• ➤ "Prison Sex", un morceau sur la violence initiale mais bien plus encore...

     

    "Prison Sex" est un morceau du groupe américain Tool, ce titre a été le premier single de leur premier album Undertow (1993).

    Le clip vidéo de ce morceau (une réalisation en stop-motion) a été dirigé par le guitariste du groupe Adam Jones (qui avait précédemment travaillé sur des animations, notamment sur les dinosaures du film Jurassic Park). Le clip a été produit par Ken Andrews. Cette production vidéo a été retirée des playlists de MTV en raison de son contenu "dérangeant" (ne contenant pourtant pas de violence directe ni de sexe). Mais ce clip a pourtant été nominé en 1995 aux "MTV Music Video Awards" en catégorie des meilleurs effets spéciaux.

    Le texte de la chanson aborde le lourd sujet des abus sur enfants, le fait que cette violence initiale est très souvent reproduite comme une sorte de cercle vicieux inconscient où la victime devient bourreau à son tour, mais précisons bien ici que cela n'est pas systématique et que le clip vidéo nous apporte un complément de compréhension non négligeable.

    Le clip et sa symbolique révèle quelque chose qui ne peut pas être développé en 4 minutes dans une chanson (cette vérité ne peux pas être divulguée globalement par des mots mais simplement par des symboles*). La symbolique visuelle se réfère directement au MK Monarch avec son schéma systématique de fractionnement de la personnalité. M.James Keenan (l'auteur de la chanson) ne rentre pas dans les détails des abus, mais le simple fait qu'il parle de "mains liées", "d'avoir la tête en bas" et de "sodomie"... fait tout de suite référence aux abus rituels et à ses graves conséquences psychologiques.

    *Il y a de nombreux articles et livres qui mettent des mots là-dessus, mais il est incontestable que l'information est transmise de façon indirecte et symbolique par certaines grosses productions médiatiques. Certains diront qu'il s'agit d'une arrogance, c'est certainement le cas.... Mais c'est aussi une manière de divulguer massivement un certain savoir occulte et de laisser une chance au petit peuple de découvrir une certaine vérité dans ce grand théâtre.... Il y a des Lois au dessus des lois et au final tout est affiché au grand jour pour qui a encore des yeux pour voir.....

    Examinons quelques passages de ce clip:

    (La deuxième partie de la vidéo ci-dessus propose le clip silencieux, ce qui permet de mieux focaliser sur la symbolique visuelle)

    ➤ Tool: "Prison Sex", un morceau sur la violence initiale et plus encore...

    La première scène montre un petit mannequin a qui l'on coupe les jambes et qui se retrouve immobilisé, handicapé et enfermé dans une salle obscure et remplie de tiroirs. Il s'agit là d'une symbolique représentant la personnalité de base, le noyau, qui se retrouve fractionné, en quelque sorte neutralisé et à la merci du bourreau / programmeur. Le visage du petit mannequin est marqué par de multiples fêlures, indiquant un fractionnement de personnalité, une métaphore classique pour représenter une victime de MK Monarch.

    Tous ces tiroirs symbolisent les mémoires refoulées et occultées par les traumatismes et pouvant être exploitées pour la programmation des alters.

     

    ➤ Tool: "Prison Sex", un morceau sur la violence initiale et plus encore...

    Le bourreau est ici symbolisé par une sorte d'humanoïde inquiétant qui manipule le petit mannequin.

    ➤ Tool: "Prison Sex", un morceau sur la violence initiale et plus encore...

    ➤ Tool: "Prison Sex", un morceau sur la violence initiale et plus encore...

    Une scène nous montre le bourreau en train d'arracher certaines pages d'un livre,

    symboliquement, il supprime ici des parties de la mémoire.

     

    ➤ Tool: "Prison Sex", un morceau sur la violence initiale et plus encore...

    Le petit mannequin cherche à voir ce qu'il y a dans ces tiroirs, dans ses mémoires, il veut savoir mais il cherche à l'aveuglette et à tâtons. Il n'a pas conscience du contenu des ses mémoires occultées et des programmations.

    ➤ Tool: "Prison Sex", un morceau sur la violence initiale et plus encore...

     

    ➤ Tool: "Prison Sex", un morceau sur la violence initiale et plus encore...

    Il finit par sortir d'un de ces tiroirs un bocal enfermant une guêpe ou une abeille. En Hébreu, le mot pour dire abeille possède la même racine que dabar, "la parole" (Roger Richard, "Dictionnaire Maçonnique"). Raison pour laquelle les kabbalistes rapprochent l'abeille et le bourdonnement de la ruche du Verbe créateur. Est-ce ici une symbolique de la "parole" enfermée et cloisonnée ? L'enfant ne pouvant pas parler ? Toujours est-il que ce soit une guêpe, une abeille ou un papillon, l'insecte est bel et bien enfermé dans un bocal sorti d'un des tiroirs.

     

    ➤ Tool: "Prison Sex", un morceau sur la violence initiale et plus encore...

    La forte symbolique qui signe en quelque sorte ce clip (avec la chenille Monarch qui apparaît plus tard) est que le petit mannequin est borgne, et cette imagerie sordide revient tout au long de la vidéo.... Il s'agit de symboliser encore une fois ici "l'oeil qui voit tout", cher à nos élites, symbole revenant sans cesse dans les productions vidéos métaphoriques représentant le MK-Monarch et revenant régulièrement dans tous le show-business.

     

    ➤ Tool: "Prison Sex", un morceau sur la violence initiale et plus encore...

    Ici, le petit mannequin ouvre un des tiroirs et reçoit des flashs de lumière, combinés avec des images représentant la photo d'un enfant sur ce petit mannequin, il s'agit clairement ici de flashs de souvenirs qui lui reviennent concernant sa petite enfance. Il ouvre un tiroir qui est en fait une mémoire refoulée/occultée de sa petite enfance, mais cela reste encore flou, il s'agit de flashs.

    ➤ Tool: "Prison Sex", un morceau sur la violence initiale et plus encore...

     

    ➤ Tool: "Prison Sex", un morceau sur la violence initiale et plus encore...

    Une autre scène montre un des tiroirs qui s'ouvre tout seul et qui percute le petit mannequin qui tombe à terre, ce qui symbolise les mémoires occultées et refoulées, voir même des programmations qui peuvent ressurgir inconsciemment à tout moment et faire basculer la personne dans des pensées et actions négatives qui vont la plomber, symbolisé ici par une chute à terre.

    ➤ Tool: "Prison Sex", un morceau sur la violence initiale et plus encore...

     

     

    Le bourreau réapparaît pour préciser les choses....

    ➤ Tool: "Prison Sex", un morceau sur la violence initiale et plus encore...

     

    ➤ Tool: "Prison Sex", un morceau sur la violence initiale et plus encore...

    Il est mis ici en parallèle la ressemblance d'une façade abimée d'un tiroir/mémoire avec la face brisée du petit mannequin. La main du bourreau touchant d'abord ce tiroir puis brisant ensuite un morceau de la face fêlée du petit mannequin. (qu'il tentera ensuite de recoller)

    ➤ Tool: "Prison Sex", un morceau sur la violence initiale et plus encore...

    Nous comprenons que cette grande pièce sombre remplie de tiroirs / mémoires où est enfermé ce petit mannequin n'est en fait que l'intérieur de la psyché brisée d'un enfant qui a été sérieusement abusé.

     

    La scène qui suit nous informe sur la nature de ce fameux bourreau.....

    ➤ Tool: "Prison Sex", un morceau sur la violence initiale et plus encore...

    Il découpe la zone des yeux du petit mannequin et il se met à regarder à travers les deux trous.

    ➤ Tool: "Prison Sex", un morceau sur la violence initiale et plus encore...

    Toujours dans cette sinistre symbolique de l'oeil unique qui voit tout, le bourreau voit alors l'intérieur du petit mannequin borgne..... Mais il ne regarde pas vraiment dans le petit mannequin.

    ➤ Tool: "Prison Sex", un morceau sur la violence initiale et plus encore...

    Il regarde simplement à travers une brisure, un morceau du petit mannequin..... Cela commence à nous faire comprendre qu'il est lui-même une partie du petit mannequin. Il est sa personnalité obscure.

    La symbolique de ce clip nous montre un bourreau au départ extérieur mais qui se révèle petit à petit se confondre et se fusionner avec le petit mannequin indiquant ainsi qu'il est un alter créé par les tortures et les abus sexuels et que cette personnalité reproduit les abus subis en devenant elle-même un bourreau. 

    Voilà le sujet de la chanson "Prison Sex".

    La symbolique de l'oeil unique, la symbolique de la face de poupée brisée, tous ces tiroirs de mémoires... cela se réfère directement au contrôle mental et au fractionnement de personnalité.

     

    Cette grosse production n'a rien laissé au hasard, preuve en est:

    ➤ Tool: "Prison Sex", un morceau sur la violence initiale et plus encore...

    Voilà ensuite qu'une chenille Monarch sort d'un des tiroirs....

    ➤ Tool: "Prison Sex", un morceau sur la violence initiale et plus encore...

    Elle se tient alors devant le petit mannequin et l'on découvre qu'elle a la même tête que lui.

    En tant que chenille, elle va se développer pour se transformer en papillon Monarch.

    Cette scène symbolise le futur probable du petit mannequin: devenir un esclave Monarch.

    ➤ "Prison Sex", un morceau sur la violence initiale mais bien plus encore...

     Chenille Monarch

    ➤ "Prison Sex", un morceau sur la violence initiale mais bien plus encore...

    Papillon Monarch

     

    Une autre scène vient bien confirmer que le bourreau fait partie du système interne du petit mannequin et qu'il est sa personnalité obscure.

    ➤ Tool: "Prison Sex", un morceau sur la violence initiale et plus encore...

    La partie arrière du crâne du bourreau s'ouvre et l'on découvre alors le petit mannequin qui tourne à l'intérieur dans un tourbillon, n'ayant plus aucune prise et ne maîtrisant rien.

    ➤ Tool: "Prison Sex", un morceau sur la violence initiale et plus encore...

     

    Le petit mannequin accède ensuite à un tiroir, une mémoire...

    ➤ Tool: "Prison Sex", un morceau sur la violence initiale et plus encore...

    Il retrouve là une mémoire qui lui fait prendre conscience de son côté obscur, de son côté bourreau. Il reconnaît et identifie alors par ce souvenir retrouvé son ancien abuseur.... La violence initiale...

    Comme le dit la première phrase de la chanson:

    "Cela a pris si longtemps pour se rappeler ce qui était arrivé"

    ➤ Tool: "Prison Sex", un morceau sur la violence initiale et plus encore...

    Qu'il va symboliquement écraser et détruire par le pied de son propre bourreau interne, son alter obscur.

    ➤ Tool: "Prison Sex", un morceau sur la violence initiale et plus encore...

    ➤ Tool: "Prison Sex", un morceau sur la violence initiale et plus encore...

    On voit ensuite arriver le petit mannequin d'une manière rapide et aisée, il n'est plus handicapé et se déplace beaucoup plus facilement suite à cette mémoire qu'il a retrouvé et à la destruction symbolique de son bourreau initial.

    De plus, le petit mannequin a maintenant la photo d'un enfant (la photo de sa personnalité de base) à la place de sa tête de poupée brisée..... Le puzzle semble se reconstituer. 

    ➤ Tool: "Prison Sex", un morceau sur la violence initiale et plus encore...

    ➤ Tool: "Prison Sex", un morceau sur la violence initiale et plus encore...

    Ici, l'insecte qui était enfermé dans un bocal est maintenant libre.....

     

     Mais....

     L'alter bourreau place un pinceau dans la main du petit mannequin...

    ➤ Tool: "Prison Sex", un morceau sur la violence initiale et plus encore...

    Le petit mannequin symbolise ensuite son suicide avec ce pinceau. L'alter bourreau serait-il également une programmation de suicide suite aux découvertes de certaines mémoires menant vers la liberté ?

    ➤ Tool: "Prison Sex", un morceau sur la violence initiale et plus encore...

    ➤ Tool: "Prison Sex", un morceau sur la violence initiale et plus encore...

     

    L'alter obscur vient ensuite prendre soin du petit mannequin, en essayant de gommer la "peinture suicidaire".

    ➤ Tool: "Prison Sex", un morceau sur la violence initiale et plus encore...

    ➤ Tool: "Prison Sex", un morceau sur la violence initiale et plus encore...

     

    La scène finale nous montre que le petit mannequin finit enfermé dans un des tiroirs, une des mémoires...

     

    ➤ Tool: "Prison Sex", un morceau sur la violence initiale et plus encore...

    ➤ "Prison Sex", un morceau sur la violence initiale mais bien plus encore...

    Le tiroir est alors refermé par ce que l'on croyait être la personnalité noire du petit mannequin.... Mais n'est-ce pas plutôt un véritable programmeur extérieur ? Le petit mannequin qui semblait être en voie de libération se retrouve enfermé dans un des tiroirs, une des boîtes à mémoire..... Vous aurez remarqué que l'intérieur du tiroir où il est enfermé a lui aussi ses façades couvertes de multiples tiroirs. On en revient donc au début de l'histoire..... Comme une fractale dissociative où l'histoire se répète encore et encore, une sorte de spirale infernale.

    Schéma classique de "jour sans fin" dans les productions mettant en scène le MK Monarch.

    Ce clip en dit beaucoup plus long que le texte de la chanson....

    ________________________

     

    Pour conclure, il est intéressant de voir ce court extrait de concert du groupe Tool, où le chanteur et auteur du morceau Prison Sex explique brièvement le thème du morceau..... Son accoutrement appuie bien ce qu'il aborde ici: Le fractionnement, la dualité, le bien le mal... Il parle d'une première étape consistant à "Reconnaître et à identifier"..... Parle-t-il ici de prendre conscience et d'identifier les diverses personnalités ?

     

    Toute personne abusée sexuellement ne reproduira pas forcément les abus. Mais c'est une fonction humaine qui est exploitée à l'extrême sur des jeunes victimes pour les contrôler et pour faire fructifier l'abomination satanique chez nos élites.....

    Ici le texte de "Prison Sex" aborde un sujet très intéressant et rarement mis sur le devant de la scène musicale internationale. Par son texte (certainement autobiographique), Keenan a touché du bout des doigts le sujet, cependant c'est bien le clip et toute sa symbolique qui aborde clairement cette thématique des abus rituels et de l'esclavage qui en découle.

     

    MK-Polis

    ________________________

     

    Joan Baez a été très directe pour dénoncer les abus rituels sataniques en écrivant un texte sans langue de bois:

    (Passent-ils tous à la moulinette mentale pour être mis sur le devant de la scène ?)


  • Commentaires

    1
    indigoviolet
    Mardi 4 Mars 2014 à 11:39
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :