• Les Troubles Dissociatifs (Olivier Piedfort-Marin)

    La Dissociation, comment ça marche ? Allo Docteur....

    ➤➤➤ Conférence sur la Dissociation - Joanna Smith

    ➤ Martha Stout: La dissociation

     Les symptômes de dissociation chez les enfants d'âge préscolaire victimes d'agression sexuelle

    Comprendre la dissociation chez les patients avec un trouble de personnalité limite (Borderline)

    ➤ Hypnose, Dissociation et Trauma : 30 ou 150 ans de psychotraumatologie ?

    Liste d'articles du Dr Muriel Salmona 

    "La guerre de la mémoire" : amnésie dissociative VS faux souvenirs

    Interview pour troubles dissociatifs et symptômes liés au trauma

    Souvenirs de violences subies dans l'enfance: Dissociation et amnésie

     

    Le Trouble Dissociatif de l'Identité

     

    La dissociation mentale est un symptôme psychologique qui caractérise un détachement entre la pensée et les émotions ressenties. La schizophrénie, la dissociation traumatique ou les troubles dissociatifs sont des troubles mentaux qui présentent une dissociation mentale, en général importante et handicapante, en particulier dans les relations sociales. Petit tour d'horizon.

    Qu'est-ce que la dissociation mentale ?

    Une dissociation mentale est un symptôme psychologique et psychiatrique, qui touche à la fois la mémoire, l'identité, et la perception de l'environnement. Elle se caractérise par un manque de cohérence dans le comportement, les pensées ou le propos, par rapport aux émotions, ou à l'environnement.

    Dans un fonctionnement psychologique normal, les appareils psychiques se coordonnent et échangent des informations entre eux pour assurer une congruence avec l'environnement extérieur, les souvenirs, et le langage. Dans le cas d'une dissociation mentale, la personne présente une perte de congruence de ses propos, sa mémoire, ou bien de son comportement.

    Dans certains cas, la dissociation mentale est un mécanisme de défense, qui permet de se détacher d'une situation particulièrement stressante ou traumatisante. Elle est parfois utilisée de façon involontaire en cas de maltraitance ou de psycho-traumatisme (accident de voiture, attentat, agression, viol, etc.).

    Caractéristiques de la dissociation mentale

    La dissociation mentale se caractérise par une séparation entre les éléments psychiques qui communiquent habituellement. Ce manque de congruence psychologique, se traduit par :

    • l'incapacité de percevoir les événements extérieurs et d'agir en conséquence ;
    • l'impossibilité d'agir en concurrence avec ses émotions ;
    • la perte de son identité ;
    • la perte de contact avec la réalité ;

    Lorsque l'épisode de dissociation mentale n'est pas permanent, la personne ne se souvient pas de ce qu'elle a fait, lui donnant l'impression d'une double personnalité. L'amnésie des événements est caractéristique de la dissociation mentale, puisque la perte de congruence empêche au cerveau de faire communiquer les différentes structures entre elles.

    Dissociation mentale : conséquences sur l'entourage

    La dissociation mentale, du fait des troubles du langage et du comportement qu'elle engendre, a des conséquences négatives sur l'entourage, et sur les relations sociales en général. La perte de congruence avec l'environnement et les émotions peut être parfois mal comprise par les autres qui pensent à une simulation.

    Pourtant, la personne victime d'une dissociation mentale n'a aucun souvenir et n'est encore moins conscience de ce qui lui arrive. Elle ne peut pas maîtriser ses émotions, ni son comportement.

    L'apparition d'un tel épisode doit alerter l'entourage, afin de consulter le plus rapidement possible un psychiatre ou un psychologue, pour rechercher et traiter la cause.

    Différents troubles associés à la dissociation mentale

    La dissociation mentale est associée à de nombreux troubles psychologiques et psychiatriques. Dans certains cas, elle peut être transitoire, pendant quelques minutes, quelques heures, ou bien plusieurs jours. Dans le cas de maladie chronique comme la schizophrénie, elle est en général permanente, en dehors des périodes de traitement.

    La dissociation mentale peut apparaître au cours de différents troubles mentaux :

    • schizophrénie ;
    • psycho-traumatisme, stress intense ou maltraitance ;
    • trouble dissociatif, comme l'amnésie, la dépersonnalisation, la déréalisation, ou trouble dissociatif de l'identité ;
    • troubles de l'humeur comme la dépression ;
    • troubles anxieux, attaques de panique, phobies ;
    • douleurs physiques intenses ;
    • troubles de la mémoire ;
    • addictions aux psychotropes ;
    • troubles du comportement alimentaire.

     

    Dans tous les cas, une prise en charge par un psychiatre et/ou un psychologue est essentielle pour limiter les risques liés aux troubles du comportement (mise en danger, agressivité) et pour rechercher la cause de la dissociation mentale. 

    Source : https://psychotherapie.ooreka.fr/astuce/voir/643865/dissociation-mentale

     

     

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer


    votre commentaire
  •  

     ➤ La schizophrénie dissociative existe-t-elle ?

     

    ➤ "Des voix dans la tête" - Arte (2015)

    ➤ "Les entendeurs de voix" - C8 (2017)

     

    _________________________________________________________________

     Pas si fou... un schizophrène se raconte

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer


    1 commentaire
  • Émission intégrale (VO)

    TRANSCRIPTION :

    - Oprah Winfrey: Vous aussi avez vécu des abus rituels dans votre famille ?
    - Vicki Polin: Oui, ma famille descend d'une longue lignée qui répète les abus, cela remonte au XVI è

    siècle.
    - OW: Et donc ils ont abusé de vous ?
    - VP: Je viens d'une famille qui croit à cela...
    - OW: Et de l'extérieur, tout le monde pensait qu'il s'agissait d'une respectable famille juive ? - VP: C'est exactement cela.
    - OW: Alors qu'il y avait un culte à Satan à l'intérieur même de la maison...

    - VP: Oui... Il y a beaucoup de familles juives à travers tous le pays, pas seulement la mienne.
    - OW: Vraiment ? Et qui est au courant de ces choses là ?... Beaucoup de gens maintenant. (rires)

    - VP: J'en ai parlé à un enquêteur de la police de Chicago, et plusieurs de mes amis le savent. J'en ai aussi déjà parlé publiquement avant...

    - OW: Donc vous avez été élevée au milieu de toute cette horreur. Vous pensiez que c'était normal ?

    - VP: J'ai enfoui en moi beaucoup de mes souvenirs à cause de mon trouble de personnalité multiple, mais oui... quand vous grandissez avec quelque chose, vous pensez que c'est normal. J'ai toujours cru que...

    - OW: Mais quel genre de choses ? Vous n'avez pas à nous donner des détails gore, mais quel genre de choses se passait dans votre famille ?

    - VP: Eh bien il y avait des rituels dans lesquels des bébés étaient sacrifiés et vous deviez...

    - OW: Les bébés de qui ?

    - VP: Il y avait des gens qui ramenaient des bébés à notre famille. Personne ne s'en rendait compte, beaucoup de femmes étaient obèses, on ne voyait pas si elles étaient enceintes ou non. Et si il y avait des soupçons, elles s'en allaient un moment puis elles revenaient. Une autre chose que je veux dire, c'est que tous les juifs ne sacrifient pas des bébés, ce n'est pas quelque chose de traditionnel.

    - OW: Donc vous avez été témoin d'un sacrifice ?
    - VP: Oui, quand j'étais très jeune, j'ai été forcée à participer à cela et j'ai du sacrifier un enfant. - OW: Quel est le but de ces sacrifices, qu'est-ce que cela vous apporte ?
    - VP: C'est pour le Pouvoir, la Puissance...
    - OW: Avez-vous vous-même été utilisée ?
    - VP: J'ai été agressée sexuellement, violée à plusieurs reprises...
    - OW: Que faisait votre mère ? Quel était son rôle ?

    - VP: Je ne suis pas sûre du rôle qu'elle pouvait avoir, je n'ai pas encore récupéré tous mes souvenirs, mais ma famille était extrêmement impliquée là-dedans... Vous savez, elle m'a mené à ça, mes deux parents m'y ont mené.

    - OW: Et où est-elle maintenant ?
    - VP: Elle habite dans la métropole de Chicago, elle travaille à la Commission des Relations

    Humaines de la ville où elle réside. C'est une citoyenne modèle, personne ne la soupçonnerait...

    - OW: Avez-vous été élevée avec la notion du bien et du mal ?

    - VP: Oui... j'avais ces deux notions. Ce que je veux dire, c'est que pour le monde extérieur, tout ce que nous faisions était bien et respectable, puis il y avait certaines nuits où les choses étaient différentes... où ce qui était mal devenait le bien, et ce qui était bien était quelque chose de mal. Tout

    ceci dans le but de développer des troubles de la personnalité multiple.

    - OW: Dans votre famille, on appelait cela véritablement "un culte au diable" ou c'était juste les choses que vous faisiez qui étaient diaboliques ?

    - VP: Non, je ne sais pas. Enfin, moi je disais que c'était mal, et eux disaient que c'était bien. Il y a un livre sur lequel je suis tombé intitulé "La grotte de Lilith", un livre sur le mysticisme juif et le surnaturel. Il y a beaucoup de choses là-dedans en rapport avec ce que j'ai vécu dans mon enfance."

    Enregistrer


    votre commentaire