• ➤ Droits des femmes et des enfants l’intolérable indifférence : interview de Laurence Beneux

    ➤ Droits des femmes et des enfants l’intolérable indifférence: interview de Laurence Beneux

    "Je pense qu'une société qui ne considère pas la protection des enfants comme une priorité absolue est perdue. Qu'elle passe à côté de l'essentiel. Qu'elle est décadente et a pris le chemin du déclin."

    Laurence Beneux ne mâche pas ses mots lorsqu'il s'agit de faire connaître la vérité. Experte sur les sujets traitant de la pédocriminalité, elle a fait de la protection des enfants comme celle des femmes le combat de sa vie. Elle livre ici le récit de vingt ans de sacerdoce ; vingt ans où elle a (presque) tout vu, tout lu et tout entendu ; vingt ans d'indignation, de rage et de tristesse, ponctués de rencontres formidables et de quelques belles victoires ; vingt ans où parcours professionnel et convictions personnelles ont fini par se rejoindre dans un seul but : informer le grand public, sans relâche, coûte que coûte, des dysfonctionnements et situations gravissimes que les institutions tiennent pour cachés.

    ➤ Interview de Laurence Beneux sur SudRadio - 28/06/2017

    Sources : https://www.sudradio.fr/bercoff-dans-tous-ses-etats-76

    https://pedopolis.com/2017/06/28/droits-des-femmes-et-des-enfants-lintolerable-indifference-laurence-beneux-et-homayra-sellier/

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer


  • Commentaires

    1
    Le rakshasa
    Lundi 3 Juillet à 06:20
    C'est sur que depuis notre création, cette question devrait même pas se poser tellement c'est logique. Vu que l'humain suit des maîtres à la con et pas des justes, le monde finira mal et on y va droit dedans. Tant mieux, la terre fera le tri. Marre de ces injustices.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :