• ➤ World War Demons (Urû Okabe): un manga très malsain basé sur les troubles dissociatifs

    Voici un manga que l'on trouve en vente actuellement. Cette production malsaine de Urû Okabe intitulée "World War Demons" (世界鬼) ne comporte aucune mise en garde ou limite d'âge.

    ➤ World War Demons: un manga très malsain basé sur les troubles dissociatifs

    Quatrième de couverture du Tome 1 :

    ➤ World War Demons: un manga très malsain basé sur les troubles dissociatifsAzuma, jeune collégienne, vit chez la famille de son oncle depuis la disparition de ses parents. Battue par son cousin, violée par son oncle, mal nourrie, elle développe très vite une curieuse maladie psychologique : le syndrome d'Alice de l'autre côté du miroir. Mais tandis qu'une vague de catastrophes commence à s'abattre sur Terre, son syndrome pourrait bien s'avérer être une arme redoutable ! Car, une nuit, transportée dans un univers parallèle, elle devra détruire, aux côtés de six autres individus aux passés traumatiques et atteints du même trouble, six "démons de l'univers" qui semblent à l'origine des catastrophes. La force de son désespoir lui permettra-t-elle de sauver le monde entier ?

     

     

    Azuma Shinonome (présentée comme une "collégienne", mais dessinée comme une très jeune enfant) se trouve effectivement transportée dans un univers parallèle... après avoir été violée par son oncle ! La référence de l'auteur à la traversée du miroir d'Alice au pays des merveilles représente le profond état dissociatif la faisant basculer dans un autre univers où résident des démons qu'elle devra combattre... mais où elle rencontre également d'autres "élus" (terme employé par la série) passés comme elle de l'autre côté du miroir suite à des traumatismes. Le terme "élus" est plutôt troublant sachant que les conditions à remplir sont les traumatismes dissociants (viols, etc). Ceci nous ramène à la question des rituels "initiatiques" traumatiques visant à apporter l'illumination à l'enfant en le connectant à d'autres dimensions et à certaines entités. Cette notion "d'élus" (par les traumas sic) sauvant le monde des démons peut-être à relier à la notion de "rédemption par le péché" ou la "sainteté à travers le mal" (doctrine de type sabbatao-frankiste)... La série "World War Demons" (Vol.3) nous apprend également qu'un démon a prit possession d'un des "élus" fractionné, dissocié, lors de ses "vadrouilles" de l'autre côté du miroir... (qu'on se rassure, tout ceci n'est que fiction hein).

    L'auteur de ce manga, Urû Okabe, expose ici de façon très malsaine (représentations graphiques des violences) la triste réalité des états dissociatifs créés par les traumas et connectant l'enfant à d'autres dimensions. Le problème étant que cela est présenté sous la forme d'une fiction destinée aux enfants et adolescents, sans aucune mise en garde ou topo quand au contenu graphique choquant et à la source d'inspiration d'une telle série... Urû Okabe a-t-il trouvé son scénario uniquement grâce à son imagination débordante ? Ou bien s'est-il inspiré de son propre vécu ou connaissances initiatiques en la matière ? Bref, le pédo-satanisme sous forme de divertissement est en vente libre dans les rayons de vos supermarchés...

    La force de son désespoir lui permettra-t-elle de sauver le monde entier ? Pour rester sur une note positive, il est indéniable que les survivants peuvent développer certaines capacités pouvant surpasser la moyenne ambiante....

    Lupin III, Fujiko Mine : une série japonaise 100% MK-Monarch

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer


  • Commentaires

    1
    MH
    Mercredi 13 Juin à 16:17

    On assiste à une explosion des références (notamment dans les séries américaines) à des enfants ayant subis des traumas en relation à des pouvoirs paranormaux. On peut penser à un complot mais aussi au simple fait qu'il y a de plus en plus de victimes dont une proportion se tourneront vers la création artistique pour exprimer son ressenti. 

    Ce n'est pas forcément une mauvaise chose de pointer une réalité, le problème c'est comment on le fait. Dans le pire des cas on pousse à une banalisation du mal, pour le faire accepter à une société déboussolée (comme avec le rapport Kinsey), dans le meilleur, ce peut être une sorte de catharsis pour son auteur et une partie des spectateurs. Entre les deux tous les scénaris sont possibles, tous les mélanges et toutes les intentions. 

    Je n'ai pas vu ce manga, mais d'après les éléments que vous montrez il me semble assez malsain, ne serait-ce que le graphisme dissociant (expression inquiétante sur fond rose) et ce terme d'élu. Corréler une souffrance et une lutte contre le mal est neutre en soi mais non sa présentation. 

    "La force de son désespoir lui permettra-t-elle de sauver le monde entier ?"

    C'est ambigu. Soit, son désespoir peut lui apporter une force mais celle-ci peut aussi bien contribuer à détruire le monde qu'à le sauver. On ne peut pas justifier la souffrance de quelques enfants (et par conséquent l'acte de leurs bourreaux) par un plus grand bien, le sauvetage du monde. Statistiquement les traumatismes apportent bien plus de chaos (de violence envers soi-même ou autrui, drogues, addictions, prostitution, etc.) que d'ordre. 

    La seule force du désespoir ne suffit pas (au sauvetage du monde). Il faut avant tout une direction, un choix qui n'est pas donné par le désespoir. Au contraire ce choix provient de ce qui a résisté, d'une partie qui est restée intact, persévérant à choisir le bien. Car à un moment donné tout traumatisme met celui qui le porte devant un choix, c'est ce choix qui l'engage (à combattre le mal ou à le reproduire) et non sa souffrance.

    C'est donc la force de son âme (et non de son désespoir) qui lui permet de sauver le monde. 

      • Mercredi 13 Juin à 20:46

        Merci pour cet apport complémentaire. En effet "la force de son désespoir" est ambigu (ce genre de production recèle d'ambiguïtés et autres inversions malsaines), car le désespoir pousse plus au repli sur soi et au découragement, la force revient lorsque l'espoir renaît, peut-être proportionnellement à ce qu'à été le niveau de désespoir. Comme vous le notez justement, la question essentielle étant de faire le choix du bien pour combattre le mal, plutôt que de le reproduire (ce qui est une malheureuse voie de facilité pour les victimes/survivants).

      • MH
        Jeudi 14 Juin à 17:38

        En vous lisant me vient à l'esprit une distinction, celle entre (i) le désespoir comme processus (celui auquel vous pensez) et, à son terme, (ii) le désespoir comme état (celui auquel je pensais).

        (i) Le processus est un affaiblissement progressif de la faculté d'espérer ou une réduction du nombre d'objets qui lui sont accessibles.
        (ii) L'état apparait à la fin du processus, c'est une absence totale d'espoir, même de s'en sortir.
        Car l'espoir de sortir du désespoir (i) est encore un espoir, et nourrit sans fin le processus du désespoir, l'empêchant, paradoxalement, de parvenir à son achèvement. 

        Hypothèses :
        - Le désespoir (i) ne comporte aucun force, c'est un épuisement progressif de l'énergie vitale.
        Une sorte de tonneau des Danaides que l'on nourrit sans cesse (ne serait-ce qu'avec le même espoir) et qui sans cesse fuit (par désespoir). 
        - Le désespoir (ii) marque la fin de (i). Le tonneau ne perd plus rien car il n'est plus du tout rempli.
        Cet état sans le moindre objet comporte une grande force provenant d'une absence de désir mais aussi de peur (et notamment de la mort), permettant de ressentir pleinement son désespoir et non plus de l'imaginer.
        - Cette force est neutre. C'est quasi impossible de rester dans cet état (ii), sauf pour les grands mystiques. 
        Il y a donc un choix à faire, pour orienter l'espoir renaissant (la nature ayant horreur du vide) : ira-t-il vers la vie (en combattant le mal) ou vers la destruction (en combattant le bien) ? 

        Habituellement on parle du désespoir (i), qui n'est pas une absence d'espoir (puisqu'il en reste toujours au moins un). Le vrai désespoir, (ii), est beaucoup moins connu, plus riche de force et de potentialité (c'est le fond de la piscine permettant de donner un coup de pied pour remonter à la surface, ou le bouchon permettant de boucher le tonneau). 

    2
    DOMIDOMINO
    Mercredi 13 Juin à 22:29

    .....Et voilà comment on fait l'éloge du trauma auprès d'une jeunesse déjà bien amochée !!!!

    Ce genre de lecture ne fait finalement que servir encore et toujours le même but et les mêmes "maîtres".

    "Ils" ont trouvé le filon pour avoir toujours à leur disposition des esclaves mais cette fois-ci consentants puisque cela permettrait de développer des pouvoirs psychiques.....de quoi allécher cette jeunesse assoiffée à qui l'on donne de l'eau amère hélas...et non pas de l'EAU VIVE.

    La sorcellerie attire plus que la véritable spiritualité car les pouvoirs psychiques ne sont que cela : de la sorcellerie ce qui n'a rien à voir avec les Dons Spirituels

      • Jeudi 14 Juin à 09:13

        https://www.youtube.com/watch?v=PmJ1X_KX0WY

      • DOMIDOMINO
        Jeudi 14 Juin à 11:04

        Merci pour votre lien vidéo mais dites-moi combien de jeunes suivent votre enseignement ? Car au vu des commentaires il semblerait plutôt qu'il s'agisse de personnes bien plus matures....

        Or je parlais de la jeunesse, la toute jeune, l'adolescence ....

      • Vendredi 15 Juin à 21:14

        a+ domidomino happy

        https://www.youtube.com/watch?v=J0LNy3au40E

         

      • Vendredi 15 Juin à 22:33

        @ Domidomino, ne faites pas attention à ce point d'interrogation qui opère depuis un moment déjà sur MK-Polis. Il apporte parfois des choses intéressantes, mais glisse le plus souvent dans l'hermétisme le plus profond dont lui seul détient les clés de compréhension...

        Et je vous remercie, Domidomino, pour votre fidélité et vos commentaires toujours pertinents.

    3
    Lilia
    Jeudi 14 Juin à 01:24
    Cela pourrait vous intéresser : https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/orleans-1-ans-de-prison-ferme-car-elle-ne-peut-pas-s-empecher-d-insulter-les-gardiens-de-prison-1528913071

    Merci de votre travail grandiose
    4
    Vendredi 15 Juin à 21:38

    @ mk-polis.

    livre mk beurk ultra  a  2 minutes 58 s

    https://www.youtube.com/watch?v=8GotXeCwUnc&list=RDMM8GotXeCwUnc&start_radio=1

     

    chut...+

    5
    DOMIDOMINO
    Samedi 16 Juin à 20:43

    @? Merci pour le lien vidéo sur la scène des dominos, dessin animé en 3D vraiment agréable à regarder.

    La morale de cette petite histoire : un seul petit domino serait donc suffisant par effet de chaîne, à renverser la structure la plus lourde !  Donc n'ayons pas peur d'être de tous petits dominos face à cette terrible chose qu'est le MK Ultra et sachons que notre action aussi minime soit-elle est démultipliée par le nombre et par la FOI !

      • Samedi 16 Juin à 21:14

        Le problème - si c'en est un - dans cette interprétation est que les dominos s'effondrent les uns après les autres pour faire avancer les choses -"la bonne cause"- . Malheureusement le constat est là, beaucoup de dominos ayant permis de faire avancer le train de la compréhension sur ce sujet se sont effondrés sans se relever.... Courage à tous les dominos potentiels , c'est un sacrifice.....

    6
    DOMIDOMINO
    Samedi 16 Juin à 20:52

    @Alexandre Lebreton 

    C'est avec beaucoup de joie que je lis votre commentaire car c'est bien ce que j'avais compris concernant  l'intervenant (?) qui est tout à fait sincère dans sa démarche vers la Vérité et qui j'espère saura que SEULE LA VERITE REND LIBRE, libre des pouvoirs psychiques, libre des rituels magiques, libre des dépendances aux entités "supérieures", libre des superstitions....

    Merci pour votre très sincère et gentil commentaire, à très bientôt pour découvrir vos nouvelles informations et continuer à défendre l'INNOCENT POUR LEQUEL DIEU VA REDEMANDER LE SANG A CEUX QUI L ONT VERSE !

    7
    DOMIDOMINO
    Samedi 16 Juin à 21:35

    @Alexandre Lebreton La fin de la petite vidéo c'est : LA VAGUE GIGANTESQUE PRODUITE PAR TOUS LES PETITS DOMINOS ET QUI EMPORTE TOUT !  Dans la vidéo les deux personnages principaux ne savent pas où cette vague va les mener MAIS NOUS OUI !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :