• ➤ Affaire Maëlys : Les étranges déclarations "dissociatives" de Nordahl Lelandais

    ➤ Affaire Maëlys : Les étranges déclarations de Nordahl LelandaisL'assassin de la petite Maëlys a été soumis à une expertise psychiatrique. Il a été entendu par des psychiatres en mars, puis une seconde fois en avril.

    Selon les experts-psychiatres l'ayant entendu, rien ne laisserait penser que Lelandais ait manqué de discernement ayant pu lui faire perdre le contrôle de ses actes :

    « Il ne souffre d’aucun trouble psychique ou neuropsychique ayant aboli son discernement ou le contrôle de ses actes »

    Il est donc reconnu comme pénalement responsable de ses actes par ces psychiatres.

    RTL qui s'est procuré le rapport des experts-psychiatres a diffusé certaines déclarations étranges de Lelandais.

    Soit ce dernier a tenté pour sa défense de se faire passer pour une personne souffrant de dissociation, d'un dédoublement de la personnalité, soit ces experts-psychiatres ne sont pas renseignés et formés pour reconnaître ce type de symptômes.

    Voici les déclarations de Lelandais :

    "J'étais comme spectateur, une deuxième personne était en moi"

    « Tout d’un coup, je suis sorti de mon corps, j’étais comme spectateur »

    « C’était comme dans un jeu vidéo. Ça peut pas être un mec normal qui a fait un truc pareil. Moi j’adore les enfants et les animaux »

    « Tout d’un coup, je suis sorti de mon corps. J’étais comme spectateur. Comme si j’étais à côté de la voiture, comme un fantôme qui vole à côté d’elle »

    « J’entendais des voix mais je ne veux pas en parler. Je ne veux pas qu’on dise que je suis fou. Puis j’ai déposé Maëlys dans l’herbe. Je ne savais pas quoi faire, je voulais que la deuxième personne qui est en moi parte. »

    "Dans quel état psychique étiez-vous ?", demande alors un psychiatre. "Comme pour Maëlys, ce n'était pas moi", répond-il. Avant de revenir de lui-même sur le meurtre de la fillette : "C'est comme si Arthur Noyer était revenu quand j'ai tapé Maëlys".

    S'il assure vouloir être "libéré de cette personne méchante en lui", les conclusions des experts psychiatriques est sans appel : Nordahl Lelandais ne présente aucune psychose......

    Soit Nordahl Lelandais a joué la carte de la "psychiatrie" pour sa défense visant à le rendre irresponsable de ses actes, soit il a été totalement sincère face aux "experts", qui n'auraient alors pas reconnu dans ses déclarations des symptômes évidents de sévères troubles dissociatifs ou en ont-ils conclu qu'il s'agissait d'une tentative de manipulation de la part de la défense.

    Qui aurait pu mettre la puce à l'oreille de Lelandais concernant cette éventuelle défense basée sur les troubles dissociatifs de l'identité / personnalité multiple si ce n'est son ou ses avocats ? Alain Jakubowicz ? Car il est fort improbable que Nordahl Lelandais puisse de lui-même aligner autant de symptômes de troubles dissociatifs sévères sans les avoir vécus lui-même, à moins que son/ses avocat(s) l'ai briefé sur ce sujet là.....

    Le problème étant que l'expertise psychiatrique officielle nous rapporte d'un côté des éléments flagrants (citations) laissant penser que Lelandais subi malgré lui des états dissociatifs, et de l'autre côté nous affirme qu'il ne souffre d'aucun trouble psychique (?!! dissonance cognitive)..... mais les rapports médiatiques ne nous précisent pas si il y a eu des tests sérieux pour déterminer s'il souffrait réellement d'un stress-post traumatique et de troubles dissociatifs ou si toutes ses déclarations étaient une manipulation orchestrée pour sa défense...

    Enregistrer

    Enregistrer

    « ➤ Kim Noble l'artiste à la personnalité multiple - Trouble dissociatif de l'identité VOSTFR➤ Tirer les leçons de la désinformation médiaco-politique : Arnaud de Lassus avant l’heure »

  • Commentaires

    1
    karin
    Lundi 4 Juin à 13:09
    ou alors ça s est passé sous ses yeux, forcé de regarder pour une raison ou une autre et ne pouvant partir physiquement son cerveau a vrillé en mode défensif et comme il n a que ces souvenirs là ça colle avec le fait qu'il ait commis les actes. tout est possible
    2
    anoano
    Mardi 5 Juin à 02:00

    Je pense que souvent ce genre de personnes sont de gros manipulateurs, et il faut se méfier...

    https://youtu.be/ZpwPpfreHd0?t=69

    3
    rom ris
    Mercredi 6 Juin à 03:04

    bonjour de passage furtif 

    tout d'abord merci pour ces infos 

    Concernant la possibilité qu'il mente sur son état mental par stratégie de lui ou de la défense cela reste possible

    Cependant le doute reste fortement présent car comme vous l'avez décris soit il ment soit il l'a vraiment vécu et cela relève clairement de signaux de troubles dissociatif.

    Je te tiens a préciser que je ne crois pas au coïncidence multiples.

    Tout a l'heure je regarde sur C8 le doc sur lelandais et j'apprend qu'il a eu des sévisse de type sexuel par le proviseur de son collége .

    Et voilà que vous m'apprennez ces infos qui pourrais survenir de cette periode de sa vie une dissociation multiple en une personnalité méchante et un plus "gentille" mais faible lorsque la méchante prend le dessus peut être même d'autre encore mais je ne suis pas spécialiste mais je pense que vous avez le doigt sur un aspect occulte de l'affaire 

    4
    Jack
    Mercredi 6 Juin à 14:13

    Pratiquement toutes les personne ayant connue des instants de forte colère vous diront qu'elles n'étaient plus elles mêmes, qu'une partie était horrifiée par leur gestes, que l'autre était incontrolable... Et quand c'est leur liberté qui est en jeu, elles vont évidemment grossir les traits de leur ressenti au moment des faits.

     

    C'est juste une caractéristique de la psychopathie.

     

    5
    Jack
    Mercredi 6 Juin à 14:26

    Enfin dans son cas. Les psychopathe ont une incapacité à gérer leurs contrariétés, leur pulsions...  Là on parle de la  prédation d'un enfant... Et d'ailleurs il se souvient de tout. Les TDI sont censés oublier non?

     

    Ensuite les régrèts, ça se simule...

      • Lucilie
        Vendredi 8 Juin à 21:05

        Je ne sais pas si on peut parler de prédation, vu les divers crimes qu'on lui colle il a l'air assez opportuniste.
        Je vous rejoints totalement sur le fait que les personnes commettant des crimes violents disent toutes la meme chose :"c'était comme si je n'étais plus moi meme"..

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :