• ➤ Enfants violés, enfances volées - FranceInter 12/03/2019

    Après un long combat de 50 ans pour faire changer le regard sur ces violences dans la société et dans le code pénal, quels sont les combats qui restent à mener ? Pourquoi la loi contre les violences sexistes et sexuelles défendue par Marlène Schiappa est-elle encore considérée comme insuffisante, 8 mois après son adoption ? Au-delà des lois, comment mieux prendre en compte la parole des victimes, entendre et écouter leurs témoignages ? Comment mieux protéger les victimes ? Pour en discuter : Sylvie Meyer : documentariste, Muriel Salmona : psychiatre psychotraumatologue, Franck Demules : témoin, Mie Kohiyama : journaliste, Iéléna : YouTubeuse.

    Source : https://www.franceinter.fr/emissions/le-nouveau-rendez-vous/le-nouveau-rendez-vous

    « ➤ "Quand le Diable Frappe" : Trouble Dissociatif de l'Identité ➤ Le Trouble Dissociatif de l'Identité abordé sur France-Inter pour la sortie de la série KEPLER(S) »

  • Commentaires

    1
    Lundi 18 Mars 2019 à 22:06

    Sainte thérèse rêvant de balthus : https://youtu.be/sz_D2ktNBXY

      • DOMIDOMINO
        Mercredi 20 Mars 2019 à 18:39

         

        L’Art a bon dos avec Balthus !

        Comme il est facile, sous couvert de représentation du « Mystère Féminin » symbolisé par ces jeunes adolescentes, plutôt préadolescentes, à vrai dire, de laisser un voyeurisme certain sans entraves !

        Combien de temps ces préadolescentes devaient-elles garder la pose ?

        Posture qui devait sembler naturelle à l’enfant  dont la qualité première est la spontanéité.  En effet, l’enfant ne se demande pas si sa façon de se tenir, de relever ses jambes etc..risque de provoquer quelque chose de mal. Comment la fillette le pourrait-elle ?

        Balthus utilisait-il cette qualité innée de spontanéité chez l’enfant, pour qu’aucune gêne ne vienne placer le voile de la pudeur entre lui et son modèle ? Quel en était le but profond ?

        Peindre une jeune fille de manière pudique et respectueuse est une chose.

        Peindre une fillette, inconsciente du regard malsain qui peut être posé sur elle, lors d’une posture tout à fait naturelle pour elle, mais perçue de façon biaisée par le spectateur/la spectatrice dévoyée, en est une autre.

    2
    DOMIDOMINO
    Mercredi 20 Mars 2019 à 18:44

    DES ACTIONS ! DES ACTIONS ! DES ACTIONS ! ON SE LASSE DES PAROLES !ON SE LASSE DES DEBATS !

    PENDANT CE TEMPS, UN NOMBRE INCALCULABLE DE PETITES VICTIMES SUBISSENT JOUR APRES JOUR, LA PROFANATION DE LEURS PETITS CORPS, DE LEURS PSYCHISMES, LE VOL DE LEUR INNOCENCE, DE LEUR ENFANCE, ET MEME LE VOL DE LA RECONNAISSANCE DE LEURS SOUFFRANCES !

    CELA SUFFIT !!!!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :