• ➤ La personnalité multiple de Régina Louf (Affaire Dutroux)

    ➤ Le fractionnement de personnalité de X1 (Affaire Dutroux)....X1 souffrait de tous les symptômes décrit ci-dessus, et plus encore. Elle dit combien d'états de personnalité ont toujours le même âge qu'à leur création, ou comment son écriture diffère selon l'alter qui est actif.
    Comme cela est évident du fait de ses antécédents de violence extrême,
    ces symptômes ont commencé à un âge précoce. Son proxénète n'a non
    seulement pas été surpris quand il a rencontré pour la première fois les
    états de personnalités de X1, en fait il les cultivait....

    Témoins X et programmation mentale par abus rituels

    Bien que ce soit un trouble psychologique confirmé à cent pour cent,
    le TPM/TDI (Trouble Dissociatif de l'Identité) reste controversé aux yeux du public (pour ceux qui en ont déjà entendu parler). Il est vrai que le TDI est un trouble complexe. Mais c'est en grande partie le résultat d'un manque d'information et les véritables raisons sous-jacentes à la controverse deviennent tout à fait simples:

    D'abord, les TDI sont intrinsèquement liés aux abus sexuels et psychologiques les plus extrêmes sur des enfants. Dans 97 à 98 % des cas de TDI,les victimes disent avoir été abusées sexuellement depuis leur plus jeune âge. Il n'est pas rare que des patients à TDI donnent des détails sur des abus qui paraissent si bizarres, effrayants et énormes que, quelles que soient les preuves, cela prendrait un certain temps pour qu'un individu moyen accepte cela comme étant possible. Nous parlons ici de réseaux protégés de maltraitances et de tortures sur enfants impliquant des personnalités.

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

     La seconde raison est que ces réseaux sont protégés par ceux impliqués, qui ont apparemment le pouvoir de faire en sorte que chaque petite information sur ces troubles apparaissant dans le domaine public soit décrédibilisée. En plus, un assez petit mais très influent groupe de "sceptiques", organisés autour de la fondation états-unienne False Memory Syndrome Foundation (FSMSF), ont réalisé une contre attaque depuis le début des années 90 quand les rapports sur des abus rituels devinrent un peu trop répandus. Ce groupe a fait tout ce qui est en son pouvoir pour convaincre le public et la communauté des psychologues que les TDI étaient créés par des psychologues incompétents. A cause d'une façon incorrecte de poser les questions, ces psychologues auraient insérés des "faux souvenirs" dans l'esprit de leur patient. Bien que plus d'une douzaine de membres de la FMSF aient été accusés d'abus sur enfants eux-mêmes, se soient prononcés en faveur de la pédophilie, ou aient un passé dans des recherches sur le contrôle mental pour tout un tas d'agences de renseignement, pratiquement aucun média n'a ressenti le besoin de le faire remarquer. Comme on pouvait s'y attendre, les partisans allemand et belges de cette fondation FMSF n'ont pas pu resister de tenter de discréditer X1 avec des tactiques de manuels de désinformation.
    Mais même si les partisans de la FMSF ont essayé de brouiller les pistes d'une certaine façon, tous les manuels de psychologie font une distinction claire entre les TDI et la schizophrénie (la-schizophrenie-dissociative-existe-t-elle). Cette dernière est caractérisée par des idées délirantes, des hallucinations et un manque de sentiment d'identité. Les différents états de personnalité d'une personne souffrant de TDI, cependant, ont tous une identité propre, et bien que leur mémoire n'est pas à cent pour cent précise et qu'il reste une possibilité de manipulation, ces états de personnalité ont vécu quelque chose de traumatisant qui est réellement arrivé à cette personne. Un court article sur le site internet de Merck, une grosse compagnie pharmaceutiques, donne un des meilleurs résumés de ce qu'est le trouble dissociatif de l'identité :

    "Le TID apparait comme étant un phénomène courant [d'autres sources disent que les TDI sont assez rares]. On peut le trouver chez 3 à 4% des personnes hospitalisées pour d'autres troubles de santé mentale et dans une minorité mesurable
    de personne dans les centres de traitement de la toxicomanie.
    Cependant, certaines autorités [la FMSF] pense que beaucoup de cas de ce trouble reflètent l'influence de thérapeutes sur des personnes suggestibles..."

    "Le TID semble être causé par l'intéraction de plusieurs facteurs.Il s'agit notamment d'un stress énorme; d'une capacité de séparer les souvenirs, les perceptions ou l'identité de la conscience de quelqu'un; d'un développement psychologique anormal, et d'une protection et d'une nourriture insuffisantes pendant l'enfance. Entre 97 et 98% des adultes avec un trouble dissociatif de l'identité disent avoir été abusés durant leur enfance..."

    "Certains symptômes peuvent refléter l'intrusion d'expériences passées dans le présent. Par exemple, la tristesse peut indiquer une dépression coexistante, ou cela peut être du au fait qu'une des personnalités vit à nouveau des émotions associées à des malheurs passés...Les personnes ayant ce trouble sont enclins à se blesser eux mêmes. Ils peuvent se livrer
    à l'auto-mutilation. Beaucoup tentent de se suicider."

    "Certaines des personnalités de l'individu sont conscientes d'importantes informations personnelles, alors que d'autres ne le sont pas. Certaines personnalités semblent savoir et interagir avec une autre dans un monde intérieur élaboré. Par exemple, la personnalité A peut être consciente de la personnalité B et sait ce que fais B, comme si elle observait le comportement de B; la personnalité B peut, ou non, être consciente de la personnalité A..."

    "Comme leurs personnalités interagissent entre elles, les personnes avec un TDI disent entendre des conversations internes et les voix de leurs personnalités commentant leur comportement ou s'adressant à elles [à ne pas confondre avec des hallucinations]. Elles font l'expérience de distorsion du temps, avec des ellipses temporelles et des amnésies..."
    "Les personnes souffrant d'un trouble dissociatif de l'identité peuvent ne pas être en mesure de se rappeler ce qu'ils ont fait ou tenir compte des changements dans leur comportement. Ils se réfèrent souvent à eux mêmes par « nous », "il" ou "elle". Alors que la plupart des gens ne se rappelle pas grand-chose des 3 à 5 premières années de leur vie, les personnes souffrant d'un trouble dissociatif de l'identité peuvent avoir une amnésie pour la période entre 6 et 11 ans."

     

    ➤ Le fractionnement de personnalité de X1 (Affaire Dutroux)X1 (Régina Louf - Affaire Dutroux) souffrait de tous les symptômes décrit ci-dessus, et plus encore. Elle dit combien d'états de personnalité ont toujours le même âge qu'à leur création, ou comment son écriture diffère selon l'alter qui était actif.
    Comme cela est évident du fait de ses antécédents de violence extrême,
    ces symptômes ont commencé à un âge précoce. Son proxénète n'a non
    seulement pas été surpris quand il a rencontré pour la première fois les
    états de personnalités de X1, en fait il les cultivait.

    "Plus que jamais, j'ai découvert qu'il me manquait de temps. j'ai été à
    l'école, eu de bonnes notes, j'ai même connu plusieurs camarades de
    classe, mais d'une certaine façon tout cela s'était déroulé sans moi. C'était comme si quelqu'un d'autre prenait le dessus dès que les portes de l'école se refermaient derrière moi. Comme si la Ginie maltraitée était mise de coté jusqu'à ce que Tony se tienne à nouveau dans mon lit ou à la porte de l'école. La Ginie maltraitée était difficilement consciente de l'école et de la vie de famille, l'autre Ginie ne semblait pas présente durant les abus, et donc vivait 'normalement'."

    "Cela avait toujours été comme ça. A Knokke, chez ma grand mère, les adultes s'étaient rendu compte que je parlais aux voix dans ma tête, que je changeais rapidement d'humeur, ou même que je commençais à parler avec une autre voix ou accent. Bien que je n'avais que 5 ou 6 ans, je compris que quelque chose comme ça était bizarre et n'était pas permis.

    J'ai appris à cacher mes voix, mes autres 'moi'. Après ce qui était arrivé à Clo, les voix, et le sentiment bizarre que j'étais parfois menée par les voix internes (alters ? - sic) devint plus fort. Après l'initiation, je ne résistais plus aux voix. J'étais heureuse de disparaître dans le néant, et seulement reprendre conscience quand Tony était là. La douleur semblait plus supportable. "

    "Tony était le seul adulte qui comprit que quelque chose n'allait pas dans ma tête. Il ne devint pas fou à propos de cela, mais il le cultivait. Il me donnait différents noms: Pietemuis, Meisje, Hoer, Bo. Les noms devinrent lentement une part de moi. La chose étrange était que s'il mentionnait un nom, l'humeur qui correspondait au nom était immédiatement appelée.

    Pietemuis (petite souris) devint le nom de la petite fille qu'il ramenait à la maison après l'abus - une fille effrayée et nerveuse qu'il pouvait réconforter en lui parlant d'une façon bienveillante et paternelle.

    Meisje (fillette) était le nom de la partie de moi qui appartenait uniquement à lui. S'il m'abusait dans mon lit tôt le matin, par exemple, ou s'il n'y avait personne autour de nous. Hoer (pute), le nom de la partie de moi qui travaillait pour lui.

    Bo, la jeune femme qui s'occupait de lui s'il était saoul et avait besoin qu'on veille sur lui."

    "'Maintenant tu me laisse m'occuper de ça,' disait-il quand je lui demandais avec curiosité pourquoi il me donnait tant de noms, 'papa Tony te connais mieux que tu ne te connais toi même.' C'était aussi vrai."

    Parmis la centaine d'états de X1,se trouvaient Kenny, un jeune alter qui avait eu affaire à certaines des pires tortures; Stone, un des plus durs qui répondait à Tony et pouvait contrôler ses peurs; et Moon, née pour faire face avec un extrême sang froid.

    Malgré plusieurs années avec un psychiatre, X1 souffrait toujours énormément de TPM/TDI quand elle contacta pour la première fois la cellule d'enquête de Neufchateau en septembre 1996. Il fallut du temps avant que ses interrogateurs, Patriek De Baets et Philippe Hupez, commencent à comprendre comment travailler avec elle, mais à la fin, témoigner se révéla être la façon la plus productive de réintégrer l'esprit de X1.

    Ce fut un processus long et extrêmement stimulant cependant, et pas seulement pour X1. Parfois, les longs silences et les attaques de panique rendaient presque fou les enquêteurs. Un exemple de l'une des séances d'entrevue:
    "...Meisje [fillette] est assise sur le rebord de la fenêtre, saturée de douleur et de tristesse. Elle sent la présence d'autres victimes si bien qu'elle peut presque les toucher avec ses pensées. Frissonnante, elle rampe contre la boiserie de la fenêtre et se serre contre elle comme si elle veut disparaître en elle .. Patriek [De Baets] est debout à côté d'elle, appuyé contre le rebord de la fenêtre.

    'Quelles sont les filles dont tu te souviens toujours, fillette ?' demanda-t-il, prononçant par coïncidence son nom [de l'alter actif, "Fillette"].

    'Vero, Mieke, Clo, Noelle, Chrissie...' dit-elle de façon fluide, car elle se souvint de chaque visage, chaque enfant.

    Patriek était perplexe. Après une audition si difficile, tout d'un coup, il entendait son témoignage, avec la voix d'une jeune fille, donner une série de noms qui le rendit silencieux.

    'Sont-elles toujours en vie?'

    Meisje [fillette] leva ses épaules.

    'Certaines oui, je pense. D'autres non.'...

    'Qui est mort ?' demanda-t-il calmement.

    'Chrissie,' murmurais-je.

    Patriek demanda comment.

    'Ils l'ont brulé.'

    'Où ?'

    'Dans une cave,' murmura-t-elle encore plus silencieusement. Et elle se retira au fond d'elle-même, luttant contre l'odeur du liquide qu'ils avaient versé sur elle.

    Alors qu'il voulut en demander plus, elle secoua la tête.

    'Je veux rentrer à la maison,' supplia-t-elle. Loin de ces souvenirs horribles.

    Mais Chrissie ne sortait plus de sa tête.

    Ses cris, ses appels à l'aide... Tiu [l'enfant assassiné de Regina]. Tout vint ensemble cette semaine, comme si le temps était quelque chose de malléable, et devenait vivant à nouveau dès que les images étaient rappelées.

    Mon fils, que j'avais chéri; Chrissie qui peu après a été horriblement punie; les cris dans ma tête. La folie que j'avais ressentie les jours suivant. La folie qui avait commencée quand ils... mais je refusais de laisser les images venir..."

    " Douleur ? En effet. Cela fait tellement mal que je pouvais seulement dire via un détour qui était avec Chrissie ce jour là. Cela fit presque sauter Patriek et Philippe au plafond. Devant eux ils voyaient une femme adulte, effrayée alors qu'ils devaient communiquer avec Kenny, l'état fortement traumatisé, qui était devenu presque autiste après la mort de Tiu et Chrissie. Kenny détenait cette information, mais ne pouvait pas parler...Têtu, effrayé, fuyant, il a repoussé les questions des agents du BOB. Ce n'est que grâce au soutien des autres alters, qui écoutaient tout du long et se trouvaient près de lui, qu'il a été possible pour Kenny, bégayant et divaguant, de raconter son histoire."

     

     ➤ Le fractionnement de personnalité de Régina Louf (Affaire Dutroux)Sources:

    Regina Louf, 'Zwijgen is voor daders - De getuigenis van X1'

    ('Silence is for perpetrators - The testimony of X1')

    Éditeur:    Houtekiet, 1998 - 310 pages

    ISBN:   9052404879, 9789052404875
       

    https://wikispooks.com/ISGP/dutroux/

    http://www.scribd.com/doc/36132309/Au-dela-de-l-affaire-Dutroux-Les-dossiers-X-NOSTRAD-traduction

     

     

    ➤➤ Les Dossiers X, ce que la Belgique ne devait pas savoir sur l’affaire Dutroux

    Lorsque les troubles psychologiques/dissociatifs sont utilisés pour décrédibiliser les victimes

    ➤➤ http://mk-polis2.eklablog.com/temoin-x1-l-enquete-assassinee-marc-reisinger-affaire-dutroux-a127715738

    "Passé sous silence": Témoin X1 - Régina Louf

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :