• ➤ S.M.A.R.T Conférence: Abus rituels et contrôle mental chez les francs-maçons ? Australie

    Témoignage de Kristin Constance - 2011


    Source transcript

    Source audio

    TRANSCRIPTION EN BAS DE PAGE

     

     Australie: Comment on étouffe une affaire de réseau pédophile et sataniste:

    http://dondevamos.canalblog.com/archives/2013/10/19/28245222.html

    ____________________________________________________________

     

    Le chercheur australien Dr Michael Salter a publié un nouveau livre sur les abus organisés. Les travaux de Salter sur l'abus rituel sont également publiés dans la presse.

    Le rôle du rituel dans les abus organisés contre des enfants: http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1002/car.2215/abstract

    ➤ Extrait du livre du criminologue Michael Salter "Organised Sexual Abuse"Organised Sexual Abuse  -  Michael Salter (208 pages)

    Le livre propose une approche globale, une sorte d'enquête interdisciplinaire de ce phénomène. Depuis le début des années 80, les travailleurs sociaux et professionnels de la santé mentale du monde entier ont rencontré des patients rapportant des abus sexuels commis par des groupes organisés ou des réseaux. Ces allégations ont été parmis les plus controversées dans le débat sur les abus sexuels sur les enfants, cela soulève de nombreuses questions sans qu'il n'y ait de réponses. Les témoignages d'abus rituel sont-ils réels ou le produit d'une panique morale et de faux souvenirs ? Si ces informations sont exactes, quelle est la réponse appropriée à apporter aux victimes ? Le domaine de la protection de l'enfance et de la psychothérapie s'est polarisé là-dessus. Et bien que des cas continuent à être découvert, une analyse raisonnée et des preuves sur le sujet sont attendue depuis longtemps.

    Examinant les preuves existantes et les complétant par une recherche qualitative poussée, dans ce livre, Michael Salter tente d'apporter une réponse: Le lien entre abus sexuels et abus organisés; des questions sur la véracité des témoignages; l'écart entre la façon dont traite la police ces abus sexuels et la réalité de cette exploitation sexuelle des enfants; le contexte dans lequel ces groupes se développent et exploitent; le rôle de la religion et des rituels dans cette sous-culture de la violence sexuelle en groupe, ainsi que l'expérience d'adultes et d'enfants ayant des antécédents d'abus organisés dans le système judiciaire criminel et le système de santé. Ce livre fournit une analyse qui sera d'une grande valeur pour ceux qui ont des liens professionnels et académiques avec ce domaine.

     

    Ritual Abuse and Tortute in Australia - ASCA by Pedopolis

     

    TRANSCRIPTION DU TÉMOIGNAGE DE KRISTINE CONSTANCE :

    Mon nom est Kristin Constance, j'ai 43 ans. Je suis née en Australie. J'ai été rituellement abusée et programmée mentalement entre l'âge de 3 ans et 9 ans, à l'est de l'Australie. L'abus rituel est quelque chose de présent en Australie et il est au coeur d'un réseau criminel produisant de la pédo- pornographie. Certaines personnes appartenant à ces groupes criminels ont bien été arrêtées, mais les groupes eux-mêmes et les réseaux ne sont jamais inquiétés. Les survivants d'abus rituels en Australie sont confrontés à un certain nombre d'obstacles qui les empêche d'assurer leur sécurité. Un ex-policier de New South Wales, qui a enquêté sur des cas d'abus rituels, a déclaré: "Dès que vous rencontrez quelqu'un qui est déterminé à témoigner, il peut rapidement se retrouver au fond du port." En Australie, il y a peu d'organisations venant en aide aux victimes et c'est un sujet qui est peu reconnu par la loi et le gouvernement. Bien que l'Australie ait reconnu l'abus rituel comme une raison légitime pour obtenir le statut de réfugié, elle ne compte qu'une poignée de poursuites judiciaires prouvant le lien entre le viol d'enfants et l'adoration de Satan. Les abus rituels incluent des actes sadiques, mais ça ne se limite pas à cela.

    En 1998, le Tribunal Australien pour les Réfugiés a accepté d'accueillir un allemand victime d'abus rituels. Le tribunal a déclaré, je cite: "Le gouvernement allemand a été inefficace pour arrêter ces activités illégales."... Peut-être que les abus rituels n'ont lieu qu'à l'étranger... À Melbourne, en Australie, une enquête a identifié 153 cas de violences rituelles entre 1985 et 1995. 98 travailleurs sociaux, des psychologues et des conseillers ont contribué à cette enquête (ASCA - Advocates for Survivors of Child Abuse - 2006). 38 citoyens australiens ont répondu au questionnaire "Extreme Abuse Survey" (EAS - 2007), plus de la moitié d'entre-eux (55%) ont rapporté des sévices rituels et du contrôle mental. J'étais l'une de ces personnes à avoir répondu au questionnaire... Michael Salter, qui a écrit un chapitre sur les abus rituels dans le livre: "Ritual Abuse in the Twenty-First Century", vient juste de terminer un doctorat intitulé: "Témoignages d'adultes sur les abus sexuels organisés sur enfants en Australie." Dans son étude, il a interrogé 15 survivants d'abus rituels et j'étais l'une de ces personnes. Dans mon entretien avec lui, sous un pseudonyme, j'ai décrit les détails d'une programmation mentale par les couleurs. J'ai également interrogé une psychologue australienne réputée qui a travaillé avec des survivants d'abus rituels pendant plus de 20 ans. Elle a eu une vingtaine de patients ayant été victimes de violences rituelles et de contrôle mental et sur ces 20 patients, deux d'entre eux avaient été abusés par des francs-maçons. Mon grand-père était un franc- maçon du 33ème degré, il était rattaché à plusieurs loges. Lui et ma grand-mère avaient fondé une loge de l'Ordre de l'Étoile Orientale dans la banlieue de Sydney.

    J'ai été en thérapie pendant 20 ans... 16 ans avec ma thérapeute actuelle. La partie la plus difficile de mon rétablissement a été de guérir d'une programmation mentale basée sur les couleurs et sur l'exploitation de la partie gauche ou droite de mon corps. Cette programmation provoquait régulièrement une dissociation chez moi. À l'âge de 18 ans, dans ma deuxième année d'étude d'infirmière, j'ai commencé à avoir des problèmes de mémoire et c'est cela qui m'a empêché de passer mes examens. J'ai commencé à me rappeler de l'inceste à l'âge de 24 ans, puis des abus rituels et du contrôle mental peu de temps après. J'ai été hospitalisée à trois reprises. Lors de mon premier séjour dans un grand hôpital psychiatrique de la côte ouest d'Australie, j'ai été diagnostiquée avec une "brève psychose réactionnelle", une Thyroïdite de Hashimoto, de plus un électroencéphalogramme anormal indiquait une épilepsie du lobe temporal. Ce jour là j'avais oublié et manger et de boire et je ne pouvais pas m'arrêter de pleurer... C'est moi-même qui me suis donc rendu à l'hôpital. Mon premier psychiatre m'a diagnostiqué avec un trouble de personnalité limite ("borderline"). Mais elle a rapidement rectifié le diagnostic en trouble dissociatif de l'identité (T.D.I.) lorsque des personnalités alter ont commencé à émerger. Peu de temps après cela, j'ai tenté de me suicider dans un parc, face à un bâtiment maçonnique. J'ai alors survécu à un cocktail de médicaments plutôt corsé, j'avais avalé

    une fiole d'anxiolytiques, une boîte d'antidépresseurs plus des anti-psychotiques... Je ne me suis même pas endormie...

    Je me considère chanceuse car ma famille a migré de la côte est à la côte ouest lorsque j'avais 9 ans. À partir de ce moment là, les abus rituels par les membres de la secte se sont arrêtés. D'autres types d'abus ont continué, mais être emmenée au milieu de la nuit pour des rituels, ça c'était fini. Ma soeur, qui a 7 ans de plus que moi, se souvient également avoir subi des abus rituels. Un jour, lorsque j'avais 26 ans, elle m'a demandé si je me souvenais des chambres souterraines, je lui ai répondu que oui... Elle m'a ensuite demandé si je me souvenais des enfants qui criaient, j'ai répondu que non mais que je savais qu'ils étaient là à côté, dans d'autres pièces. Ma soeur n'a pas autant de souvenirs, mais je suis sûre qu'elle a beaucoup plus de séquelles que moi car elle n'a pas quitté la côte Est avant l'âge de 16 ans. Elle pense qu'elle est passée par un processus que les scientologues nomment P.D.H. "Pain, Drug, Hypnosis" (douleur, drogue, hypnose). Certaines organisations emploient cette technique utilisant la douleur combinée aux drogues et aux suggestions hypnotiques. Ces suggestions ou "commandes" sont également connues comme "implants". Les scientologues décrivaient ce protocole dès les années 50 (Science of Survival, 1951). Lorsque ma soeur a fait une séance avec un "Galvanic Skin Response Monitor" ou "E-meter", que les scientologues utilisent, l'appareil indiquait qu'elle avait en effet subi de l'hypnose par le passé. Le E-meter est un appareil de biofeedback qui donne instantanément l'état nerveux et les réactions émotionnelles du patient. Juste avant de venir à ce week-end de conférences, ma soeur m'a dit que le E-meter avait donné une réponse positive à certaines mémoires concernant des viols sur un autel, des électrochocs, des hommes en robes noires, l'obligation de boire du sang et de manger des excréments humains.

    Je me considère également chanceuse car il y a 17 ans, lorsque j'ai confronté ma mère et mon père sur le sujet des abus rituels, ma mère m'a répondu qu'elle n'était pas impliquée là-dedans mais elle m'a remis la valise avec tout l'attirail maçonnique de mon grand-père. Elle s'est excusée de ne pas avoir été une bonne mère pour moi. Je pense que ce sera la seule réponse que j'aurais d'elle concernant les abus rituels. Cette valise m'a confirmé beaucoup de choses. Il y avait des papiers avec des mots de passe, des signes de mains et des informations pour les rituels maçonniques. Il y avait aussi les tabliers, les bijoux et les médailles que mon grand-père et ma grand-mère portaient lors des réunions. Je me suis alors souvenu des couleurs de l'Étoile et de mes personnalités alter emprisonnées dans les pointes de cette Étoile. J'ai ressenti alors comme si j'avais enfin trouvé la clé... Sur l'emblème de l'Ordre de l'Étoile Orientale (ndlr: un pentagramme inversé avec les branches de différentes couleurs), la couleur rouge est dans la branche en haut à gauche et la couleur bleue dans la branche en haut à droite. Dans mon esprit, le Rouge a le contrôle de la partie gauche de mon corps, et le Bleu contrôle la partie droite de mon corps. Cet emblème maçonnique se trouvait sur des attirails présents partout chez mon grand-père.

    J'ai intégré en tout 26 personnalités au cours de mes années en thérapie. Aujourd'hui je n'en ai plus que 2 qui restent tenaces et qui demandent plus d'approfondissement et de questions avant de pouvoir les intégrer définitivement. J'ai eu des personnalités alter d'animaux, qui pour la plupart étaient des chats et des tigres. Mes alter d'animaux m'ont aidé à survivre dans des situations aux frontières de la mort, mes tigres m'ont soutenu lors des privations et des enfermements. Mon fractionnement Rouge/ Gauche (ndlr: groupe d'alter lié à la couleur rouge et au côté gauche du corps) a encaissé toutes les douleurs, tandis que mon fractionnement Bleu/Droit (ndlr: groupe d'alter lié à la couleur bleu et au côté droit du corps) a été fort et il continue de se renforcer. J'ai encore beaucoup de questions sans réponses concernant mes abus, j'ai donc besoin de voyager pour trouver plus d'informations. Je n'ai jamais pu travailler de manière stable, mais aujourd'hui, je travaille à plein temps avec des malades.

    Je me souviens avoir été mise en cages, je me souviens des électrochocs, des scarifications, des viols, des prises de photos, de la drogue, de l'hypnose, des privations alimentaires / lumière / oxygène /

    sommeil. J'ai aussi été enfermée dans un cercueil avec des araignées. J'ai participé à des rituels en intérieur mais aussi en pleine nature. J'ai été attachée sur des autels. J'ai participé à des simulacres de mort et de naissance. Je me souviens de trappes souterraines dans les salles mais aussi d'avoir été d'innombrables fois réveillée au milieu de la nuit pour être emmenée aux rituels. J'ai été tailladée, percée, piquée afin que mon sang soit utilisé dans les rituels. J'ai subi des mutilations génitales, ce qui est le sévice le plus traumatisant qui puisse être infligé à un être humain, selon l'Organisation Mondiale de la Santé.

    La programmation par les couleurs que j'ai subi avait lieu dans des chambres souterraines. Chaque pièce avait une couleur différente, correspondant à différentes programmations. Les couleurs semblaient correspondre à celles de l'Étoile Orientale: bleu, jaune, blanc, vert, rouge et noir pour le centre. La chambre rouge avait une lumière rouge, un brancard, une table pleine d'instruments de torture et un équipement pour les électrochocs. Dans cette pièce, le côté droit de mon corps était recouvert tandis que le côté gauche subissait les tortures électriques. Des électrodes étaient placées sur mes articulations, ce qui provoquait une douleur paralysante que je ressens encore aujourd'hui. On me chuchotait des choses à l'oreille gauche et des décharges électriques étaient appliquées sur mes tempes. Voilà comment "Rouge" a été créé et renforcé... Une femme me posait des questions pour la programmation, et peu importe ce que je lui répondais, j'avais systématiquement tort. Je me suis dissociée de nombreuses fois... "Rouge" et ses différents alter semble être conçus pour que lors des abus sexuels, il y ait une réaction passive à la douleur, en toute circonstance. "Rouge" a subi beaucoup de rituels de sang et de viols, et c'est lui qui a encaissé la plupart de mes douleurs.

    Dans la chambre bleue, il y avait une lumière bleue, un brancard, un équipement pour les électrochocs, des sceaux et un évier. Le côté gauche de mon corps était recouvert, et c'est le côté droit qui recevait des chocs électriques. Ici, les décharges étaient appliquées sur mes muscles, et souvent je me sentais renforcée après ces séances. "Bleu" semble être une personnalité créée pour obéir aux ordres et ne ressentir aucune douleur. Elle peut-être très colérique et très agressive et elle fera tout pour survivre. Je me sens principalement programmée avec ces deux couleurs. Ma soeur quand à elle serait davantage programmée avec le Blanc. Je ne comprends pas encore très bien le but qu'il y a derrière ce fractionnement Gauche/Rouge et Droit/Bleu. Mais j'espère trouver un jour plus de réponses... J'ai pris conscience de cette division Rouge / Bleu au début de ma thérapie, il y a 20 ans. Au fur et à mesure que j'en prenais conscience, j'en arrivais à comprendre comment ils pouvaient contrôler chaque côté de mon corps indépendamment l'un de l'autre. J'ai trouvé cinq sources de témoignages concernant la programmation par la couleur et on y retrouve de fortes similitudes. Le Bleu est décrit comme protecteur, il ne ressent pas la douleur, il ne se blesse pas, il est fort, il est parfois de type militaire. Le Rouge concerne l'esclavage sexuel et les rituels de sang. Je ne sais pas si chaque personne programmée par des francs-maçons reçoit ce type de protocole basé sur les couleurs. Je soupçonne que selon le type de personnalité, certaines couleurs seront accentuées et travaillées plus que d'autres. Peut-être que les dates de naissances influencent les couleurs choisies. Je ne comprends pas ce qu'ils essayent de faire ou de créer... Je me demande vraiment quelle est la ligne directrice qu'il y a derrière tout cela.

    "Rouge" a expérimenté la douleur dans ma cheville gauche, mon genou gauche, ma hanche gauche, mon coude gauche, mon oreille gauche et ma tempe gauche... Lorsque j'étais "déclenchée", je me retrouvais recroquevillée sur mon côté gauche en face d'un radiateur, dans la douleur... Je ressens mon côté Droit / Bleu comme non affecté par les abus. Je ne fais plus autant de cauchemars qu'avant, mais j'ai encore des problèmes de sommeil. Je n'ai jamais été capable d'entretenir des relations mais je suis fier d'avoir aujourd'hui un cercle d'amis qui s'élargit. Je n'ai jamais voulu avoir d'enfants. Je me suis toujours demandé pourquoi les gens veulent mettre des enfants au monde... certainement parce que je dois inconsciemment penser que tous les enfants subiraient automatiquement ce que j'ai subi, et j'ai donc choisi de ne pas en avoir...

    Les méthodes qui m'ont le plus aidé dans ma guérison sont la "Gestalt-Thérapie", le massage et l'exercice physique. Je fais beaucoup de marche et de cross training en ce moment, cela aide à la synchronisation de mes deux hémisphères cérébraux. C'est un long processus pour que les côtés gauche et droit de mon cerveau réapprennent à communiquer et à se synchroniser. Le côté gauche de mon corps a subi beaucoup de blessures et c'est comme si mon cerveau avait presque sacrifié toute cette partie là pour ma survie.

    Les abus rituels se sont donc arrêtés lorsque ma famille a déménagé à l'autre bout de l'Australie. Mais l'inceste et les viols ont continué jusqu'à mes 18 ans, lorsque je suis définitivement partie. Mon père était alcoolique et ma mère continue de vivre dans le déni, même si elle répond à mes questions quand elle le peut... Ma soeur continue de lutter contre ses troubles mentaux... Aujourd'hui je travaille auprès de malades et ma thérapie touche à sa fin. J'ai réalisé que je ne pourrais jamais être pleinement intégrée/fusionnée, mais le travail de conscientisation m'a aidé à atteindre de nombreux objectifs que je n'aurais jamais pensé réalisables... Comme de donner cette conférence... Mais ma plus grande réalisation est bien d'être restée en vie... et tout ce qui arrive maintenant est du bonus. 

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer


  • Commentaires

    1
    Gabriel J
    Jeudi 12 Septembre 2013 à 10:42

    Bonjour,

    est-il possible de pointer le lien de la vidéo d'origine car je ne la trouve pas sur le site SMART, mais seulement la version texte. Je voulais jeter un oeil à ses diapositives qui suivent.

    Merci encore si vous pouvez me répondre...

    2
    Jeudi 12 Septembre 2013 à 14:34

    Bonjour, malheureusement je n'ai pas trouvé de vidéo correspondant à cette conférence. Uniquement l'audio.

    3
    Gabriel J
    Lundi 16 Septembre 2013 à 21:16

    Merci quand même pour votre réponse...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :