• Voici quelques extraits du récent documentaire allemand Wir sind die Nicki(s) consacré à la survivante Nicki et à la question des abus rituels sataniques et des troubles dissociatifs sévères qui en découlent... La multiple Nicki a également témoigné il y a plusieurs années dans le docu "Vivre l'enfer : abus rituels en Allemagne"

    L'avocate allemande Ellen Engel nous parle ici de ce qu'elle a appris par les divers dossiers qu'elle a pu rencontrer :

    Interview d'une psychothérapeute allemande ayant créé un centre d'accueil pour des victimes d'abus rituels et de contrôle mental basé sur les troubles dissociatifs de l'identité ⇒ Gaby Breitenbach


    votre commentaire
  • ➤ Régina Louf - Extrait du livre "Silence on tue des enfants !"Il est pénible de devoir parler de mes troubles dissociatifs de la personnalité. Je suis experte dans l'art de dissimuler mes handicaps et je dois avouer maintenant - qui plus est à des enquêteurs - que je possède plusieurs personnalités. Je m'attends à ce qu'ils me déclarent complètement folle.

    Ce n'est pourtant pas ce qui se passe.

    Être prise au sérieux par eux est une expérience nouvelle pour moi. Je comprends pourtant bien qu'il est difficile de travailler avec moi. Je suis secrète, avare d'informations, je traite mes angoisses par le rire, j'évite la souffrance qui surgit quand je parle d'abus en gardant de longs silences ou en ne répondant pas. Pour des gens qui travaillent habituellement avec les auteurs d'actes criminels, une victime comme moi doit être un vrai cauchemar. Mais je n'y peux rien.

    Je voudrais pouvoir donner plus, raconter plus, sans être régulièrement bloquée par la peur des représailles. Ce serait plus facile.

    Mais ce que j'ai à révéler est bien plus lourd qu'une infraction au code de la circulation et je ne sais pas jusqu'où je peux leur faire confiance. Dieu sait qui lit ou écoute les interrogatoires, où ils aboutissent et qui pourrait en faire mauvais usage ? Je dois livrer tant de choses intimes que cela m'angoisse. Ai-je encore quelque chose qui m'appartienne? Bientôt tout le monde saura ce qui s'est passé. J'ai peur de tous ces inconnus qui peuvent lire les interrogatoires. Comment réagissent ceux qui ne me connaissent pas?

    Sur papier, les interrogatoires ne sont qu'un reflet de ce qui se passe réellement dans la salle d'audition.

    Personne ne peut s'imaginer la difficulté terrible que représente pour moi le fait de briser la loi du silence qui m'avait été imposée, pour témoigner malgré tout.

    Mais qui sont ces magistrats, ces procureurs, ces officiers de gendarmerie ?

    Qui se trouve dans cette tour d'ivoire et comment puis-je leur faire sentir ce que c'est qu'être une victime...

    impuissante et confuse?


    4 commentaires

  • 1 commentaire
  • Ce que les dossiers marronniers de la presse ne vous diront jamais à propos de la Franc-maçonnerieLa FM n’est pas une société secrète mais une superposition de sociétés secrètes imbriquées les unes dans les autres : une sorte de poupée russe initiatique, pyramidale, où diverses écoles à mystères se chevauchent, les unes ouvrant les portes vers les autres dans un processus initiatique très sélectif… L’ex franc-maçon Olivier Roney, auteur du livre « Gustave Flaubert et le Grand-Orient de France » cite par exemple l’église Gnostique au sein même du GODF, des mouvements Martinistes mais aussi des sociétés secrètes alchimiques. Sachant bien que ces groupes maçonniques pratiquent activement l’occultisme le plus avancé, tandis que les loges des premiers grades ignorent totalement l’existence de ces écoles ésotériques : tout est ultra cloisonné et ultra sélectif.

    Entretien entre Olivier Roney et Salim Laïbi  

    Témoignage Véronique Liaigre sur TF1 

    Franc-maçonnerie et Schizophrénie  Dr Jekyll & Mr Hyde


    votre commentaire
  • ➤ Archives : Quand Régis de Castelneau et Florence Rault crachaient sur les activistes anti-pédosRégis de Castelnau et sa conjointe et associée Florence Rault, tous deux avocats au barreau de Paris (de Castelnau étant aujourd'hui à la retraite), ont montré une forte virulence envers les "illuminés" ayant eu à cœur de soutenir la parole des enfants face à un système qui tend plus à les broyer qu'à les aider... Bien que n'étant aucunement liés à l'affaire Outreau, ces deux avocats sont tous les deux étrangement montés au créneau pour soutenir et renforcer la vague médiatique d'alors : qui profitait de l'occasion pour plomber et décrédibiliser la question des réseaux et de l'amnésie traumatique... et par dessus-tout la parole des enfants *.

     

    Retour sur quelques déclarations chocs faites par ces deux baveux lors du procès d'Outreau s'étant tenu à Rennes en 2015 (jugement de Daniel Legrand) :

    De Castelnau écrivait en juin 2015 dans Causeur.fr :

    Depuis quinze ans une bande d’illuminés organisés en véritables sectes, continue, tout à l’assouvissement de ses fantasmes, à prétendre contre l’évidence qu’il y avait bien des réseaux de notables pédophiles à Outreau. Accompagnés de stars du complotisme [On y trouve Alain Soral, Serge Garde, rien que du beau linge.]....

    Dès les trois premières lignes, la rhétorique est claire : salir et décrédibiliser sur la forme plus que sur le fond : les termes "Illuminé", "Secte", "Fantasme" et évidemment "Complotisme", indiquent que Castelnau maîtrise la bassesse argumentaire par l'emploi de certains mots clés...  Brandir, comme il le fait, le nom du diable incarné SORAL est un classique en matière d'attaque indirecte visant à salir des gens n'ayant pourtant pas spécialement d'accointances avec le Méchant pointé du doigt ; d'autant plus que Alain Soral n'était aucunement présent à ce procès ni même représenté par son association E&R. De plus Castelnau montre un mépris sans nom pour le journaliste Serge Garde qui contrairement à lui, a largement contribué à sensibiliser le public à la question de la pédocriminalité, notamment avec l'affaire Zandvoort.

    .... se servant abusivement du bouclier de « la protection de l’enfance » et surfant sur l’horreur de la pédophilie, ils multiplient les pressions sur la justice, et embrigadent les fragiles à coups de psychologie de bazar, de « souvenirs retrouvés » et autres insanités. Tous ceux qui s’opposent à ces entreprises délétères font l’objet de campagnes d’intimidation et d’injures. Il serait plus que temps que les pouvoirs publics se penchent sur l’activité de ces groupes qui ont fait de la manipulation leur gagne-pain.

    Qu'entend Castelnau par "pressions sur la justice" ? Ces accusations sont graves, mais n'espérons pas que ce Monsieur développe son argumentaire avec des FAITS... Son but est visiblement de salir et diaboliser des citoyens sensibilisés à la cause des enfants, qui selon lui seraient une véritable secte embrigadant les fragiles, mais là encore, rien de factuel pour étayer ses accusations haineuses... Il n'omettra pas non plus de fouler du pieds l'amnésie traumatique en ridiculisant la chose par les termes "psychologie de bazar"... probablement influencé par sa compagne Florence Rault qui comme nous allons le voir est particulièrement remontée contre toute forme de mémoire traumatique pouvant ressurgir plusieurs années après les faits..

    Régis de Castelnau pratique ici, consciemment ou non, l'inversion accusatoire, transposant la définition des Frères la Truelle à ceux qui tentent d'exposer leurs magouilles. Il décrit une bande d'illuminés formant une secte aux pratiques délétères : pressions sur la justice, embrigadement, intimidations et injures... et il en appelle même aux pouvoirs publics à se pencher sur l'activité de ces groupes : autrement dit les sanctionner et les interdire ?... sauf, qu'il ne s'agit que d'électrons libres et non d'un groupuscule sectaire et mercantile aux pratiques illégales, comme plus ou moins sous-entendu par le baveux.

    Deux jours après la parution de cet article à charge contre les "illuminés complotistes" dans Causeur, c'est sa conjointe avocate Florence Rault qui écrivait dans L'Obs : "Outreau : complotisme, émotion... Il y a un problème avec la protection de l'enfance"

    On retrouve exactement la même rhétorique employée par son conjoint deux jours plus tôt :

    Quelques illuminés qui font commerce de la souffrance des enfants (...) l’exploitation par certains, militants voire fanatiques (...) convaincu que "l’enfant dit le vrai" et que toute accusation proférée par un mineur, est une vérité qui ne se discute pas. Militants et fanatiques que l’on voit en rage parce que frustrés d’un aliment pour nourrir leur fantasme : les réseaux de notables pédophiles. 

    Les termes virulents employés par Castelnau et Rault démontrent que la "rage" n'est peut-être pas du côté de ce que ces deux baveux tentent d'exposer comme le camp du mal , en s'employant dans leurs tribunes merdiatiques à salir et décrédibiliser d'honnêtes Gueux...

    Florence Rault est ferme : les réseaux de notables pédophiles est... un fantasme. Nous envions son paradigme rassurant...

    Faut-il détruire des familles pour satisfaire les complotistes, ces illuminés qui, utilisant les réseaux, bénéficiant de financement trouble, multiplient pressions et injures sous le prétexte de protéger l’enfant ?

    Décidément, c'est quasiment un copié-collé de ce qu'a écrit son conjoint quelques jours plus tôt : ici encore, on diabolise - avec certains mots clés - pour salir sans aucunement étayer l'écrit par des faits... les accusations restant évidemment dans le vague...

    Baveuse, vous avez dit baveuse ?

    Tout d’abord le rôle des médias, tout à leur concurrence relayèrent les thèses les plus fantaisistes, notamment sur l’existence de réseaux de notables.

    Florence Rault semble ignorer que les médias, au contraire, passent sous silence la question des réseaux, ou en parlent rarement afin d'évacuer de l'esprit des gens la possibilité de leur existence... ici encore, pour Rault, réseaux de notables rime avec thèse fantaisiste

    Elle n'y va pas avec le dos de la cuillère pour qualifier les Gueux s'intéressant de trop près à la pédocriminalité :

    Illuminés, faux mages, psychologues de bazar, psychanalystes de pacotille s’y entendent pour battre monnaie. Spéculant sur le mal-être de la jeunesse on va dire à certains d’entre-eux que leur "échec" dans la vie ne peut avoir qu’une cause : avoir été abusé dans son enfance. La preuve leur dit-on ? Vous ne vous en souvenez pas ! Ainsi on va fabriquer des "victimes" hypnotisées par leur mémoire soudainement "retrouvée" à l’aide de "flashs" jaillis de rêves éveillés.

    Nous retrouvons là ce ton arrogant, suffisant et insultant propre à certaines catégories d'individus : les sachants et leurs certitudes (ou leur mauvaise foi ?). Florence Rault semble avoir une dent (douloureuse ?) contre la psychotraumatologie et l'amnésie traumatique....

    Un délire complotiste qui empêche la justice de travailler car les accusateurs seront toujours soutenus, entourés, conseillés par ces militants aux motivations suspectes. Ceux qui n’ont jamais accepté les décisions d’Outreau et dans leur délire complotiste croient ou font semblant de croire à la thèse des réseaux. Les policiers, gendarmes et magistrats qui essaient de faire leur travail de façon équilibrée seront évidemment accusés d’être complices des réseaux.

    Oserions-nous remettre en question les sincères motivations de Florence Rault lorsqu'elle défend bec et ongles le fait que les réseaux pédocriminels ne seraient qu'un délire d'obscurs militants sectaires ? Certainement pas ! Il est probable qu'elle n'ait jamais véritablement étudié le dossier... Cinq ans plus tard, nous espérons que sa position a évolué sur ce sujet.

    Quand à ce qui pourrait nuire au véritable travail de Justice - qui semble beaucoup lui tenir à cœur - nous invitons Florence Rault à regarder du côté de ses confrères magistrats et autres gradés de police ayant prêté serment maçonnique...

    Un petit monde structuré, parfois organisé en véritables sectes s’est emparé de la protection de l’enfance. Il serait temps que les pouvoirs publics se penchent sur ce problème. Cette protection de l’enfance est une question trop sérieuse pour la laisser à leur merci.

     

    Me Castelnau et Me Rault, le duo de choc... Lanceurs d'alerte luttant contre la secte des illuminés anti-pédos, représentant un véritable danger pour la stabilité de notre république, J'ai dit.

    AL

    * Notons quand même que Florence Rault a collaboré avec le Dr Paul Bensussan pour la rédaction du livre "la dictature de l'émotion". "L'expert" Paul Bensussan ayant largement contribué à démolir et réduire à néant la parole des enfants lors des procès Outreau de St Omer et Paris.

    ➤ Archives : Quand Régis de Castelnau et Florence Rault diabolisaient les activistes anti-pédos


    4 commentaires
  • Ghislaine Maxwell, ex-collaboratrice du financier new-yorkais Jeffrey Epstein, a été arrêtée aux Etats-Unis, a confirmé jeudi 2 juillet un porte-parole du FBI. Elle est accusée par plusieurs des victimes déclarées de l'homme d'affaires d'avoir aidé à les recruter. L'arrestation dans l'Etat du New Hampshire de cette femme de 58 ans s'est déroulée "sans incident" dans la ville de Bradford, a indiqué le FBI. Elle devait être présentée à un juge fédéral dans la journée. Selon l'acte d'accusation, elle sera inculpée formellement de six chefs, notamment d'incitation à des actes sexuels illégaux et d'avoir "aidé, facilité et contribué aux agressions sur mineures de Jeffrey Epstein", de 1994 à 1997. Source


    1 commentaire
  • ADRÉNOCHROME et consommation du sang jeune chargé d'endorphines : Fontaine de Jouvence des élites ?


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique