• ➤ Dr Muriel Salmona sur l'AMNÉSIE TRAUMATIQUE et le manque de formation des professionnels Psy

    Comprenez bien que l'enjeu dans la reconnaissance de l'amnésie traumatique et des états dissociatifs, notamment le trouble dissociatif de l'identité, est d'ordre OCCULTE et une certaine élite est donc très réfractaire à ce que ces connaissances soient vulgarisées et massivement diffusées chez les profanes. Ces fonctions cérébrales étant les fondations du MK : outil de domination par 'excellence'.

    Une situation folle selon Salmona...

    Source : https://www.publicsenat.fr/article/societe/1-fille-sur-5-1-garcon-sur-13-vont-subir-des-violences-sexuelles-explique-muriel

    L'Amnésie Traumatique Dissociative

    Lorsque les troubles psychologiques/dissociatifs sont utilisés pour décrédibiliser les victimes

    « ➤ Ça chauffe en ripoublique pédo-satanique - Bientôt la divulgation globale ?➤ LEB SHABAR - Le "Cœur Brisé" ou le fractionnement de l'esprit ouvrant la porte aux démons ? »

  • Commentaires

    1
    Storm
    Mercredi 12 Février à 22:56

    Je jure que j'ai eu cette publicité pour la Rose Croix en cliquant sur la vidéo sur Serena :

    https://www.youtube.com/watch?v=1iD230fqb1Y&feature=youtu.be

    2
    Storm
    Mercredi 12 Février à 23:21

    Oui enfin attention quand même... Il y a cette affaire en ce moment... https://www.youtube.com/watch?v=ndov0L0IoD0&feature=emb_title

    Aujourd'hui elle est poursuivit sans surprise au vue de son témoignage face caméra... Pourtant elle dit se dissocier clairement durant son expérience en 2010, et je ne le remets pas en question. La relation était clairement malsaine, toxique et finalement très décevante. Mais ce qui est à retenir est que malgré tout une femme reste très complexe. Et que cette expérience explique certainement son comportement hysterofemenovegan que tu peux trouver sur youtube depuis... 

     

    3
    No Matzneff
    Jeudi 13 Février à 00:43

    Excellente Muriel Salmona qui a deux sites (avec de nombreux articles) : 
    https://www.memoiretraumatique.org/
    https://stopauxviolences.blogspot.com/

    Marion Sigaut pour qui Matzneff est un pédocriminel de réseau quitte Soral pour qui Matzneff n'est qu'un éphébophile (et ami ?), à moins que ce soit l'inverse : 
    https://www.youtube.com/watch?v=cMFI2_zYwJI
    Un article complet du NewYorkTimes (en fr), où l'on voit notamment Matzneff et Pierre Bergé : 
    https://www.nytimes.com/fr/2020/02/11/world/europe/france-gabriel-matzneff-pedophilie.html
    https://www.francetvinfo.fr/culture/livres/affaire-gabriel-matzneff/gabriel-matzneff-sera-juge-pour-apologie-de-la-pedophilie-en-septembre-2021_3823231.html

    4
    FAIRPLAY
    Samedi 15 Février à 04:57

    VOUS  POUVEZ M EXPLIQUER POUR SALMONA  ET EN PHOTO AVEC LA SHIAPPA ?

    SUR L ORGANIGRAMME  REVO SA CHAINE 

    REVOFSOCIETY ?

    NOUS AVONS DEJA POINTER LES ASSOCIATIONS  CORROMPUS EN FRANCE

      • Samedi 15 Février à 11:06

        En tant que spécialiste nationale en psychotrauma, Salmona est souvent dans les petits salons de la Ripoublique... Elle a même reçu la... Légion d'honneur, qu'elle a accepté sans problème.

        https://www.facebook.com/179148186174/posts/10155449537696175/

      • USA
        Samedi 15 Février à 22:33

        merci  à vous  pour votre réponse Alexandre Lebreton

        cela  résume bien sa participation   quelle  hypocrisie 

        cette  Muriel Salmona est une Vendue au système avec Son Association

      • FAIRPLAY
        Samedi 15 Février à 22:37
      • FAIRPLAY
        Samedi 15 Février à 23:22

        Je vous  remercie 

        Pas étonnant que Salmona   (spécialiste nationale en psychotrauma )

        s 'affiche  avec SHIAPPA  celle-ci cautionant  a  subventionne   son " Association " ainsi 

        la sortie de son Livre  pour revenir  à "  Légion d honneur  " nous savons  que le gouvernement a bien Voulu  lui donner 

        quand  à cet  Organigramme 

        il nous permets de voir les liens morbides et  Solides qui nous explique le réseau 

        Il  est d 'importance  vital 

        @ merci à  Revofsociety et 

        @ à  Fee Dragon

        je vous suis  je suis admirative de votre travail

        vous avez tout  mon soutien

        je suis mère j ai défendu  mes droits en tant que Mère je suis  restée  debout  

        Gratitude à vous Alexandre Lebreton  

        Rester  résistant  et confiant  cette Année  

        FAIRPLAY

         

      • Yes Salmona
        Lundi 17 Février à 14:22

        Références de RevoFSociety pour mettre Salmona dans les pro pédos : un article du Monde réservez aux abonnés (donc on ne peut pas vérifier) qui n'est même pas une interview. Une seule citation dans un seul article : quel remarquable travail d'investigation !

        Faites une recherche "Muriel Salmona" et "Education sexuelle" sur Google, vous verrez qu'il n'y a pratiquement rien. Ce n'est pas son domaine de recherche, les seules fois ou elle se prononce c'est pour insister sur la prévention des abus sexuels. Etes-vous contre la prévention des abus sexuels en milieu scolaires ? Si oui vous êtes quoi : des anti pédos ou des pro pédo ? 

        Concernant la Légion d'honneur avez-vous lu ce qu'elle écrit ? Elle dédie sa légion aux enfants victimes et à ceux qui luttent pour eux. Imaginez qu'elle la refuse : elle ne sera plus reçue et n'aura plus aucune influence pour tenter d'améliorer les lois. Ce serait juste complètement idiot de sa part. 

        C'est quoi vos logiciel ? Laissez les enfants se faire violer tranquillement parce que surtout il ne faudrait avoir le moindre contact avec l'autorité. Vous pleurez sur les lois criminelles de ce pays et en même temps vous crachez sur ceux qui essayent de la changer. 

        Bravo vous êtes les Macron de la lutte anti pédos. 

        P.S. 
        Je parle moins de RevoFSociety et de MK polis, où il y a heureusement autre chose que des opinions à l'emporte-pièce, que de ceux dont les seules actions sont des commentaires en forme de vomissement. 

      • Y Salmona
        Lundi 17 Février à 14:52

        Les liens de la grande enquête RevoFSociety sur Muriel Salmona : 
        https://app.thebrain.com/brains/1699589f-8a93-41a6-920e-9eedf6732d38/thoughts/f88116b5-ba2a-5d22-b73c-4aaa5d4ce343/notes
        "Une pro éducation sexuelle, donc, une pro pedo d'après nos critères." LOL

        Références (un article, une photo) :  
        https://www.lemonde.fr/idees/article/2017/10/21/il-faut-imposer-des-cours-d-education-sexuelle-des-le-college_5204093_3232.html
        https://www.gettyimages.ch/detail/nachrichtenfoto/french-junior-minister-for-gender-equality-marlene-nachrichtenfoto/863531116?adppopup=true

        C'est du grand n'importe quoi. 

    5
    USA
    Samedi 15 Février à 05:22

    Les plus sales petits secrets américains ...

      Le viol des enfants est devenu une grande industrie

      lien 

      https://fr.sott.net/article/34886-Les-plus-sales-petits-secrets-americains

    Il ne peut y avoir qu'un seul gagnant sortant de l'affrontement du Super Bowl LIV de cette année entre les 49ers de San Francisco et les Chiefs de Kansas City, mais les plus grands perdants seront les centaines de jeunes filles et garçons - certains aussi jeunes que neuf ans - qui seront achetés et vendus pour le sexe au cours du grand match.
    Il est courant de parler de cette pratique perverse, qui est devenue l'entreprise du crime organisé qui connaît la croissance la plus rapide et la troisième marchandise la plus lucrative, commercialisée illégalement, après la drogue et les armes à feu comme le trafic sexuel d'enfants,parlons vraiment est le viol. Aux États-Unis, des adultes achètent des enfants pour des rapports sexuels
    au moins 2,5 millions de fois par an. ce ne sont pas seulement les jeunes filles qui sont vulnérables à ces prédateurs.

    les garçons représentent des enfants pris dans l'industrie du sexe aux États-Unis -environ  sont des femmes et moins de 5% sont des hommes et des femmes transgenres. Considérez ceci :
    toutes les deux minutes, un enfant est exploité dans l'industrie du sexe.en Géorgie, on estime que 7 200 hommes  dont la moitié dans la trentaine - cherchent à acheter des relations sexuelles avec des adolescentes chaque mois,soit en moyenne 300 par jour.En moyenne, un enfant peut être violé par 6 000 hommes au cours d'une période de cinq ans.On estime qu'au moins 100 000 enfants - filles et garçons - sont achetés et vendus à des fins sexuelles aux États-Unis chaque année, avec jusqu'à 300 000 enfants menacés de traite chaque année.Certains de ces enfants sont enlevés de force, d'autres sont des fugueurs et d'autres encore sont vendus sur le marché par des proches et des connaissances.
    Le viol des enfants est devenu une grande industrie aux USA

    C'est une industrie qui tourne autour du sexe bon marché à portée de main, avec des jeunes filles et des femmes qui sont vendues à 50 hommes chaque jour pour 25$ pièce, tandis que leurs proxénètes gagnent 150 000$ à 200 000$ par enfant chaque année. Ce n'est pas un problème que l'on retrouve uniquement dans les grandes villes. Cela se produit partout, juste sous notre nez, dans les banlieues, les villes et les villages du pays.

    Comme le souligne Ernie Allen du National Center for Missing and Exploited Children«la seule façon de ne pas trouver cela dans une ville américaine est simplement de ne pas le chercher.» Ne vous y trompez pas en croyant que cela ne concerne que les communautés à faible revenu ou les immigrants. Ce n'est pas le cas. On estime qu'il y a de 100 000 à 150 000 travailleuses du sexe qui sont des enfants mineures aux États-Unis. 
    Ces filles ne se portent pas volontaires pour être esclaves sexuelles. Elles sont attirées, forcées, victimes de la traite. Dans la plupart des cas, elles n'ont pas le choix. Chaque transaction est un viol.

    Afin d'éviter la détection - dans certains cas aidés et encouragés par la police - et pouvoir répondre à la demande des acheteurs masculins pour des relations sexuelles avec différentes femmes, les proxénètes, les gangs et les syndicats du crime pour lesquels ils travaillent ont transformé le trafic sexuel en une entreprise très mobile, où les filles, les garçons et les femmes victimes de la traite sont constamment déplacés d'une ville à l'autre, d'un État à l'autre et d'un pays à l'autre. Par exemple, la région de Baltimore-Washington, appelée The Circuit, avec son autoroute I-95 parsemée d'aires de repos, de gares routières et d'arrêts de camions, est une plaque tournante pour le commerce du sexe. Aucun doute à ce sujet : il s'agit d'une entreprise de trafic sexuel très rentable, très organisée et hautement sophistiquée qui opère dans les villes, grandes ou petites, récoltant jusqu'à 9,5 milliards de dollars par an aux États-Unis uniquement en enlevant et en vendant des jeunes filles à des fins sexuelles.

    Chaque année, les filles achetées et vendues sont de plus en plus jeunes. L'âge moyen des victimes de la traite est de 13 ans. Pourtant, comme l'a souligné le chef d'un groupe de lutte contre la traite
    Réfléchissons à ce que signifie la moyenne. Cela signifie qu'il y a des enfants de moins de 13 ans.
    Ces enfants de 8, 9 et 10 ans.» Pour 10 femmes secourues, 50 à 100 femmes supplémentaires sont amenées par les trafiquants.elles n'ont pas 18 ou 20 ans», a noté une victime de la traite, âgée de 25 ans. «Ce sont des mineures aussi jeunes que 13 ans qui sont victimes de la traite.Ce sont des petites filles. »
    L'Amérique est très sale
    Mais qu'est-ce qui motive ce mauvais appétit pour la chair fraîche ?
    Qui achète un enfant pour le sexe ? Indifféremment, des hommes ordinaires de tous horizons
    Vingt ans après que le scandale des abus sexuels commis par le clergé a secoué l'Église catholique, des centaines de prédateurs sexuels - prêtres, diacres, moines et laïcs - continuent de se voir confier des tâches à proximité des enfants. Dans de nombreux cas, les abus se poursuivent sans relâche.

    Bien que beaucoup moins médiatisés, les crimes sexuels au sein de l'Église protestante n'en ont pas été moins flagrants. Par exemple, une récente exposition concernant des dirigeants de l'Église baptiste du Sud, présentée par le Houston Chronicle documente plus de 700 enfants victimes de violences sexuelle
    qui ont été agressés, ont envoyé des photos ou des textes explicites, ont été exposés à la pornographie, photographiés nus ou violés à plusieurs reprises par de jeunes pasteurs. Certaines victimes, dès l'âge de 3 ans, ont été agressées ou violées dans les salles d'études des pasteurs et les salles de classe de l'école du dimanche.»
    Des événements sportifs nationaux tels que le Super Bowl, où des trafiquants sexuels ont été surpris en train de vendre des mineurs, certains dès l'âge de 9 ans. même si le Super Bowl n'est pas exactement une «aubaine» pour les trafiquants sexuels comme certains le prétendent
    il reste une source lucrative de revenus pour l'industrie du trafic sexuel d'enfants et une attraction pour ceux qui sont prêts à payer pour violer de jeunes enfants. ces «clients» les hommes dits «ordinaires» qui stimulent la demande de relations sexuelles avec des enfants - représentent un échantillon représentatif de la société américaine : chaque âge, chaque race, chaque milieu socio-économique, flics, enseignants, agents correctionnels, pasteurs, etc.
    Et puis il y a les hommes extraordinaires, tels que Jeffrey Epstein, le milliardaire des fonds spéculatif / pédophile en série condamné qui a été arrêté pour avoir agressé, violé et trafiqué des dizaines de jeunes filles,
    Epstein exploitait son propre réseau de trafic sexuel personnel non seulement pour son propre plaisir, mais aussi pour le plaisir de ses amis et associés en affaires.plusieurs des jeunes femmes... disent qu'elles ont été offertes aux riches et célèbres en tant que partenaires sexuels lors des soirées Epstein a transporté ses amis dans son avion privéDes hommes comme Epstein et ses copains, qui appartiennent à un segment de l'élite puissante et riche de la société, qui fonctionne selon ses propres règles, se baladent impunément en profitant d'un système de justice pénale qui se plie aux caprices des puissants, des riches et de l'élite .Et puis il y a le néo-libéralisme, un cancer de notre société prétendument "moderne" :
    Le Système, la frontière, le porno ou la dissolution de notre monde
    D'où vient cet appétit pour les jeunes filles 
    Regardez autour de vous.
    Les jeunes filles sont sexualisées depuis des années dans des clips, sur des panneaux d'affichage, dans des publicités télévisées et dans des magasins de vêtements
    .
    Les commerçants ont créé une demande de chair fraîche et un approvisionnement d'enfants prêts-à-porter sur-sexualisés
    Dans un marché qui vend des talons hauts pour les bébés et des strings pour les pré-adolescentes, il ne faut pas être un génie pour voir que le sexe, sinon le porno, a envahi nos vies»écrit Jessica Bennett pour Newsweek«Que nous l'accueillions ou non, la télévision l'apporte dans nos salons et le Web l'apporte dans nos chambres. Selon une étude de 2007 de l'Université de l'Alberta, jusqu'à 90% des garçons et 70% des filles de 13 à 14 ans ont accédé au moins à un contenu sexuellement explicite.»
    C'est ce que Bennett appelle la «pornification d'une génération». En d'autres termes, la culture prépare ces jeunes à être la proie de prédateurs sexuels. Les médias sociaux rendent tout cela trop facile. Comme l'a rapporté un média d'actualités
    Trouver des filles est facile pour les proxénètes. Ils regardent... les réseaux sociaux. Avec leurs assistants ils rodent dans les centres commerciaux, les lycées et les collèges. Ils viennent les chercher aux arrêts de bus ou de tramway. Le recrutement de filles par le bouche a bouche se produit parfois.»Les foyers d'accueil et les maisons d'hébergement pour jeunes sont également devenus des cibles privilégiées pour les trafiquants. Ces filles se livrent rarement à la prostitution volontairement. Beaucoup commencent comme des fugueurs ou des fuyards, seulement pour se trouver finalement piégés par des proxénètes ou des réseaux sexuels plus vastes. D'autres, persuadées de rencontrer un étranger après avoir interagi en ligne via l'un des nombreux sites de réseaux sociaux, se retrouvent rapidement initiées à leur nouvelle vie d'esclaves sexuelles.
    Du porno pour enfants dans cette société en pleine décadenceDécadence des élites : un film porno tourné à la mairie d'AsnièresSexualité des jeunes adultes : « La pornographie fait des dégâts graves »

    Debbie, une étudiante hétéro, très bien notée, qui appartenait à une famille soudée de l'Air Force vivant à Phoenix, en Arizona, est un exemple de ce commerce de chair. Debbie avait 15 ans lorsqu'elle a été draguée dans son allée par un ami de connaissance. Forcée dans une voiture, Debbie a été ligotée et emmenée dans un endroit inconnu, maintenue sous la menace d'une arme à feu et violée par plusieurs hommes. Elle a ensuite été placée dans un petit chenil et forcée de manger des biscuits pour chiens. Les ravisseurs de Debbie ont annoncé ses services sur Craigslist.
    Ceux qui ont répondu étaient souvent mariés, ont des enfants, et l'argent que Debbie «gagnait» par le sexe était remis à ses ravisseurs. Le viol collectif s'est poursuivi. Après avoir fouillé l'appartement où Debbie était captive, la police l'a finalement trouvée fourrée dans un tiroir sous un lit. Son épreuve a duré quarante jours. Alors que Debbie a eu la chance d'être secourue, d'autres n'ont pas autant de veine.

    Selon le Centre national pour les enfants disparus et exploités, près de 800 000 enfants disparaissent chaque année - environ 2 185 par jour. Avec une demande croissante d'esclavage sexuel et un nombre immense de filles et de femmes susceptibles d'être victimes d'enlèvement, ce n'est pas un problème qui disparaîtra de si tôt. Pour ceux qui sont victimes de la traite, c'est un cauchemar du début à la fin. Ceux qui sont vendus à des fins sexuelles ont une espérance de vie moyenne de sept ans, et ces années sont un cauchemar vivant de viol sans fin, de drogues forcées, d'humiliation, de dégradation, de menaces, de maladies, de grossesses, d'avortements, de fausses couches, de torture, de douleur et toujours la peur constante d'être tué ou, pire, de voir ceux que vous aimez blessés ou tués.

    Peter Landesman dépeint toutes les horreurs de la vie des victimes du commerce du sexe dans son article du New York Times «The Girls Next Door» :
    Andrea m'a dit qu'elle et les autres enfants avec lesquels elle était détenue étaient fréquemment battus pour les garder déséquilibrés et obéissants. Parfois, ils ont été filmés pendant qu'ils étaient forcés d'avoir des relations sexuelles avec des adultes ou entre eux. Souvent, dit-elle, on lui a demandé de jouer des rôles : la patiente thérapeute ou la fille obéissante. Sa cellule de trafiquants sexuels offrait trois tranches d'âge de partenaires sexuels - des tout-petits à 4, 5 à 12 ans et des adolescents - ainsi que ce qu'elle appelait un «groupe de dégâts»«Dans ce groupe, ils peuvent vous frapper ou faire tout ce qu'ils veulent», a-t-elle expliqué. "Bien que le sexe fasse toujours mal quand vous êtes petit, il est toujours violent, tout était beaucoup plus douloureux une fois que vous étiez placé dans le groupe des dégâts."

    Ce qu'Andrea a décrit ensuite montre à quel point certaines parties de la société américaine sont devenues dépravées. « Ils vous affameraient pour vous entraîner » à avoir des relations sexuelles orales. » Ils ont mis du miel sur un homme. Pour les plus petits, il fallait leur apprendre à ne pas vomir. Et ils poussaient des choses en vous pour que vous vous ouvriez mieux. Nous avons appris des attitudes. Comme être sensuels, sexy ou effrayés. La plupart d'entre eux voulaient que vous ayez peur. Quand je serais plus âgé, j'enseignerai aux plus jeunes comment se laisser dériver pour que les choses ne fassent pas mal. » le pas est vite franchi sur le « porno guerrier »: 
    Le soldat Manning voulait dénoncer le porno guerrier des guerres américaines et un extrait Il [Manning] s'était habitué à ce qu'il appelle « du porno guerrier ». Mais ce sont les commentaires des militaires qui l'ont émotionnellement retourné. Leur soif de sang, leur détachement, leur fierté d'avoir abattu autant de gens. Et que ces militaires ne montrent aucun remord lorsqu'ils apprennent qu'ils ont tué des enfants. Choqué, il a sauvegardé cette vidéo, avant de la confier à Wikileaks.
    Les agents d'immigration et les douaniers du Cyber ​​Crimes Center de Fairfax,
    En Virginie, rapportent qu'en matière de sexe, l'appétit de nombreux Américains a changé. Ce qui était autrefois considéré comme anormal est désormais la norme. Ces agents notent une tendance claire de la demande de pornographie plus hard sur Internet. Comme l'a fait remarquer un agent : « Nous sommes devenus insensibles aux trucs mous ; maintenant nous avons besoin de choses de plus en plus dures. » Cette tendance se reflète dans le traitement que nombre de filles reçoivent aux mains des trafiquants de drogue et des hommes qui les achètent
    Peter Landesman a interviewé Rosario,une Mexicaine victime de la traite à New York et maintenue en captivité pendant plusieurs années.
    Elle a déclaré : «En Amérique, nous avions des emplois spéciaux .
    Le sexe oral, le sexe anal, souvent avec de nombreux hommes.
    Le sexe est maintenant plus aventureux, plus difficile. »
    Un fil conducteur tissé à travers les expériences de la plupart des survivants est d'être forcé de vivre sans sommeil ni nourriture jusqu'à ce qu'ils aient atteint leur quota sexuel d'au moins 40 hommes
    Une femme raconte comment son trafiquant l'a fait allonger au sol, face contre terre alors qu'elle était enceinte, puis lui a littéralement sauté sur le dos, la forçant à faire une fausse couche.

    Holly Austin Smith a été enlevée à l'âge de 14 ans, violée, puis forcée de se prostituer. Son proxénète, lorsqu'il a été jugé, n'a été condamné qu'à un an de prison. Barbara Amaya a été échangée et vendue à plusieurs reprises entre des trafiquants, maltraitée, frappée, poignardée, violée, kidnappée, trafiquée et emprisonnée avant l'âge de 18 ans. «J'avais un quota que j'étais censé remplir tous les soirs. Et si je n'avais pas cette somme d'argent, j'étais battue, jetée dans les escaliers. Il m'a battu une fois avec des cintres en métal, du genre à accrocher des vêtements, il l'a redressé et tout mon dos saignait.»

    Comme David McSwane le raconte dans un article effrayant pour le Herald-Tribune : «À Oakland Park, une banlieue industrielle de Fort Lauderdale, des agents fédéraux ont trouvé en 2011 un bordel exploité par un couple marié. À l'intérieur de 'The Boom Boom Room', comme on l'appelait, les clients payaient, recevaient un préservatif et une minuterie, et étaient laissés seuls avec l'un des huit adolescents du bordel, des enfants dès l'âge de 13 ans. Un enfant de 16 ans, qui était là en famille d'accueil, a témoigné qu'il agissait comme gardien de sécurité, alors qu'une jeune fille de 17 ans a dit à un juge fédéral qu'elle avait été forcée d'avoir des relations sexuelles avec jusqu'à 20 hommes par nuit.»

    Un réseau de trafic sexuel particulier s'adressait spécifiquement aux travailleurs migrants employés de façon saisonnière dans les fermes des États du sud-est, en particulier en Caroline, Nord et Sud, et en Géorgie, bien qu'il s'agisse d'une entreprise florissante dans tous les États du pays. Les trafiquants transportent les femmes de ferme en ferme, où les travailleurs migrants font la queue devant des cabanes, jusqu'à 30 à la fois, pour avoir des relations sexuelles avec elles avant d'être transportées dans une autre ferme où le processus recommençait.

    Ce fléau croissant est, à toutes fins utiles, complètement au grand jour

    Les enfants victimes de la traite sont présentés par annonces sur Internet, transportés sur l'autoroute et achetés et vendus dans des hôtels chics.Malheureusement, comme je le dis clairement dans
     mon livre Battlefield America: The War on the American People,
    la guerre du gouvernement contre le trafic sexuel - tout comme la guerre du gouvernement contre le terrorisme, la drogue et le crime - est devenue une excuse parfaite pour infliger plus d'État policier - points de contrôle de la police, fouilles, surveillance et sécurité renforcée - sur un public vulnérable, tout en faisant peu pour protéger nos enfants des prédateurs sexuels.
    Ce monde est vraiment pourrit !
    6
    Fairplay
    Samedi 15 Février à 23:53

    Affaire Vanille 

    Se(r)vices Sociaux


    Nathalie Stephan, la génitrice de Vanille est bien une ancienne enfant de « la protection de l’enfance 

    C’est dans la cadre d’un affrontement parental qu’elle se retrouve elle-même placée à l’âge de 16 ans. Elle en a aujourd’hui 39.

    Elle est cependant, par excellence, un produit de l’ASE.

    Incapable de s’insérer, elle souffre de troubles de la personnalité borderline.

    Elle a fait le choix d’avoir des enfants, mais pour les aimer ou pour profiter des conséquences de sa parentalité ?

    Mais comment aimer ses enfants quand on est capable de les tuer ? Qu’il soit dit et souligné qu’un tel infanticide est incompatible avec l’amour d’une mère !

    Elle a pu ainsi bénéficier pour ses enfants d’un hébergement au Centre maternel d’Angers réservé aux femmes enceintes et mères d’enfants de moins de 3 ans.

    Oui,  enfants au pluriel car un autre de ses enfants lui a été enlevé et vit désormais chez le père. Quant à Vanille, étant placée dans une famille d’accueil depuis le 3 décembre 2019, sa génitrice s’est vue signifier à cette même date son départ de son foyer et devait céder sa place le 10 février 2020. Se considérant « abandonnée par les services sociaux » selon maître Olivia Brulay, son avocate, elle avait alors prémédité le meurtre de sa fille pour le 7 février 2020.

    Entrant dans les bonnes grâces de l’ASE donc du JDE, elle a pu obtenir des droits de sortie non médiatisés qu’elle entendait continuer à exercer au sein du foyer pour mère isolée. Il est terrible de constater que cette femme semblait faire de sa fille un argument pour son maintien en foyer et que faute d’acceptation elle est passée à l’acte en tuant Vanille avant même que l’alerte enlèvement soit lancé.

    Elle sera probablement jugée irresponsable et pourra ainsi retourner dans un foyer, psychiatrique cette fois, afin d’être prise en charge toute sa vie.

    Parfait produit de l’ASE donc, comme tant de jeunes rendus psychotiques ainsi que nous en avions parlé dans le dernier article du CEDIF (publié avant ce drame).

    Ces jeunes que l’ASE n’a pu former professionnellement n’aspirent pour une partie d’entre eux  qu’à un contrat jeune majeur leur permettant un assistanat total jusqu’à leur 21 ans ou une maternité isolée pourvoyeuse de RSA et de chair fraîche pour l’ASE.

    « Ainsi, dans le cas le pire (sic), si vous combinez la solitude, la grossesse, et l’absence de revenu et d’emploi, il est possible d’obtenir du RSA 707,46 € chaque mois, et cela jusqu’à la naissance de votre enfant.
    Une fois le bébé né, le montant du RSA augmente, pour atteindre 826,40 €. Si ce sont des jumeaux, où (sic) si une seconde naissance intervient les années suivantes, sans que votre situation ne change, le RSA passera alors à 1179,10 € chaque mois. »

    source : https://aide-financiere.net/rsa-femme-enceinte/

    Il sera dit que l’ASE transforme tant de nos gosses en cas sociaux et leur arrache même l’instinct maternel dans ces lieux d’ensauvagement où ils sont élevés.

    Foyer ou asile psychiatrique ?

    FOYER  DE L ENFANCE 

    Interpellation des élus

    Placements abusifs

    s.com

    Ils font de nos enfants des victimes

    La question de la psychiatrisation des enfants placés mérite d’être posée.
    À la lecture des nombreuses plaintes de parents nous trouvons deux cas tout à fait différents de psychiatrisation des enfants.
    L’un comme l’autre sont dramatiques et mettent en évidence le phénomène tellement fréquent des placements abusifs.

    Dans le premier cas, l’enfant placé, extirpé du douillet cocon familial, ressent un sentiment d’abandon. Il vit son placement comme un traumatisme, recherche ses parents et souffre de la perte de ses repères dans un environnement collectivisé ou tout, y compris quelquefois ses propres vêtements, sont mis en commun. Il développe des comportements liés à un stress extrême et peut souvent devenir harcelé et même subir le pire, accumulant ainsi des traumatismes destructeurs, comme une descente vers un enfer sans fond. 

    Ce pauvre gosse, qui aurait évolué correctement dans son milieu, est victime d’un système monstrueux, il n’y a pas d’autres termes pour décrire sa souffrance et son avenir si sombre au nom de la « protection de l’enfance » !

    REPORT THIS AD

    Il sera pourtant écrit dans un rapport social que l’enfant « trouve ses repères », se développe bien hors du milieu familial, en réalité son inadaptation le pousse vers des « solutions » psychiatriques, des traitements chimiques abrutissants lui sont imposés.

    Ils font de nos enfants des monstres

    Dans le second cas, l’enfant placé avait des comportements déviants, commençait à refuser l’autorité de ses  parents. Il a abandonné tout effort scolaire, commence à développer un langage et des attitudes provocantes. Il est clairement en recherche de limites et se moque bien de la mode de l’éducation bienveillante que prônent ses parents sous prétexte de lui accorder une autonomie dont il abuse par ses expériences transgressives.

    En toute puissance, le gamin n’admet plus la moindre frustration, il commet des actes de délinquance et quand les parents se réveillent face à une crise violente de leur gosse qui exige son portable, que la baffe tombe, alors les dés sont jetés.

    Le foyer, terrain de jeu pour les uns, enfer sur terre pour les autres

    Le gamin va fuguer, rencontrer une assistante sociale pour charger ses parents, se faire placer et continuer à fuguer, frapper les plus faibles, s’en prendre aux éducateurs, tout casser et il n’est pas le seul.

    C’est que le foyer a un petit air de prison : les caïds y font la loi et les éducateurs n’en peuvent plus entre deux douces violences et contentions un peu hard, il suffit de regarder les taux d’absentéisme. Les gamins vont à l’école quand ils le veulent bien, ne font pas leurs devoirs, c’est vrai qui les obligerait, leur imposerait cette violence là ?

    Un constat incontestable du Conseil départemental des Côtes du Nord

    Disons-le clairement, les parents ont été désarmés dans leurs prérogatives éducatives et les éducateurs sont en souffrance.

    REPORT THIS AD

    On ne saurait donc s’étonner du cri de détresse d’Alain Cadec, président du Conseil départemental des Côtes d’Armor, dont nous a fait part Nadine Plestan à la lecture du journal « Ouest France ». Il tend la sébile devant le contribuable pour, lui aussi, réclamer plus de moyens pour l’aide sociale à l’enfance et il obtient ainsi des postes. Il veut que nos percepteurs lui donnent des moyens pour psychiatriser les gosses.

    Il n’a d’ailleurs pas tout à fait tort et nous ne le contredirons pas quand il affirme que, sur les 4 000 gosses sous le coup de mesures sociales, « beaucoup relèvent de la pédopsychiatrie ». L’argent réclamé devrait donc servir à mettre ces gosses dans des structures psychiatriques adaptées.

    Le socialiste Alain Guéguen, membre du conseil de surveillance du Conseil départemental de l’enfance et de la famille (CDEF) précise qu’au sein des foyers se trouvent des « adolescents parfois très jeunes aux profils psychiatriques, voire psychopathiques », il précise bien que ces gamins peuvent être violents physiquement, que certains sont déjà sous psychotropes. Oui on administre des psychotropes à des enfants dans des foyers.
    Il ajoute ce que nous savons déjà depuis longtemps : « 
    le doute et la peur s’installent chez les personnels. Les arrêts maladie prennent de l’importance. Des professionnels s’en vont… ».Bon constat, diagnostic affligeant

    Le républicain Alain Cadec approuve le constat mais aussi le diagnostic : pas assez de pédopsychiatres, la discipline n’attire plus.

    Autrement dit, l’un et l’autre n’ont toujours pas compris que la mise en incapacité des parents (souvent sous peine de placement) d’assurer leurs fonctions éducatives et de placer des limites, d’imposer une nécessaire frustration à la pulsion de toute puissance de leurs enfants sont les causes de cette évolution qui a aussi été décrite en Suède.

    Comme le précisait Judith Woods, le collectivisme éducatif joint à la considération extensive de la maltraitance en Suède (et aujourd’hui en France avec la loi contre les « violences éducatives ordinaires ») a généré toute une génération d’handicapés de la vie : des petits cons arrogants, dépressifs, prétentieux, instables, incapables d’empathie. Les troubles de l’anxiété explosent actuellement en Suède parce que dinon Les élus sont clairement dans le déni  

    Les placements en psychiatrique es élus réclament donc davantage de pour psychiatriser des gosses alors que la cause de ce phénomène est dans des l .

    Que des gamins deviennent monstrueux, qu’ils se suicide de pauvres gosses placés atteints de troubles traumatiques liés à des violences barbares de tous ordres, ceci a aussi pour origine l’absence de toutes  limites fixées à ceux qui sont devenus des psychopathes.

    Nous en avons connu de ces gamins, retournés à leur majorité chez des mères qui sont devenues les victimes de leurs propres gosses. Nous faire payer la facture à rallonge de psychiatres ne servira à rien quand ces adultes en devenir deviennent mûrs pour une carrière consacrée à la délinquance ou aux drogues psycho-actives auxquelles ils sont familiarisés.

    Remettez-vous donc en cause messieurs les décideurs, il ne sert à rien de diagnostiquer la maladie si par aveuglement et refus de vos responsabilités vous refusez d’en traiter la cause alors que vous en avez les moyens.

    En souhaitant ,  vous apportez  ma contribution  pour  éveiler d ' autres parents

    Pour un Syteme  de Valeurs HUMAINES  en partage 

    Pour le BIENS COMMUNS

    7
    Storm
    Dimanche 16 Février à 02:33

    En parlant de spécialiste, ça me fait penser à cet expert psychiatre spécialisé dans les agressions sexuelles... Condamné à Poitiers... Il est à l'origine de 10 000 expertises...

    https://www.lefigaro.fr/flash-actu/un-psychiatre-expert-judiciaire-accuse-d-agressions-sexuelles-20191017

     

      • Korrigan
        Dimanche 16 Février à 15:23

         

        Storm

        Les psy ne sont pas là pour chouchouter les patients» ... Car iI faut toujours se méfier des bonnes âmes qui veulent le bien d'un autre…

        non seulement se méfier des « diagnostics psychiatriques » mais dénoncer les abus honteux en psychiatrie, de la psychiatrisation de personnes saines

        de corps et d´esprit . Des méthodes administratives, médico/politique qui permettent de détruire des vies … 

        Leur cible actuelle : les enfants qui sont diagnostiques de plus en plus jeunes et mis sous traitement (ritaline)

        et ne parlons pas de  kinesiologue, psy et coach de vie c'est une  Arnaque 

        Les méthodes  dites "  ADMR et  E.F.T  "  des thérapies en herbe qui n'ont pas nettoyer devant chez eux où  leur vie

        La mode est aux flammes jumelles...

        Ras-le-bol des diktats du développement personnel

    8
    Yes Salmona
    Dimanche 16 Février à 23:20

    Lamentable les commentaires contre Salmona. Elle s'est battue (avec d'autres psy) pour un âge légale de non consentement et pour ce faire elle rencontre des politiques. Rien de plus normal. Malheureusement les promesses faites (notamment par Macron) ont été trahies. 

    Vous avez un QI de 0,008 : Il y a une photo d'elle avec Shiappa donc c'est une sataniste et blablabla. Quelle intelligence d’huître. 

    Ce qu'elle fait pour les victimes de violences sexuelles est admirable (et notamment établir scientifiquement la réalité du traumatisme, afin que l'on ne puisse plus parler de consentement). 

    Mais bien sûr ce qu'elle fait pour les enfants n'est rien par rapport à vous qui êtes les vrais héros de la cause anti-pédo en jetant votre venin sur tout ce qui bouche. Vous n'êtes que des troll. 

     

      • Korrigan
        Mardi 18 Février à 00:34

        Intéressant 

        Salmona court beaucoup ces derniers temps. On la voit partout. Elle dispense des formations aux futurs magistrats corrompus  comme au procès de Pontoise

        La justice pue l'extrême-droite.

        Le « SAP » ou l’instrumentalisation du système judiciaire 

        stop à cette hyprocrisie.

      • Korrigan
        Mardi 18 Février à 01:00

        J'argumente pour vos neurones

        Nous sommes dans un système qui ne prend et ne prendra jamais bien en charge ce fléaux car rien n'est fait pour nous aider (On encourage limite les gens au harcèlement sexuel de toute manière) et ça ne changera jamais (justice INJUSTE, policiers SADIQUES et parfois très très cons...)

        désolé de casser votre petite post mais c'est la strict vérité . 

        ll y a dans ce cas la loi du marché.de Big Pharma l' appât du gain Ou la médecine des pauvres d'esprit est exploitée..par l'argent  Deux écoles.. Voir plus..des psys completement barrée, les traitements anti psychotqiues et autres merdes une volonté d'instrumentalisé des cobaye pour voler leurs vie, leur âme , leur argent ,au passage en brisant des familles .Pire, on donne bien souvent aux victimes monticules de neuroleptiques qui au final les dissocient encore plus  J'ai appris avec le temps.. Qu'il y a dans ce domaine particulier moultes formes de Manipulants qui en vivent.. Et en particulier à Madame Salmona*

        Foutage de gueule il existe reelement des dérives, abus, incompétences de la nébuleuse "Psy"  Salmona

        Shiappa l'a soutient .

      • Y Salmona
        Mercredi 19 Février à 15:53

        Bravo pour l'argumentation Korrigan (vous portez bien votre pseudo). Je dois rectifier vous n'avez pas même l'intelligence d'une huître.

        "Dans une tribune publiée sur le site du Journal du dimanche, des associations de victimes, des personnalités féministes comme Caroline De Haas ou Florence Montreynaud, ou la psychiatre Muriel Salmona expriment leur "immense colère" de ne pas avoir "un seuil d'âge pour protéger les enfants des viols" dans ce texte promulgué début août".
        https://www.europe1.fr/politique/loi-schiappa-associations-et-professionnels-de-la-protection-de-lenfance-ne-decolerent-pas-3736220
        https://www.lejdd.fr/Politique/tribune-loi-schiappa-la-protection-de-lenfance-en-berne-3736100

         

    9
    FAIRPLAY
    Jeudi 20 Février à 02:04

    Il  est question d 'enfants en Danger ; ici  sur ce blog  et de dénoncer  de  système  nauséabonde .

    Caroline de Haas, fondatrice d'Osez le féminisme  et  dans le même moule  que  SALMONA

    Ces  féministes  commencent à  nous  ennuyer  grave !

    Celle  -  ci  est également  cité sur l 'organigramme  de  RevoFsociety  

     

     

     

    10
    REVOFSOCIETY
    Jeudi 20 Février à 21:42

     

    - L G B  - TPZ soutient la PEDOPHILIE - Voici les PREUVES

    SANS OUBLIER LES ASSOCIATIONS ET LE PETIT GREDIN 

    Que l'on vienne pas me dire que ce gourvement est propre 

    La pédophilie  est en lien  avec  le L G B T 

    Des Noms sont trés connus 

    c'est FACTUEL

    https://www.bitchute.com/video/QKWDpvwP1sVO/ 

     

    11
    Nopedo
    Dimanche 23 Février à 20:33

     J ' aurai  une question ?

    Dr  Salmona   a t 'elle   subit  où  a  t'elle  était   confrontée   par des abus  ?

    je me suis posé  cette question ..

    je viens de lire  ce commentaire  ; sur  le dernier  article posté  par  Alexandre Lebreton  je cite :

     " En espérant que la Dre Salmona ne souffre pas trop de dissonance cognitive ou pire encore... Que Dieu la bénisse et la renforce dans son travail."

    12
    Nopedo
    Dimanche 23 Février à 21:23

    Encore un scandale qui éclate cette Communauté oeuvrait pour le Bien des plus ''démunis'' donc des plus vulnérables....

    L'Arche Les 3-Fontaines en Pas-de-Calais toute une année en 1973... J

    Jean Vanier ces les fondateurs sont mauvais, la batisse est fonde sur

    L'Arche a révélé ce samedi 22 février 2020 que son fondateur, Jean Vanier, avait commis des abus sexuels envers des femmes.

    Révélations sur leur fondateur.

    https://www.youtube.com/watch?v=xGu4vMCCl7Q

    L'Église est dans le tourment, et cette video en est la preuve 6 femmes ont été abusées.

    cela s'appelle l'emprise pour les victimes, l'abus de pouvoir si on regarde du côté de l'abuseur.donc le

    Père.Thomas Philippe

    Thomas Philippe oui (condamner en 56 pour abus sexuels), il a été prêtre et accompagnant spirituel de Jean Vanier mais ce dernier ne l'était pas effectivement.

    et le Père Marie Do 

    Je pense qu'il est grand temps que l'ont puisse sortir de l'ombre certains agissements dus au "pouvoir" à l'accompagnement dans la spiritualité 

    de Jean Vannier c'est à vomir d'avoir attendu de dire LA VERITE et ces mysticos - sexuels

     

    L’enfer existe sur terre

    Les 2 Loups sont ''partis'' de la Bergerie.....Père Thomas et Jean Vanier et sous couverture d'un "accompagnement spirituel"

    https://www.youtube.com/watch?v=xGu4vMCCl7Q 

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :