• ➤ Cocaïne et dopage : comment les élites se nettoient le sang ? - Johnny Zidane

    En cette période de grand "challenge mondial" humanitaire en matière de balle au pied, voici quelques archives :

    http://fr.rec.sport.cyclisme.narkive.com/KsXctCuS/quand-zidane-conseillait-sa-clinique-a-johnny

    L'information est curieusement passée inaperçue. Interrogé sur les secrets
    de son éternelle vitalité, en octobre 2003, sur le plateau de l'émission de
    Canal+ "Merci pour l'Info", Johnny Hallyday explique qu'il a séjourné dans
    une clinique suisse spécialisée dans l'oxygénation du sang et révèle que
    l'adresse lui a été recommandée par... Zinédine Zidane. "Zidane y va deux
    fois par an et je le comprends", ajoute le chanteur après avoir précisé que
    ce traitement - qui, explique Johnny, consiste à prélever du sang, à
    l'oxygéner et à le réinjecter - lui a procuré un bien fou.
    Novembre 2004, Riccardo Agricola, le médecin chef de la Juventus Turin -
    dont Zinédine Zidane a porté le maillot de 1996 à 2001 - avait été condamné
    en première instance à un an et dix mois de prison pour fraude sportive et
    utilisation abusive et dangereuse pour la santé de médicaments en dehors de
    toute justification thérapeutique entre 1994 et 1998.
    Dans son rapport, l'hématologue commis par le parquet de Turin avait
    notamment conclu que les fortes variations de paramètres sanguins observées
    chez certains joueurs de la "Juve", dont l'ancien capitaine de l'équipe de
    France, Didier Deschamps, relevaient de "l'utilisation quasi certaine de
    traitements pharmacologiques tels que l'érythropoïétine ou les
    transfusions".
    Depuis, l'ancien coureur Jesus Manzano - dont les révélations sont à
    l'origine de l'enquête qui a permis à la police espagnole de mettre au jour
    un vaste réseau de dopage organisé depuis Madrid - a assuré qu'il avait
    croisé des footballeurs dans l'appartement madrilène où on lui pratiquait
    des transfusions sanguines.

    AUCUN CONTRÔLE SANGUIN
    Plusieurs footballeurs ont reconnu avoir eu recours à des transfusions pour
    améliorer leurs performances. " J'ai une méthode particulière pour demeurer
    au top niveau : l'injection de mon propre sang", expliquait en 1977 dans une
    interview au magazine Stern Franz Beckenbauer, l'ancien capitaine de
    l'équipe d'Allemagne championne du monde 1974 et patron de la Coupe du monde
    2006.
    Pendant le Mondial allemand, la Fédération internationale de football (FIFA)
    ne pratiquera aucun contrôle sanguin pour détecter d'éventuelles
    transfusions. "Nous considérons la probabilité de cette pratique dans le
    football tellement faible que ce serait une perte de temps, d'argent et
    d'énergie que de faire des contrôles sanguins", explique au Monde Jiri
    Dvorak, le médecin chef de la FIFA.
    St. M.

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    « ➤ Etats dissociatifs post traumatiques et connexion aux autres dimensions - Dr Patrick Lemoine➤ Renaud Camus et l'apologie de la pédophilie - Citations »

  • Commentaires

    1
    DOMIDOMINO
    Lundi 18 Juin à 15:29

    Finalement tous des menteurs ! ces "dieux du stade" vont tomber de leur piedestal ! Ces icônes adorées comme les faux dieux qu'elles sont, ont donc besoin de ces stratagèmes frauduleux pour acquérir ou maintenir leurs performances et bien sûr, ces "héros des temps nouveaux" sont glorifiés et élevés comme "exemples à suivre" par nos enfants.....attristant !

    2
    Lundi 18 Juin à 22:53

    L'anniversaire des 300 ans de la franc-maçonnerie:

    https://youtu.be/50F9906QzII

    4
    Dubi Tatif
    Lundi 25 Juin à 15:45

    @ced77 : Méfiance : John Verano est le spécialiste des découvertes sacrificielles.
    On n'a pas ici affaire à un scientifique lambda et indépendant qui découvrirait quelque chose et qui parviendrait à faire corroborer ses observations avec celles d'autres spécialistes indépendants eux aussi. Non. On a le guignol John Verano (désolé mais allez voir sa tête... c'est sérieux ça ? on dirait quelqu'un qui gratte la terre tous les jours ? non, on dirait un huissier de justice), le John Verano tout propret sur lui qui sort de la Prestigieuse mais non moins lissée Université de Californie, John Verano qui a tout l'aval de National Geographic, parangon de subjectivité et de la mise en scène.
    Donc je pense que c'est pas pour rien, si comme à Huanchaquito, on le retrouve dès qu'on parle de sacrifices.
    Je suis pas sûr que de soi-disantes grandes cultures, dans tout leur savoir et leur apogée de fonctionnement, se soient dit que un bon moyen de rayonner et de durer était de sacrifier des enfants.
    Ce que je me demande par contre, c'est à quel point les conquistadors passés et les grands malades d'aujourd'hui ont tout intérêt à faire passer nos ancêtres pour des immondes tortionnaires.
    Ce pourrait être une manière bien insidieuse de normaliser les atrocité, voir de minimiser celles d'aujourd'hui en prétextant que c'était pire avant...
    Bref, soyez critiques, ne croyez pas tous ces spécialistes aux mains propres en apparence.

      • Dubi Osi
        Mardi 26 Juin à 22:51

        Merci Dubi Tatif, je le suis aussi. La réunion de corps d'enfant dans un même lieu peut avoir de multiples causes (maladies, accident, ...)

        "Ce pourrait être une manière bien insidieuse de normaliser les atrocité, voir de minimiser celles d'aujourd'hui en prétextant que c'était pire avant..."

        J'ai aussi l'impression que l'on veut normaliser tout ce qui est hors norme, en premier lieu des orientations sexuelles marginales comme l'homosexualité, en la montrant partout, dans la nature, dans toutes les cultures, séries TV, clips, puis des perversions comme la pédocriminalité, le canibalisme ou le sacrifice humain. Une manière de court-circuiter les réactions de surprise et de colère, à force de répétition on zombifie les esprits qui finissent par tout accepter comme faisant partie du paysage. 

         

         

      • Dubi Tatif
        Mercredi 27 Juin à 08:53

        Tout à fait Osi, je partage vos craintes quand à la normalisation de nombreux aspects aberrants de notre société et de notre culture, j'y vois moi aussi "Une manière de court-circuiter les réactions de surprise et de colère".

        Vos exemple et thématiques sont les bons, j'y rajouterais même la transsexualité, dont il est encore plus difficile de repérer la normalisation, mais ce qui est bien normal vu le sujet et le but recherché. Je crains qu'un grand nombre de figures culturelles et médiatiques n'en soient. À la rigueur les transgenres qui se déclarent ou se présente femmes sont plus ou moins faciles à repérer/débunker une fois qu'on le sait, pour les hommes c'est plus troublant.

        Et vous avez raison quand vous dites que "les esprits finissent par tout accepter". C'est même par déformation un crédo, un leit-motiv' de l'air du temps : "soyez ouverts", "soyez libres", "ne jugez pas"... sont autant de préceptes qui, si ils sont mal entendus ou utilisés, tendent à la déresponsabilisation, au non sens critique, qui en arrivent à excuser/accepter tout et n'importe quoi sous prétexte d'émancipation. C'était d'ailleurs la ligne de Aleister Crowley, super le mec...

        Bref, soyez avisés ! Et bonne journée tout de même ;)

    5
    polipo
    Lundi 2 Juillet à 13:15
    je suis d accord avec vous @dubi tatif et @dubi osi. ça me parait être fait aussi pour emeler les pinceaux des moins avisés. soyez critiques
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :