• ➤ Les gouvernements Écossais et Britannique reconnaissent l'existence des abus rituels

    ➤ Le gouvernement Écossais reconnaît l'existence des abus rituels

    Dans son guide national pour la protection de l'enfance, le site officiel du gouvernement Écossais diffuse de l'information concernant les abus rituels. Alors qu'en France la question d'un réseau pédocriminel institutionnel, organisé et protégé, pratiquant des rituels traumatiques, est reléguée par les médias commerciaux à une "délirante théorie du complot", malgré le poids des évidences... le gouvernement Écossais publie quand à lui sur son site :

    "Certains enfants peuvent être soumis à des problèmes de protection qui s'étendent au-delà de leur environnement de soins immédiats en raison de l'abus rituel. L'abus rituel peut être défini comme des agressions sexuelles, physiques et psychologiques, d'une manière organisée, systématique et durant une longue période de temps. Cela implique l'utilisation de rituels, avec ou sans système de croyance et généralement avec plusieurs agresseurs (...) L'abus rituel peut inclure des violences liées à des comportements inhabituels et ritualisés, parfois associés à des systèmes de croyance particuliers comme la possession spirituelle (...) Les abus rituels commencent généralement durant la petite enfance et impliquent l'utilisation de modèles d'apprentissage et de développement visant à renforcer les abus et à réduire au silence les victimes (ndlr: contrôle mental). Les agresseurs concernés peuvent agir de concert pour abuser les enfants, ou bien utiliser un cadre institutionnel ou un poste d'autorité pour les abus. Cela peut se produire à la fois dans le cadre d'un réseau familial, communautaire ou dans le cadre institutionnel comme les orphelinats. De tels abus sont profondément traumatiques pour les enfants qui y sont impliqués."

    Source : http://www.gov.scot/Publications/2010/05/27095252/22

    Extrait du livre MK concernant le gouvernement Britannique :

    En Grande Bretagne il existe un document du ministère de la santé dédié à la protection de l'enfance, il s'intitule "Working Together under the Children Act". Le document ne parle pas d'abus rituels mais il utilise le terme d'abus organisés, c'est à dire des réseaux pédocriminels. Un rapport qui a au moins le mérite de reconnaître l'existence de ces réseaux qui sont généralement niés par les institutions politiques, juridiques et journalistiques, une omerta qui semble internationale...

    En 1991, ce document gouvernemental définissait ainsi la chose : "Abus organisé est un terme générique qui concerne des abus impliquant un certain nombre d'agresseurs, un certain nombre d'enfants, et qui englobe généralement différentes formes d'abus (...) Un large éventail d'activités sont couvertes par ce terme, allant des petits réseaux de pédophilie ou de pornographie, souvent mais non systématiquement organisés pour faire du profit, dont la plupart des participants se connaissent les uns les autres, aux grands réseaux d'individus ou de familles qui peuvent être répartis plus largement et dans lesquels tous les membres ne se connaissent pas forcément entre eux. Certains groupes organisés peuvent avoir un comportement étrange et ritualisé, parfois associé avec des "croyances" particulières. Cela peut être un puissant mécanisme pour terrifier les enfants maltraités afin qu'ils ne divulguent pas ce qu'ils subissent." "Working Together under the Children Act 1989" - Department of Health 1991 : 38 - "Beyond disbelief: The Politics and Experience of Ritual Abuse" - Sara Scott, 2001, p.2

    En 2004, la mise à jour du document ne mentionnait plus "comportement étrange et ritualisé" mais il rajoutait que "les agresseurs agissent de concert pour abuser les enfants, parfois isolément ou en utilisant un réseau institutionnel ou une position d'autorité pour recruter des enfants dans le but de les abuser. Les abus organisés et multiples se produisent à la fois dans le cadre d'un réseau de maltraitance impliquant des familles ou une communauté, et au sein des institutions telles que les écoles ou les foyers résidentiels. De tels abus sont profondément traumatisant pour les enfants qui y sont impliqués. Les enquêtes prennent du temps et exigent un travail nécessitant des compétences spécialisées à la fois de la police et des travailleurs sociaux. Certaines enquêtes deviennent extrêmement complexes en raison du nombre de lieux et de personnes qui y sont impliqués." "Working Together under the Children Act 2004" p.225

    Les Abus Rituels➤ Les Abus Rituels

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :