• ➤ Extrait du livre MK concernant Angelina Jolie + extrait du film "Une vie volée" MÀJ 14/06

    ➤ Extrait du livre MK concernant Angelina JolieExtrait du chapitre 9 (industrie du divertissement) du livre MK.

    (p. 562-563)

    L'actrice Angelina Jolie a déclaré avoir été "très sexualisée dès l'âge de 4 ans à l'école maternelle (...) J'avais inventé un jeux où j'embrassais les garçons... Ensuite nous allions plus loin et nous enlevions nos vêtements. J'avais alors un tas d'ennuis !" (voir cet article)
    Pour beaucoup de professionnels de la petite enfance, une attitude hypersexualisée chez un jeune enfant est considérée comme un signe d'abus sexuels présumés. Angelina Jolie, qui semble elle aussi être psychologiquement très perturbée, a admis avoir goûté à toutes les drogues, mais elle semble avoir un goût particulier pour... le sang. Lors de son premier mariage avec Johnny Lee Miller, elle avait écrit le nom de son mari sur un tee-shirt blanc avec son sang. Lorsqu'elle était mariée avec Billy Bob Thornton, ils portaient tous les deux autour du cou une fiole contenant le sang de l'autre. Sa biographie révèle également que toute petite, elle avait une fascination pour les couteaux, qu'elle les collectionnait et qu'à l'adolescence, son mal-être s'est manifesté entre autre par de la scarification. Une biographie révèle : "Certains vont faire les boutiques, moi je me scarifie. Lorsque j'ai commencé à avoir des relations sexuelles, le sexe ne m'apportait pas assez, mes émotions n'étaient pas assez fortes, quelque chose voulait sortir... Un jour, en voulant ressentir une fusion encore plus intense, j'ai attrapé un couteau et j'ai tailladé mon copain... puis il m'a aussi tailladé. C'était vraiment quelqu'un de bien, un gentil gars qui n'était pas du genre menaçant ou violent. Nous avons eu cet échange particulier... Nous étions couvert de sang et je sentais mon coeur battre la chamade."

    Cette biographie d'Angelina Jolie nous apprend également que durant une séance de sado- masochisme, Jolie a demandé à son partenaire de lui taillader le menton, il en reste encore aujourd'hui une petite cicatrice. Elle dira : "Je voulais qu'il m'aide à m'en sortir et cela m'a frustré car il ne pouvait pas m'aider." La scarification ne pouvait évidemment pas l'aider, en fait cela a même failli la tuer. Il y a eu en particulier un accident où Jolie s'est tailladée le cou et le ventre, puis elle s'est gravée une croix sur le bras. Elle a fini aux urgences et elle a par la suite déclaré : "Je me suis presque taillé la jugulaire."  

    Angelina Jolie était donc sexualisée dès l'âge de 4 ans, puis plus tard "adepte" de scarifications sanglantes... Certains thérapeutes reconnaîtront ici clairement des signes laissant fortement penser que Angelina Jolie a été victime d'abus sexuels dans sa toute petite enfance. Des abus qui auraient pu fractionner sa personnalité et la déclaration suivante semble confirmer qu'elle subissait des états dissociatifs dès son enfance :"Quand j'étais enfant,  je n'avais pas mon propre "Moi". En grandissant,  je vivais à travers des personnages que je jouais en me perdant dans différentes parties de ma personnalité." ("The Story of the World's Most Seductive Star", Rhona Mercer, 2009, chap.1)

    © Omnia Veritas Ltd

     

    Angelina Jolie : anorexie, violence, son ex nounou balance !

     

    Angelina Jolie, toujours plus maigre, ne pèserait plus que 35 kg

    "Elle ne l'a jamais nié, Angelina Jolie a souffert de troubles du comportement alimentaire dès l'adolescence. Il ne serait donc pas étonnant, quelle que soit la raison de son mal-être, que son refus de s'alimenter soit à nouveau venu la hanter."

    http://lci.tf1.fr/people/dr-jean-michel-cohen-sur-le-poids-d-angelina-jolie-on-est-proche-8750565.html

    ________________________

     

     Extrait du film "Une vie volée"

    En 1967, lors d'un entretien avec un psychanalyste, Susanna Kaysen apprend qu'elle souffre d'un trouble de la personnalité. Elle est envoyée dans un hôpital psychiatrique renommé de la Nouvelle-Angleterre et se retrouve dans un univers étrange peuplé de jeunes filles aussi séduisantes que dérangées, telle Lisa (Angelina Jolie), une charmante sociopathe qui met au point avec elle une désastreuse tentative d'évasion.

    Ici, Lisa utilise le pseudonyme "Dr Green" pour évoquer le psychiatre en chef.

    Les références au contrôle mental ne manquent pas dans cette production.

    ➤ Extrait du livre MK concernant Angelina Jolie

    Enregistrer

    Enregistrer

    « ➤ Deux tests servant à détecter la présence de troubles dissociatifs »

  • Commentaires

    1
    Patricia Oudart
    Mardi 3 Novembre 2020 à 22:56

    Alexandre, je venais aux nouvelles , tes vidéos ne sont plus visibles, mais le sujet Angelina et sa personnalité intelligente mais complexe m'intéresse beaucoup aussi. Plus le viol est précoce dans la vie, plus il laisse une empreinte complexe dans le psychisme. Etude de psychologie clinique de l'enfant, institutrice en maternelle, violée par ma génitrice à quatre ans, certain le savent déjà, mais je préfère annoncer la couleur. Angélina est une maman, une actrice de films d'aventures, et une femme très exposée médiatiquement. Ayant enseigné à des petits de trois à cinq, six ans, je suis formelle, par expérience: Une petite fille qui joue à des attitudes sexuelles a subi des 'jeux' répétés de la part d'un très proche, et dans le cas d' Angie, c'est plutôt du côté de la série de personnels de maison qu'il faut regarder, car cette enfant a vu défiler nounous et majordomes, au fil des crises de sa mère, je n'ose imaginer sa vie de très petite fille. D'ailleurs un viol, pour moi, serait intervenu à ses deux, trois ans maximum, répété, subtil, très scénarisé. La scarification a un sens particulier. La plupart des jeunes femmes que j'ai aidé à surmonter l'angoisse phénoménale qui ne se dissout que dans la scarification, souffrent de ce que j'avais appelé par moi-même, syndrome de Wendy, pour l'opposer à ce que des médecins assimilent au SPP, le syndrome de Peter Pan. En fait , j'ai su plus tard, que le psychiatre américain qui a contribué a populariser sa vision du syndrome de Peter Pan, avait conclut comme moi qu'il était nécessaire de construire un concept distinct et symbolique pour les jeunes femmes souffrant d'un type particulier d'angoisses majeures liées à la mère. Les symptômes en sont l'abandonnisme, une souffrance insupportable à base d'angoisse, une incompréhension des causes, la création de situations refuges, et dont l'abandonnisme et la scarification ne sont que des réponses. On sait que Wendy eut un choix difficile à faire, pour une petite fille, soit rester au jamais jamais et être la maman des enfants perdus, ou retourner dans le réel et vivre elle même sa vie de petite fille auprès de sa maman, peu présente, qui ne lui donnait pas assez de poids pour éviter de la laisser s'envoler, signe de délaissement maternel, comme pour Peter. Les jeunes femmes que j'ai aidé dans le concret, avait toutes eu à remplacer une mère défaillante, et être la mère de leur mère, à un âge où on est la petite fille de sa maman. De plus, le père, dans ces cas là, trouve tout à fait intéressant cette inversion des âges, et n'agit pas en papa, pour subvenir à la défaillance de la mère. A l'adolescence, ces jeunes femmes trop tôt vivent un enfer, quittant une enfance sans pouvoir la vivre, et une vie adulte dont elles ne se sentent pas capables, et dans laquelle leur physique les projette violemment, les petits amis, les copines, pressés eux d'entrer dans le monde adulte libre. C'est non verbal, bien sûr , c'est fait de trauma et de mémoire traumatique, un couloir de jamais-jamais sans issue, la dissociation à mon avis, se passe là de programmation. J'ai vécu cela, les angoisses sont telles, surtout le soir, que se taper la tête contre les murs, ou se scarifier semble moins violent que ce ressenti. Et puis c'est une énorme solitude, ce sont des filles interdites, l'obligation de veiller sur leur mère, les rend incapables de vivre pour elles mêmes. On sait des choses très partielles sur la petite enfance d'Angélina, à voir sa maison il semble qu'elle vivait à l'étage, dans une partie séparée, qu'elle a été séparée de nombre de nounous, virées du jour au lendemain, la mère n'étant pas équilibrée, et certainement incapable de subvenir aux besoins affectifs d'une enfant. L'adulte Angélina Jolie, est emplie des traces d'une enfant 'secouée' perturbée, et farouche, et l'éducation qu'elle a donné à ces enfants en porte la marque. C'est une fille qui a un père acteur, éloigné de force par un divorce saignant, un homme qui témoigne maintenant contre le monde hollywoodien, contre l'Etat profond, on sent dans ses interviews un homme droit, beaucoup plus stable que sa femme, mais Angélina doit souffrir de l'absence d'un père admiré transformé en héros imaginaire. Son abandonnisme est flagrant dans son divorce actuel, c'est typique d'un syndrome de Wendy qui n'en finit pas, qui je pense, se complique d'une mémoire traumatique encore active, une plaie encore béante, cachée sous des tas de pansements. Lorsqu'elle était en France, j'aurai voulu la rencontrer, parce que que j'ai pu aider des jeunes filles en cernant ce dilemme de l'inversion maternelle dans l'enfance. Certes, les années ont passé, et elle a sans doute fait la part des choses avec ce divorce pour un petit coup d'éclat, une parole, un acte, qui a percé un pan caché de sa mémoire. Pour quitter le jamais jamais, à 16 ans, c'est encore simple, il faut autoriser cette jeune fille à vivre sa vie de petite fille, il faut faire travailler le temps en reprenant là ou il s'est détruit. A un âge bien plus avancé, c'est bien sûr jugé impossible, incongru, mais symboliquement, le fait de son anorexie, de l'ablation des seins et des ovaires, de l'utérus, lui rend en quelque sorte son corps de petite fille et l'éloigne de sa souffrance de devoir être mère sans avoir franchi les étapes normales de toute petite fille. Sa sexualisation précoce et un cadre traumatique qui joue le même rôle, brûler les étapes d'une vie innocente d'enfant. Dans le cas de la jeune fille de 16 ans, elle a demandé à être en famille d'accueil et mon rôle a été, un temps , de faire le relai maternel et l'aider à faire confiance à cette maman d'accueil, et se confier à elle, plutôt qu'à moi, la lumière au fond du couloir, comme je disais, et elle a enfin pu vivre sa vie d'enfant, parce qu'elle a pu remonter le temps avec une vraie maman disponible. Je suppose qu'angélina a eu de très bonnes mamans, mais des mamans séquentielles, parties trop tôt, des situations d'abandon, de maltraitance, la réparation, dans ce cas ne me semble pas possible totalement. On est faites de nos histoires de petit enfant, ensuite on se tait, on essaie d'être normales et on s'invente un avenir, et dans le cas de ces enfants d'acteurs, ce milieu glauque, les enfants sont ballottés, placés sous des exigences impossibles, et devenus adultes, ça ne peut pas être facile d'être mère. En Inde, elle a pu voir qu'il y a toujours pire que soi, je pense que là elle a pris un chemin de lumière, une rédemption. Sa fille se dit garçon, c'est aussi pour moi un motif d'en discuter avec eux, il y a plusieurs causes, y compris transmises, puisque sa sensibilité génétique au cancer génital, joue aussi un rôle dans la sexuation du cerveau au moment du développement intra utérin. Alexandre, je venais aux nouvelles , tes vidéos ne sont plus visibles, mais le sujet Angelina et sa personnalité intelligente mais complexe m'intéresse beaucoup aussi. Plus le viol est précoce dans la vie, plus il laisse une empreinte complexe dans le psychisme. Etude de psychologie clinique de l'enfant, institutrice en maternelle, violée par ma génitrice à quatre ans, certain le savent déjà, mais je préfère annoncer la couleur. Angélina est une maman, une actrice de films d'aventures, et une femme très exposée médiatiquement. Ayant enseigné à des petits de trois à cinq, six ans, je suis formelle, par expérience: Une petite fille qui joue à des attitudes sexuelles a subi des 'jeux' répétés de la part d'un très proche, et dans le cas d' Angie, c'est plutôt du côté de la série de personnels de maison qu'il faut regarder, car cette enfant a vu défiler nounous et majordomes, au fil des crises de sa mère, je n'ose imaginer sa vie de très petite fille. D'ailleurs un viol, pour moi, serait intervenu à ses deux, trois ans maximum, répété, subtil, très scénarisé. La scarification a un sens particulier. La plupart des jeunes femmes que j'ai aidé à surmonter l'angoisse phénoménale qui ne se dissout que dans la scarification, souffrent de ce que j'avais appelé par moi-même, syndrome de Wendy, pour l'opposer à ce que des médecins assimilent au SPP, le syndrome de Peter Pan. En fait , j'ai su plus tard, que le psychiatre américain qui a contribué a populariser sa vision du syndrome de Peter Pan, avait conclut comme moi qu'il était nécessaire de construire un concept distinct et symbolique pour les jeunes femmes souffrant d'un type particulier d'angoisses majeures liées à la mère. Les symptômes en sont l'abandonnisme, une souffrance insupportable à base d'angoisse, une incompréhension des causes, la création de situations refuges, et dont l'abandonnisme et la scarification ne sont que des réponses. On sait que Wendy eut un choix difficile à faire, pour une petite fille, soit rester au jamais jamais et être la maman des enfants perdus, ou retourner dans le réel et vivre elle même sa vie de petite fille auprès de sa maman, peu présente, qui ne lui donnait pas assez de poids pour éviter de la laisser s'envoler, signe de délaissement maternel, comme pour Peter. Les jeunes femmes que j'ai aidé dans le concret, avait toutes eu à remplacer une mère défaillante, et être la mère de leur mère, à un âge où on est la petite fille de sa maman. De plus, le père, dans ces cas là, trouve tout à fait intéressant cette inversion des âges, et n'agit pas en papa, pour subvenir à la défaillance de la mère. A l'adolescence, ces jeunes femmes trop tôt vivent un enfer, quittant une enfance sans pouvoir la vivre, et une vie adulte dont elles ne se sentent pas capables, et dans laquelle leur physique les projette violemment, les petits amis, les copines, pressés eux d'entrer dans le monde adulte libre. C'est non verbal, bien sûr , c'est fait de trauma et de mémoire traumatique, un couloir de jamais-jamais sans issue, la dissociation à mon avis, se passe là de programmation. J'ai vécu cela, les angoisses sont telles, surtout le soir, que se taper la tête contre les murs, ou se scarifier semble moins violent que ce ressenti. Et puis c'est une énorme solitude, ce sont des filles interdites, l'obligation de veiller sur leur mère, les rend incapables de vivre pour elles mêmes. On sait des choses très partielles sur la petite enfance d'Angélina, à voir sa maison il semble qu'elle vivait à l'étage, dans une partie séparée, qu'elle a été séparée de nombre de nounous, virées du jour au lendemain, la mère n'étant pas équilibrée, et certainement incapable de subvenir aux besoins affectifs d'une enfant. L'adulte Angélina Jolie, est emplie des traces d'une enfant 'secouée' perturbée, et farouche, et l'éducation qu'elle a donné à ces enfants en porte la marque. C'est une fille qui a un père acteur, éloigné de force par un divorce saignant, un homme qui témoigne maintenant contre le monde hollywoodien, contre l'Etat profond, on sent dans ses interviews un homme droit, beaucoup plus stable que sa femme, mais Angélina doit souffrir de l'absence d'un père admiré transformé en héros imaginaire. Son abandonnisme est flagrant dans son divorce actuel, c'est typique d'un syndrome de Wendy qui n'en finit pas, qui je pense, se complique d'une mémoire traumatique encore active, une plaie encore béante, cachée sous des tas de pansements. Lorsqu'elle était en France, j'aurai voulu la rencontrer, parce que que j'ai pu aider des jeunes filles en cernant ce dilemme de l'inversion maternelle dans l'enfance. Certes, les années ont passé, et elle a sans doute fait la part des choses avec ce divorce pour un petit coup d'éclat, une parole, un acte, qui a percé un pan caché de sa mémoire. Pour quitter le jamais jamais, à 16 ans, c'est encore simple, il faut autoriser cette jeune fille à vivre sa vie de petite fille, il faut faire travailler le temps en reprenant là ou il s'est détruit. A un âge bien plus avancé, c'est bien sûr jugé impossible, incongru, mais symboliquement, le fait de son anorexie, de l'ablation des seins et des ovaires, de l'utérus, lui rend en quelque sorte son corps de petite fille et l'éloigne de sa souffrance de devoir être mère sans avoir franchi les étapes normales de toute petite fille. Sa sexualisation précoce et un cadre traumatique qui joue le même rôle, brûler les étapes d'une vie innocente d'enfant. Dans le cas de la jeune fille de 16 ans, elle a demandé à être en famille d'accueil et mon rôle a été, un temps , de faire le relai maternel et l'aider à faire confiance à cette maman d'accueil, et se confier à elle, plutôt qu'à moi, la lumière au fond du couloir, comme je disais, et elle a enfin pu vivre sa vie d'enfant, parce qu'elle a pu remonter le temps avec une vraie maman disponible. Je suppose qu'angélina a eu de très bonnes mamans, mais des mamans séquentielles, parties trop tôt, des situations d'abandon, de maltraitance, la réparation, dans ce cas ne me semble pas possible totalement. On est faites de nos histoires de petit enfant, ensuite on se tait, on essaie d'être normales et on s'invente un avenir, et dans le cas de ces enfants d'acteurs, ce milieu glauque, les enfants sont ballottés, placés sous des exigences impossibles, et devenus adultes, ça ne peut pas être facile d'être mère. En Inde, elle a pu voir qu'il y a toujours pire que soi, je pense que là elle a pris un chemin de lumière, une rédemption. Sa fille se dit garçon, c'est aussi pour moi un motif d'en discuter avec eux, il y a plusieurs causes, y compris transmises, puisque sa sensibilité génétique au cancer génital, joue aussi un rôle dans la sexuation du cerveau au moment du développement intra utérin.

    2
    Seb
    Jeudi 12 Novembre 2020 à 09:29
    Brad Pitt est scientologue
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :