paix dans leur esprit ?
    Les ramifications du contrôle mental vont très loin. Sous contrôle mental, il n'y a pas de liberté de pensée. Sans liberté de pensée, il n'y a pas de libre arbitre. Sans le libre arbitre donné par Dieu, il n'y a pas d'expression de l'âme. Quelle sorte de "paix mondiale" pouvons-nous obtenir sans libre arbitre, sans expression de l'âme et sans spiritualité ?
    Le contrôle mental sous toutes ses formes doit être exposé pour que les gens conservent leur liberté de pensée. Pour qu'ils gardent leur libre arbitre ainsi que l'expression de leur âme, leur spiritualité. Lorsque les gens ont une âme et une spiritualité, ils sont en capacité d'Aimer. C'est cela la paix mondiale ! Pas le contrôle mental ! (applaudissements)

    En 1988, j'ai été forcée de participer à de nombreuses opérations contre ma volonté. Des choses que je n'aurais certainement jamais faites en pleine conscience. Je suppose que si j'avais eu une partie de moi prête à faire ce genre de choses, le contrôle mental n'aurait pas été nécessaire. Je suis consternée par ce à quoi j'ai été obligée de participer, mais je suis soulagée que ces informations sortent, que les gens se passent le livre de main en main. Ainsi, main dans la main, nous pourrons reprendre notre pays. Vous avez le droit et le besoin de connaître ces informations, et leur contrôle sur les médias ne supprimera pas la Vérité. La Vérité s'impose !… (applaudissements)

    En 1988, Mark nous a secouru, moi et ma fille Kelly. Nous ne pouvions aucunement penser à nous échapper, je ne pouvais absolument pas penser à sauver ma fille, pas plus que je ne pensais à me sauver moi-même. Et tous mes espoirs et rêves d'enfants n'avaient certainement eu aucun aboutissement… Lorsque Mark nous a secouru, nous n'avions aucune capacité d'espérer rencontrer une bonne personne, nous ne savions même pas que cela existait. Nous n'avions pas la capacité de faire confiance à quelqu'un d'extérieur à notre milieu (réseau). Je ne pouvais donc pas me dire que Mark était un bon gars, mais j'ai vu son attitude avec ses animaux, et même si je n'avais aucune capacité de raisonnement, de prise de conscience, quelque chose s'est passé à un niveau extra-sensoriel. Nous avons alors ressenti des choses très fortes. Après tout, si l'on considère que nous n'utilisons que 10% de notre cerveau, nous avions été fractionnées dans certaines parties de notre cerveau, des zones très réceptives à divers niveaux psychiques, un peu à la manière de l'instinct animal. Ma fille et moi avions remarqué que les animaux adoraient Mark. Il avait en effet trois ratons laveurs qu'il avait sauvé et qui l'aimaient beaucoup, ils enroulaient leurs pattes autour de son cou et il leur faisait des bisous... Pour nous c'était quelque chose de très important d'assister à cela, car nous n'avions connu jusqu'alors que de la maltraitance sur nos animaux. Nous avions vécu dans un ranch, nous avions eu des chiens, des chats, des chevaux, des vaches, des poules, etc, et tout ce que faisait Alex Houston était de les torturer et les tuer pour nous "dresser"… Si nous ne participions pas aux abominations, cela serait arrivé à nos animaux de compagnies, et nous les adorions plus que tout.
    S'il vous plaît, gardez cela à l'esprit, que ceux qui maltraitent les enfants, maltraitent souvent les animaux. Si vous voyez quelqu'un maltraiter un animal, soyez vigilant. Assurez-vous de savoir si ses enfants sont en sécurité. Je n'ai jamais vu une exception à cette règle.
    Ainsi, cela a été très révélateur pour nous de voir que ces animaux adoraient Mark. En outre, au moment où il nous a secouru, nous étions menacées par la CIA. J'avais alors 30 ans, j'étais supposée être tuée comme la plupart des esclaves MK le sont vers l'âge de 30 ans. J'étais considérée comme "trop vieille" pour le sexe, donc je devais être supprimée. Mark m'a sauvé d'une mort certaine et il a sauvé ma fille d'un sort bien pire encore que la mort… Il a même prit le temps de sauver nos animaux. Il a embarqué chevaux, vaches et poulets pour les mettre en sécurité. Cela a eu un profond impact positif sur Kelly et moi, nous avons alors commencé à pouvoir lui accorder notre confiance à partir de ce moment là. Mark nous a emmené jusqu'en Alaska, dans la sécurité et la sérénité. Alors que nous nous retrouvions en sécurité pour la première fois de notre vie et que nous étions réellement aimées également pour la première fois, les mémoires du passé ont commencé à remonter sous forme de flashs. Par ces flashs de souvenirs, j'ai commencé à réaliser ce qu'il s'était passé pour moi et ma fille, particulièrement sous l'administration Reagan et Bush.
    Prenant conscience de tout cela, je suis alors devenue furieuse, j'avais la rage quand à ce que ma fille avait vécu, toutes les tortures infligées et plus globalement pour l'humanité toute entière. J'aurais été totalement aveuglée et immobilisée par cette rage si il n'y avait pas eu la sagesse de Mark pour me dire que la meilleure vengeance était la guérison complète. Cela parce que grâce à cette guérison, par l'enregistrement photographique de tous ces événements, je pourrais exposer ces gens pour ce qu'ils sont réellement ! Exposer leur plan, exposer ce Nouvel Ordre Mondial, et pour pouvoir également obtenir de l'aide pour ma fille qui en a un besoin désespéré en ce moment même…
    Donc à partir de ce moment-là, j'ai commencé à écrire mes mémoires traumatiques. En les mettant sur le papier, j'utilisais une partie de mon cerveau autre que la verbalisation, contournant ainsi l'émotionnel. Contourner l'émotionnel est quelque chose de nécessaire pour apporter une logique, rendre l'incompréhensible enfin compréhensible. Cela m'a permis de comprendre et de saisir ce qu'il nous était arrivé et ce que l'on pouvait faire avec toutes ces informations.

    Kelly n'a pas été aussi chanceuse que moi en raison de la programmation qu'elle a enduré, une programmation basée sur les harmoniques. Les souvenirs de traumas et la déprogrammation ne lui permettaient pas d'avoir accès à toutes les parties de son cerveau comme ce fut mon cas. Ce type de programmation nécessite en effet un équipement particulier pour l'aider à récupérer et guérir. Elle a actuellement besoin de recevoir un traitement sur ses voies neuronales avec un équipement à harmoniques. Faute de cela, elle a atterrit à l'hôpital Humana de Anchorage en Alaska, dans une unité de soins intensifs. À ce moment là, elle souffrait horriblement et ne réagissait qu'aux interventions psychologiques et non aux médicaments conventionnels. Kelly souffre actuellement d'une insuffisance respiratoire… Le contrôle mental a évolué à tel point qu'ils connaissent si bien les tenants et les aboutissants du cerveau et de l'esprit humain qu'ils savent non seulement programmer le subconscient, mais aussi aller dans l'esprit primitif, c'est à dire la zone de notre esprit où les réflexes biologiques basiques comme le clignement des yeux, la respiration et le rythme cardiaque sont régulés. Ils peuvent travailler dessus et mettre des programmes mortels en place. Dans le cas de ma fille, c'est une insuffisance respiratoire qui fait en sorte qu'elle ne puisse pas parler si jamais elle se souvenait de quoique ce soit, elle n'y a jamais été contrainte sous la force, mais dans le milieu de l'espionnage cela peut arriver. Par le lavage de cerveau, ils peuvent accéder aux mémoires de l'espion prisonnier. Donc aujourd'hui les espions n'ont plus à garder sur eux l'ancienne pilule de cyanure, au lieu de cela, ils subissent une insuffisance respiratoire ou cardiaque. Ainsi, aucune information ne sera transmise à l'ennemi, aucune chance…
    Ma fille, sélectionnée génétiquement, a été élevée et formée avec du contrôle mental pour être plus tard introduite dans le milieu de l'espionnage. Elle avait donc ce programme en place, qui s'est alors malheureusement déclenché. En raison de l'assistance médicale dont elle avait besoin, elle est rapidement tombée dans de la détention illégale et immorale de l'état du Tennessee. Là où elle demeure encore aujourd'hui… Les violations des lois et des droits qui ont proliféré dans son dossier sont nombreuses.
    Nous avons eu un procureur de district intègre qui s'en est mêlé pour dire au juge qu'il violait les droits constitutionnels et les droits de l'homme dans le cas de ma fille Kelly. Alors qu'il citait toute une liste de lois, le juge l'a interrompu pour lui dire : "Mais les lois ne s'appliquent pas pour cette affaire pour des raisons de Sécurité Nationale." Cela pose quelques questions : Qu'est ce que la "Sécurité Nationale" a avoir avec le viol et la torture du corps et de l'esprit d'une enfant ? D'autant plus validé par des preuves et des documents à l'appui ?!

    Pour l'amour de Kelly et l'amour de tant d'autres survivants de contrôle mental, nous devons lever ce voile de la "Sécurité Nationale". Nous devons faire abroger cette loi du National Security Act de 1947. (applaudissements)
    Ce n'est plus de la "sécurité nationale", mais bien une menace pour la nation lorsque cela sert à couvrir un tel crime contre l'humanité qu'est le contrôle mental. Lorsque cela couvre la soi-disante "guerre contre la drogue" de la CIA, ou couvre encore la vente de notre pays au Nouvel Ordre Mondial. Cette "Sécurité Nationale" qui n'a rien à voir avec la sécurité de notre nation.
    Cette "Sécurité Nationale" a caché les informations relatives au contrôle mental à chacun d'entre vous depuis trop longtemps. Nous devons faire sortir ces informations. Nous devons armer tout un chacun avec des connaissances sur le MK, parce que la connaissance est notre seul moyen de défense contre le contrôle mental. Nous devons obtenir des informations détaillées pour être tous plus efficaces dans nos domaines respectifs, ceci afin de reprendre le pays et finalement reprendre notre monde ; pour l'amour de Kelly ; pour l'amour de toutes les autres victimes et survivants de contrôle mental et je sais qu'il y en a énormément. Pour l'amour de l'humanité comme nous la connaissons. C'est la vérité qui nous rend libre. Aidez-nous à diffuser l'information, merci. (applaudissements)

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer


  • Commentaires

    1
    Samedi 1er Février 2014 à 03:04

    Vivement la parution de la traduction de la suive. Le deuxième livre.

    Cette femme, j'en suis tombé amoureux.

    2
    froggy
    Lundi 3 Février 2014 à 12:34

    ceci confirme ce qu'elle écrit dans son livre; mais que l'on ne s'y trompe pas, aussi ahurissant que cela puisse paraître, le contrôle mental le plus avancé au monde, à mon avis se trouve en France, sous des modalités sans doute moins  "hard", et encore...

    que l'on songe au lavage de cerveau que constitue notre "éducation nationale", et à cette arma absolue de la TV !!

    j'arrête là, il y aurait tant à dire.

     

    open your eyes!!!!

    3
    Ask DNA
    Lundi 3 Février 2014 à 14:21

    Ceux qui ont aime les lectures de Cathy O'Brian devrait aussi s'interresser aux intervetions de Karla Turner et plus recement aux interviews d' Eve Lorgen.

     

    MK ULTRA est une fraction d'un global mind control system qui inclus les recherche sur les "super soldats", les tres visibles mais meconnus MK buildings (La Tour eiffel, le musee du louvres, le LHC et autres accelerateurs a particules, l'arche de la defense, les station d'emission d'ondes herziennes et GSM..)

     

    Avant meme l'arrive du brainwashing televisuel on avait le droit a la dictature ideologique fourni par les institutions religieuses "officielles" sans oublier que leur buildings eux memes fonctionnent dans le meme principe de global mind control par ancrage de programmes scalaires diffusee via le reseau energetique naturel de la terre.

    Je ne parle meme pas de ce qui stationne actuelement dans nox cieux en mode furtif sur une certaine bande de frequence visible que vous certains ajustement de la vision humaine ou sous un etat altere de conscience..

    4
    Lundi 3 Février 2014 à 20:55

    @ froggy

    Comme le dit Cathy O'Brien, le contrôle mental a divers échelons/niveaux. Il est clair que le contrôle mental est la base pour une domination, bien avant la guerre des canons. On parle alors de "guerre silencieuse, guerre invisible".

    Un article intitulé "Mind-Control: du simple au complexe" liste 12 formes de contrôle mental allant crescendo dans la robotisation de l'humain.

    La liste démarre déjà haut dans la pyramide du contrôle mental: "Soumission à la terreur: gain de respect des bourreaux"

    Cet article aurait pu aussi inclure dans sa liste: l'éducation des enfants (par des programmes scolaires orientés), la désinformation journalistique basique (propagande), la peur et la stratégie du choc, ensuite les messages subliminaux et la neurolinguistique (TV, publicité, cinéma...).

    Et comme vous dites froggy..... "L'arme absolu: la TV !"

    Retirer toutes les télévisions des foyers = perte totale du pouvoir de contrôle mentale sur la masse = libération de la masse face à l'infantilisation ambiante (du pain et des jeux), à la désinformation propagandiste orientant comme une boule de flipper l'opinion publique....

    La désintoxication à cet appareil serait surement très difficile, mais les résultats seraient surement incroyables à tous les plans !

    On abordera pas ici la psychotronique et l'influence des micro-ondes pulsées sur le cerveau humain.... Encore un vaste sujet lié au contrôle mental.....

    C'est une guerre contre la conscience avant tout, ils ne peuvent pas effacer la Vérité, donc ils font tout pour diriger les consciences dans une direction opposée, mettre des oeillères au peuple du mieux qu'ils peuvent, et tenter de supprimer le libre arbitre qui donne le choix à chacun(e) de chercher la Vérité dans cette "jungle terrestre" et elle est encore accessible.....D'où cette guerre pour faire dévier au maximum les consciences d'une vérité qui ferait s'effondrer le colosse aux pieds d'argiles.

    5
    Mardi 11 Février 2014 à 12:00

    Oui, froggy. Tu écris très bien. Je porte à la connaissance des gens, cette action  http://www.lelibrepenseur.org/2014/02/08/jre-nationale-le-lundi-10-fevrier-2014/   en cours, qui continuera, dans la lignée du "jour de colère" qui a eu lieu à paris le mois dernier. Mais il y a autre chose auquel on ne pense pas. La nocivité électromagnétique de l'Internet (avant Arpanet, crée par le DARPA, c.a.d. l'armée américaine). Autorisé à rejoindre le civil, ce n'est pas un hasard. Je ne peux pas résumer, tout ce qu'écrivent 2 articles en particuliers, parus dans la revue 'VITRIOL' n°26, disons déjà que le microprocesseur émet des ondes qui nuisent au fonctionnement de la glande pinéale, qui est le siège de la conscience. (ils expliquent pourquoi). Les circuits électromagnétiques gagnent en puissance et deviennent les canaux de votre pensée. Au lieu de capter les ondes éthériques (c'est à dire les ondes électriques naturelles), votre pensée surfe sur les ondes électromagnétiques. Comment garder une pensée libre et indépendante...L'article écrit qu'il est illusoire de militer et contester sur Internet, même s'informer  (je me demande ce que je fais ici ! ) nos pensées appartiendront au réseau global..... Après la camisole physique, la camisole chimique, ce sera la camisole psychique. On pourra accéder à toutes les connaissances, dans l'outil Internet, mais ....une main de fer le contrôlera et son contenu. Publié par le http://crom.be/fr/boutique

     

     

    6
    JazzAuDuc
    Mardi 23 Juin 2015 à 04:21

    Excellent siteweb  &  articles :

    Bravo, continuez.  Et tenez-nous informes dorenavant.

    7
    Marie
    Dimanche 8 Mai 2016 à 18:17

    Je découvre et je suis horrifiée par ce que je découvre. Merci pour votre site.

    8
    normalconforme
    Mercredi 11 Janvier à 23:22

    @Gomel:

    les liens spécifiés... n'existent plus! ! !  (dommage!)

    9
    JazzyTriton
    Mardi 17 Janvier à 19:46

    Oui c'est dommage en effet, il faut les mettre sur TORRENT pour qu'ensuite on puisse les télécharger ss pb.

    10
    JazzyTriton
    Mardi 17 Janvier à 19:57
    Il faut insister sur la nécessité de mettre tous ces docs et films disponibles ET sur YouTube, ET AUSSI via TORRENT , afin de pouvoir les télécharger.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :