• ➤ Affaire Éliane Kabyle : trafics d’organes et de cadavres, l’omerta institutionnelle

    ➤ Affaire Éliane Kabyle : trafics d’organes et de cadavres, l’omerta institutionnelle Que se passe-t-il avec nos morts ? La question se pose, sérieusement, en France. Les légistes traitent trop souvent les morts comme le feraient des bouchers (et encore), mais pourquoi ? Impossible d’obtenir une enquête sérieuse sur ce qu’il advient des corps dans les morgues où des problèmes ont été repérés. Quant aux enquêtes concernant ces patients décédés mystérieusement une fois arrivés à l’hôpital, et que leurs proches peuvent retrouver avec des entailles sur tout le thorax, ne rêvons pas : elles n’existent pas ➤➤ DondeVamos: Magouilles dans les morgues et omerta.

    Affaire Éliane Kabile, trafics d'organes et de cadavres : une mort très suspecte en 2001 à l’hôpital de Gonesse (Val d’Oise, France), un trafic d’organes, suivi de multiples autopsies les plus confuses, une profanation de sépulture, le mélange d’une bouillie de plusieurs cadavres non identifiés en lieu et place du corps d’Éliane Kabile, un ensemble de faux actes de décès et autorisation de fermeture de cercueil pour deux enterrements à des dates différentes, en violation des droits les plus ordinaires et fondamentaux, une justice sourde, aveugle et violente qui condamne la famille de la victime lorsqu’elle cherche à obtenir justice pour ce meurtre hospitalier et funéraire et, en date du 14 septembre 2016, la cerise sur la gâteau : la plus récente décision de justice dans ce dossier, au regard de certaines phrases bien précises du jugement rendu le 14 septembre par la 11ème chambre correctionnelle du TGI de Paris, vient constituer une preuve formelle et manifeste d’une parfaite duplicité de l’institution judiciaire, visant on ne peut plus clairement à protéger le groupe des auteurs et complices actifs ou passifs de ce drame.

    Nous sommes ici face à une affaire de véritable forfaiture judiciaire, où une institution majeure de la République protège depuis quinze ans des auteurs de crimes et délits, tout simplement parce que ceux-ci font partie de la fonction publique…

    Nous invitons vivement tous les citoyens sensibles à cette cause d’interpeller leurs élus, maires, députés, sénateurs… Dossier judiciaire sur www.politiquedevie.com

    Communiqué vidéo de Christian Cotten et Thierry Kabile, 21 septembre 2016 :

     

    L'affaire Éliane Kabile chez Julien Courbet sur TF1 en décembre 2006. L'histoire d'une forfaiture judiciaire exemplaire : trafics d'organes et de cadavres et protection des auteurs par l'institution judiciaire, toujours en vigueur en 2016.


     

    Quelques articles de DondeVamos sur cette affaire :

    Une sombre affaire de trafic d'organes étouffée dans un hôpital français

    Affaire Eliane Kabile : trafic de cadavre et actes de décès falsifiés

    Plainte contre l'Etat dans l'affaire Eliane Kabile, faux actes de décès et trafic de cadavres

    Affaire Eliane Kabile et soupçons de trafic de corps : l'Etat va-t-il enfin répondre à la famille ?

    Trafic de cadavre : l'Etat va-t-il fuir ou rendre des comptes ?


  • Commentaires

    1
    mario
    Lundi 26 Septembre 2016 à 13:28
    Ils cachent désespérément les faits sans rien lâcher pour ne pas que la population se soulève face a une telle horreur sans nom. On va même être obligés de vérifier les corps de nos défunts avant enterrement même là on est pas tranquille. Que ce soit intentionnellement pour un trafic d organe ou une erreur médicale c'est a vomir ... l'état protège tous les tarés qui font parti de la haute societe . C'est a vomir je le répète. Quelle honte et après ils s étonnent que des gens n'ont plus confiance en rien ils font les étonnés. J'ai de la peine pour cette famille et aussi pour les gens qui couvrent ces choses car pour faire ça elles doivent avoir un très gros problème psychologique et incurable. Vivre avec ça sur le coeur faut le faire ... enfin bon la 11eme chambre est une honte (11...). Bref je pensais ne plus être surpris par quoi que ce soit mais si je continue de l'être car l'horreur n'a visiblement pas de limites
    2
    Vendredi 30 Septembre 2016 à 16:40

    comment ne pas avoir honte de notre pays aujourd'hui!

    En + c'est la famille Kabyle qui se retrouve amendée du n'importe quoi!

    Autant dégoutée par le témoignage du monsieur du cimetière une bande de racistes en+ ,vraiment des pourris!

    Aussi par celui des infirmières! je réalise bien que c'est une situation difficile! mais si c'était un de leurs proches je pense fort qu'elles auraient réagi autrement quand même! Dans tous les cas et particulièrement quant on oeuvre dans des professions comme celle là et face à des situations aussi graves  comment peut on travailler avec des trafiquants de la sorte et les couvrir  ça m'est difficilement concevable!  c'est immorale!?? et c'est une non assistance de personnes en danger!!

    En effet une affaire qui normalement débloquée pourrait révéler suite à des enquètes normales un dangereux réseau. Et cette famille a le droit de savoir , ne mérite pas tout cet irrespect! J'ai participé à la pétition et de tout coeur avec eux ;

    Pour la vérité et la justice .

    Salutations

    lydie

    ps: je pense que pas de problème pour me permettre votre lien article dans mon menu directement!

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :