• ➤ Trouble Dissociatif de l'Identité et variations psychophysiologiques

    ➤ T.D.I. - Lorsqu'une femme aveugle depuis 17 ans retrouve la vue lors d'un changement d'alterSource: http://www.dailymail.co.uk

    Kate Pickles - 25/11/2015 - Taduction MK-Polis

    (➤ Article à mettre en lien avec cet extrait de reportage vidéo)

    Une femme de 37 ans avec plusieurs personnalités, devenue aveugle suite à un accident, retrouve la vue lorsqu'a émergé son alter adolescent.

    Une femme aveugle a laissé les médecins stupéfaits lorsque tout à coup elle pouvait de nouveau voir suite à un switch (changement) de personnalité alter. Cette patiente allemande, nommée simplement par ses initiales BT, a été diagnostiquée avec une cécité corticale suite à un accident qui a endommagé une partie de son cerveau lorsqu'elle avait 20 ans. Aujourd'hui à 37 ans, elle a été reconnue avec un trouble dissociatif de l'identité (T.D.I.), où plusieurs personnalités peuvent contrôler le corps. Les médecins qui s'occupent d'elle ont rapporté qu'elle avait en tout une dizaine de personnalités alter.

     

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    ➤ T.D.I. - Lorsqu'une femme aveugle depuis 17 ans retrouve la vue lors d'un changement d'alterLe femme allemande utilisait un chien guide après avoir été diagnostiquée avec une cécité corticale il y a près de 20 ans. Mais la psychothérapie traitant son T.D.I. a révélé qu'elle n'était pas aveugle lorsque d'autres personnalités alter émergeaient. Ceci signifiant que sa cécité est un problème psychologique.

    C'est au cour du traitement de son T.D.I. qu'il est arrivé quelque chose de remarquable. Alors que sa personnalité alter de garçon adolescent était aux commandes, sa vue s'est rétablie.  D'une manière incroyable au cours de la thérapie, elle a retrouvé la vue.

    La vision de cette femme passait de l'obscurité à la lumière en quelques secondes, en fonction des personnalités alter qui émergeaient. C'est ce que rapportent ses thérapeutes dans le journal PsyCh. Ils pensent maintenant que sa cécité n'est pas causée par des dommages au cerveau mais qu'il s'agit plus d'un problème psychologique que physiologique.

    Les psychologues allemands Hans Strasburger et Bruno Waldvogel, qui ont mené l'étude, ont utilisé un EEG (électroencéphalogramme) pour mesurer comment la zone de son cortex liée à la vue réagissait face à des stimuli visuels. Il a alors été constaté que lorsque la patiente était dans un alter "aveugle", son cerveau ne répondait pas aux images. Tandis qu'avec une personnalité alter "voyante", les mesures étaient normales. Sa cécité allait et venait en fonction des personnalités alter aux commandes du corps.

    Au moment du diagnostic (de cécité) initial, son dossier médical montre qu'elle reçu des tests de vision utilisant des lunettes spéciales, des lumières et des lasers, tous ont confirmé une cécité.

    Comme il n'y avait aucun dommage physique sur ses yeux, il a été supposé que les problèmes de vue provenaient de dommages au cerveau suite à l'accident.

    Lorsqu'elle est entrée en psychothérapie 13 ans plus tard, il a été constaté que cette femme avait une dizaine de personnalités alter, toutes d'âge, de sexe et de tempérament différents. Certaines personnalités communiquaient même dans une langue différente, ceci a été relié au fait que la patiente avait vécu dans l'enfance dans un pays anglophone. 

    Quatre ans après le début du traitement, alors que l'alter du garçon adolescent était aux commandes, la patiente a vu un mot sur la couverture d'un magazine. Au début, elle ne pouvait voir les mots qu'avec cette seule personnalité alter. Puis petit à petit, cette faculté de vision s'est étendues à la plupart des personnalités alter.

    Les médecins pensent maintenant que son aveuglement a été provoqué par une forte réaction émotionnelle lors de l'accident, son corps aurait réagi en coupant sa vision, ce qu'elle pouvait voir. Le Dr. Strasburger a déclaré à Braindecoder : "Cela sert vraisemblablement comme fonction de repli (...) Lors de situation particulièrement intenses émotionnellement, le patient peut parfois réagir en devenant aveugle, et donc de ne plus avoir "besoin de voir"".

    Autres liens :

    https://www.washingtonpost.com/news/morning-mix/wp/2015/11/24/the-blind-woman-who-switched-personalities-and-could-suddenly-see/

    http://blog.chron.com/hottopics/2015/11/blind-woman-with-multiple-personalities-can-see-when-shes-a-teenage-boy/

    http://www.smh.com.au/world/woman-was-blind-for-17-years--then-one-her-other-personalities-started-to-see-20151124-gl7423.html

     

     ________________________

     

    Un certain nombre d'études et de rapports indiquent l'existence d'importantes variations psychophysiologiques entre les personnalités alter d'un patient avec un T.D.I.. Il peut s'agir de différences au niveau des réactions allergiques, gastro-intestinales, au niveau de la vue, de la voix, de l'écriture, de la sensibilité à la douleur, mais aussi du rythme cardiaque, de la pression artérielle, de la circulation sanguine et des fonctions immunitaires. D'autres différences ont été notées dans les niveaux de glucose chez les alter de patients diabétiques. ("Guidelines for Treating Dissociaitve Identity Disorder in Adults, Third Revision", Journal  of Trauma & Dissociation, vol.12, 2011 - International Society for the Study of Trauma and Dissociation - ISSTD)

    Il a été démontré que les personnes qui simulent des personnalités alter ne peuvent pas provoquer de telles différences physiologiques. Ces variations parfois extrêmes valident donc le fait que les patients avec un T.D.I. ne jouent pas un rôle, mais qu'ils subissent un véritable changement de personnalité agissant sur des fonctions biologiques qui ne sont normalement pas contrôlables. ("Psychobiological characteristics of dissociative identity disorder: a symptom provocation study." - Reinders, Nijenhuis, Quak, Korf, Haaksma, Paans, Willemsen, den Boer, Biol Psychiatry, volume 60, 2006)

     ➤➤➤ "The effect of multiple personality disorder on anesthesia: a case report"

     

    Dans une conférence donnée en 2009 sur le phénomène des personnalités multiples, le père François Brune évoque plusieurs exemples de ces changements physiologiques remarquables : "En réalité ils ont déjà fait des découvertes absolument extraordinaires, notamment que l'on peut avoir affaire à des différences très fortes selon les personnalités qui envahissent la personnalité principale. Nous sommes donc finalement obligé de parler de "personnes principales" et de "personnes secondaires". Comment les distingue-t-on ? La personne principale est celle qui contrôle le corps la majeure partie du temps, contrairement aux autres (...) On va par exemple s'apercevoir qu'elles n'ont pas besoin des mêmes lunettes (...) On va s'apercevoir également que pour certains médicaments il va falloir changer les doses, notamment pour des diabétiques. On va s'apercevoir que certains sont gauchers à un moment donné et droitiers à un autre moment lorsque la personnalité change. On va aussi s'apercevoir qu'ils ne sont pas tous sensibles aux mêmes anesthésiants (...) Un malade mental (considéré comme tel officiellement) souffrant de dédoublement et même de triplement et de quadruplement de personnalité, qui devait être opéré, a démontré que son anesthésie a évité la souffrance à quelques-unes des personnalités qui l'habitaient tandis que les autres se sont plaintes d'avoir souffert. Elles pouvaient d'ailleurs décrire toute l'opération, elles n'étaient donc pas du tout endormies. Lorsque quelques années plus tard, cette même personne a dû se faire de nouveau opérer, il a alors fallu attendre patiemment que toutes les personnalités émergent une par une afin de savoir quel anesthésiant conviendrait à chacune (...) nous sommes là en Californie avec des médecins compétents... mais en France, évidemment c'est difficilement envisageable... Imaginez un hôpital français acceptant de rentrer là-dedans ? Alors là leur carrière serait très vite terminée ! Il y a également les allergies qui ne sont pas les mêmes. Il y a des cas de personnes qui normalement ne voient pas les couleurs, qui lorsqu'elles sont habitées par d'autres, rapportent qu'elles peuvent à nouveau les distinguer. Un autre cas étudié de façon très scientifique a été celui d'une personne à qui l'on demandait d'observer une lampe à flashs pour étudier avec un électroencéphalogramme les réactions dans son cerveau. Lorsque ce n'était pas la même personnalité qui était au contrôle, les réactions du cerveau n'étaient pas du tout les mêmes. Cela a été constaté scientifiquement lors de recherches très sérieuses et très rigoureuses."

    http://mk-polis2.eklablog.com/les-personnalites-multiples-selon-le-pere-francois-brune-a114181892

     

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :