• ➤ Inceste : de quoi parle-t-on ? (RadioPrésence - 24/08/2019)

    À l’heure où l’on parle beaucoup des affaires de pédophilie dans l’Église, une réalité demeure mal connue en France celle de l’inceste. Drame terrible qui laisse la plupart du temps les victimes dans un tel état de sidération qu’elles ne comprennent pas ce qu’il leurs est arrivé et mettent souvent des années avant de parvenir à en parler.

    Que vivent ces personnes ? Comment les accompagner ? Existe-t-il en France ce qu’il faut pour lutter contre ces crimes ? Et que conseiller à ce qui auraient été victimes ? Avec Jean-Michel, marié, père de famille, victime, Anne de Lussy, administrateur ad hoc, Josianne Périssé, psychologue à l’Unité Hospitalière de l’Enfance en Danger à l’Hôpital des Enfants du CHU de Toulouse et Marie-Laure Duteil, membre de l’association Innocence en danger (IED) de Toulouse.

    Source : https://www.radiopresence.com/emissions/foi/vie-de-l-eglise/vivante-eglise/article/inceste-de-quoi-parle-t-on

    « ➤ LA DISSOCIATION : un concept central dans la compréhension du traumatisme - Marianne Kédia➤ DUTROUX ET LES TÉMOINS MORTS - Un cas d'école de réseau pédocriminel - ZDF 2001 VOSTFR »

  • Commentaires

    1
    DOMIDOMINO
    Mercredi 18 Septembre à 14:48

    Hélas, Rome en tant que capitale de l'Empire Romain, n'a pas disparu !

    Beaucoup de ses "coutumes" nous sont parvenues, malgré les siècles, et l'inceste était un droit du père qui avait droit de vie et de mort sur toute sa famille : l'épouse et les enfants.

    La psychologie des profondeurs et en particulier la "Poire de Jung", nous parle de l'inconscient familial  : mémoire de l'acquis de nos ancêtres. Mais aussi de l'inconscient ethnique : mémoire de l'histoire de la race, de tous les évènements vécus par elle.

    Quant à l'inceste perpétré par la mère, il serait plus lié à l'inconscient collectif : mémoire de l'histoire de l'humanité , cela remonterait donc à des temps encore plus anciens, lorsque la lignée risquait de ne plus exister, suite au décès du mâle ou que la maladie, les conditions climatiques avaient décimé tout le clan, excepté deux personnes.......

    Cela pour dire, que ce mal plonge ses racines très profondément, et la maladie/perversion mentale dont on parle aujourd'hui, est difficile à soigner si l'on ne tient pas compte de ces différents niveaux de l'inconscient.

    SEULE LA LUMIERE D'EN HAUT PEUT CHASSER CES TENEBRES ANCIENNES

     

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :